Magazine Cinéma

[Critique Cinéma] Divergente 2 : l’insurrection

Publié le 17 mars 2015 par Nivrae @nivrae

152985.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxDivergente 2 : l’insurrection,le second opus de la saga Divergente, est réalisé par Robert Schwentke (Red, Hors du temps)

Date de sortie: 18 mars 2015

Casting: Shailene Woodley, Theo James, Octavia Spencer, Jai Courtney, Ray Stevenson, Zoë Kravitz, Miles Teller, Ansel Elgort, Maggie Q, Naomi Watts, Kate Winslet

Synopsis: Dans un monde post-apocalyptique où la société a été réorganisée autour de 5 factions (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères et Fraternels), Tris a mis au jour un complot mené par la faction dominante, les Érudits, dirigés par Jeanine. Abandonnant une ville à feu et à sang, à la recherche d’alliés, Tris et Quatre sont désormais traqués par les autorités. Jeanine décrète la loi martiale pour anéantir les Divergents, tandis que la guerre entre les factions prend de l’ampleur. Pourquoi les Divergents sont-ils une menace pour la société ?

125688.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Je n’avais pas détesté l’adaptation du premier tome, c’était un film fidèle même si très maladroit avec les sentiments des deux personnages centraux. Quand l’invitation pour le 2 est tombé je n’ai même pas hésité. Le tome 2 est assez loin dans mes souvenirs mais il colle plutôt bien à ce que j’avais en tête sauf pour le final.

C’est un nouveau réalisateur qui se charge de l’adaptation du second film, un film plus mâture où Tris a pris conscience de sa Divergence et veut se battre. On la retrouve aussi abîmée, après la mort de ses parents et de Will, elle se sent coupable et cette culpabilité va lui causer des soucis. C’est aussi un film de rencontre avec des nouveaux personnages incarnés par Octavia Spencer et Naomi Watts, personnages un peu survolés pour ce film mais avec deux grandes actrices !

Le film comporte toujours des retournements et des notes d’humour très appréciables, c’est aussi ça la force de cette saga, c’est savoir surprendre le lecteur puis surprendre le spectateur.

187149.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Côté sentiment, le film est moins maladroit. La relation entre les deux jeunes gens ayant évolué, les premiers pas ayant été fait c’est plus simple à mettre en scène et du coup le couple fonctionne mieux à l’écran. La voix ténébreuse de Theo James colle parfaitement avec la fragilité apparente de Shailene Woodley, même si ça coupe de cheveux fait débat on retrouve un peu l’héroïne de « Nos Etoiles Contraires ».

Divergente 2 c’est un film de transition, on a déjà posé les bases de l’histoire et de la relation dans le premier film il faut maintenant développer l’intrigue qui va mener au grand final dans les films suivant, oui le 3ème livre a subit la typique séparation en deux pour faire deux films prévus en 2016 et 2017. Du coup l’histoire est assez limitée comme dans le roman et se déroule en quelques jours, l’objectif principal étant de faire tomber Jeanine après ses attaques meurtrières.

J’ai trouvé le film plutôt juste, fidèle et à la hauteur de ce que j’en attendais, assez proche du premier en style même si le changement de réalisateur se ressent. On note une bande originale beaucoup plus présente, Joseph Trapanese a très bien maîtrisé chaque étape du film que ce soit des scènes de douceur ou des scènes d’actions donnant un force supplémentaire au jeu des acteurs.

Ce nouvel épisode de la saga pour ados va facilement trouver et combler son publique, ouvrant grand les portes aux deux derniers épisodes pour de grands changements et un final qui, je l’espère, sera fidèle au livre.

[Critique Cinéma] Divergente 2 : l’insurrectionLes +
  • Relation marche mieux
  • Bande originale
  • Fidèle au livre
Les -
  • Photographie
  • Final un peu flou
7.5Note FinaleNote des lecteurs: (0 Votes)0.0

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nivrae 3273 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines