Magazine Culture

Soirées matinales à Berlin

Publié le 02 mars 2015 par Elodieberlin

Soirées matinales

Photos : Morning Gloryville / Manolo Ty Photography

Faire la fête le matin ? Rien de neuf à Berlin où les boites de nuit sont ouvertes en journées et où les soirées durent 48 heures. Mais une fête le matin sans alcool, sans fumée de cigarette et sans drogue, ça c’est innovant ! Un concept importé de Londres où les traders stressés vont danser avant d’entrer en salle des marchés. A Berlin on ne travaille pas mais on ne loupe pas une occasion d’aller s’amuser. Je suis allée tester la troisième édition du Morning Gloryville Berlin.

Pour une fois j’ai acheté les billets en avance, comme ça je ne pouvais pas me démotiver le jour J. De fait, se lever tôt pour aller danser un mercredi matin demande un certain degré de motivation même si certains le font tous les week-end pour aller au Berghain. Sauf que cette fête matinale est l’anti-Berghain, une fête propre, bio, joyeuse, familiale presque vegan… une tendance de fond à Berlin.

Heureusement que j’habite à 5 minutes du Neue Heimat où se déroule la soirée/matinée. J’y suis à 8 h mais déjà une file de gens s’allonge devant l’entrée. J’aurai dû venir à l’ouverture à 6h30… Et le billet ne donne pas droit de passer devant tout le monde, d’ailleurs tout le monde a un billet. Ceux qui n’en n’ont pas sont condamnés à attendre devant la porte en espérant qu’il y ait de la place, sans quoi ils se seront levés pour rien. Heureusement j’ai des amis plus matinaux que moi et mieux placés dans la file.

morning2

L’entrée dans le hangar du Neue Heimat est éblouissante. Alle Farben est déjà aux platines, les clubbers sont vêtus de vêtements colorés et dansent, aussi acharnés que Véronique et Davida. Certains sont même déguisés, d’autres font du yoga en rythme derrière le DJ et des caméramen filment les danseurs stylés… Tout respire la bonne humeur, l’énergie et la joie. Pas d’odeurs désagréables de sueur et de tabac, tout le monde a pris sa douche et s’est brossé les dents. Le jour passe à travers les fenêtres sans que cela soit gênant. Au contraire on peut voir le visage des gens autour de soi et c’est plutôt joli à voir. Les hommes sont rasés de près, les filles bien coiffées et maquillées.

Si vous n’avez pas eu le temps de vous apprêter, direction le stand maquillage pour que l’on vous peinturlure de paillettes. Avec un peu de chance l’un des photographes de Morning Gloryville tombera sous votre charme et vous serez en gros plan sur leur page Facebook.

Morning1

Mais attendez ! Des paillettes !!! A moins de travailler dans le monde de la nuit ou dans un magasin de farces et attrapes, votre arrivée au bureau risque d’être burlesque ! Heureusement la plupart des participants ne travaille pas, ce n’est pas un souci. Après un sondage réalisé auprès d’un échantillon représentatif, 1 cinquième des clubbers prendra le chemin du bureau après la fête, 2 cinquièmes sont étudiants, 1,9 cinquième sont freelance et le 0,1 cinquième n’a pas été en mesure de répondre à la question. En effet certains avaient quand même perduré la tradition de l’after berlinois et avaient déjà bien fait la fête avant de se rendre au Morning Gloryville. Pour se sentir bien, ceux-là n’auront pas besoin des massages prodigués dans un coin de la salle par des professionnels au cou orné de colliers de fleurs artificielles.

morning3

En chemin vers le stand café je trébuche presque sur une personne de petite taille, un enfant ! Oui, on peut venir faire la fête avec ses petits puisqu’il n’y a pas de fumée de cigarettes ni d’alcool à disposition. Il faut juste leur couvrir les oreilles de ces casques colorés de mini hipster.

Vous l’aurez peut être compris je suis une rabat joie, je ne suis pas tombée sous le charme de cette fête matinale et bon enfant qui m’a épuisée pour le reste de la journée. Mais la plupart de mes amis présents et des personnes interviewées ont adoré le concept et sont déjà accro. Il parait que ça leur a donné la pêche et qu’ils étaient de bonne humeur toute la journée. Donc à votre tour de tester !!!

En attendant, une interview de celle qui a importé le concept à Berlin. Une vidéo réalisée par Django Radio qui réalise des portraits d’artistes berlinois sur son site : http://www.djangoradio.com. Allez voir ces interview décalées !!!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elodieberlin 5403 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte