Magazine Bons plans

Ile de Lunga : les macareux moines à moins de 2 mètres !

Publié le 05 avril 2015 par Silhouette @Laterresurson31
Ile de Lunga : les macareux moines à moins de 2 mètres !

L'île de Lunga, pour un photographe passionné de photo animalière en voyage sur l'île de Mull, est une île incontournable : on approche les macareux moines de très près ! Et en plus, il y en a tellement que vous ne saurez plus lesquels photographier ! Pour peu que comme moi, vous ayez de la chance avec la météo, c'est une excursion vraiment super sympa à faire !

Ile de Lunga : les macareux moines à moins de 2 mètres !

Comment organiser une excursion pour l'île de Lunga ?

Les excursions pour l'île de Lunga depuis l'île de Mull sont opérées par Turus Mara et partent d'Ulva Ferry, embarcadère situé à l'Ouest de l'île de Mull. Prévoyez suffisamment de temps pour atteindre cet embarcadère : il faut compter environ 1H de route depuis Tobermory (en passant par Salen) et environ 1H30 de route depuis Bunessan en passant par Craignure. Hé oui, l'île de Mull a beau être une petite île, les routes sont étroites et sinueuses !

Ile de Lunga : les macareux moines à moins de 2 mètres !
Ile de Lunga : les macareux moines à moins de 2 mètres !

L'excursion inclut un passage sur l' île de Staffa, célèbre pour ses colonnes de Basalte. Il faut savoir que Staffa et Lunga sont des îles inhabitées et sauvages où les oiseaux viennent nicher et se reproduire. Le temps passé sur les îles est donc limité. Selon les périodes, vous aurez :

  • 40 min sur Staffa et 1H sur Lunga
  • 1H sur Staffa et 2H sur Lunga

Ce qui, il faut bien le reconnaître, est très très court quand on aime faire de la photo !

Ile de Lunga : les macareux moines à moins de 2 mètres !

Les excusions ont lieu d'avril à fin octobre. Il est préférable de contacter Turus Mara pour réserver l'excursion car l'île de Lunga attire de nombreux ornithologues et passionnés de photo.

Mon expérience géniale sur l'île de Lunga !

Ile de Lunga : les macareux moines à moins de 2 mètres !

Lorsque le bateau accoste sur l'île de Lunga, prêt à déverser ses 30 à 40 passagers (c'est trop à mon goût mais pas le choix !), je suis dans les premières à débarquer : une heure ça passe vite et si je suis obligée de suivre certains touristes descendant à 2 à l'heure sans pouvoir les dépasser, je vais bouillir intérieurement.
Un autre gars semble, comme moi, avoir conscience que chaque minute vaut de l'or puisque nous sommes 2 à créer l'échappée à travers les rochers et lorsqu'on gravit le sentier pour atteindre le sommet de la falaise, on a déjà une sacrée longueur d'avance ! J'ai le cœur qui bat à tout rompre, au comble de l'excitation !

Ile de Lunga : les macareux moines à moins de 2 mètres !

Par contre, l'île de Lunga semble bien déserte et soudain, tandis que j'avale au plus vite le chemin, je suis prise d'un doute : " Y a-t-il vraiment des macareux moines ici ? Est-ce que je vais vraiment avoir cette chance de voir des macareux moines ? Et s'ils étaient en mer comme ceux croisés hier en allant à Staffa ?... "
J'arrive en haut de la falaise. Rien. Aïe. Je le sens mal...

Ile de Lunga : les macareux moines à moins de 2 mètres !

Pourtant, lorsque j'avais demandé à l'équipage sur le bateau comment on faisait pour repérer les macareux moines une fois sur l'île de Lunga, ils m'avaient répondu en riant : " Ne vous inquiétez pas, ce sont eux qui vont vous trouver !... " Sur le coup, j'ai cru qu'ils se moquaient de moi !
En fait, ils avaient raison ! Les macareux moines, ayant détecté notre présence, ont surgi de la falaise comme par magie !

Ile de Lunga : les macareux moines à moins de 2 mètres !

Et l'explication est toute bête : lorsque nous autres humains débarquons sur l'île de Lunga, les macareux moines peuvent quitter leur nid et leurs œufs sans crainte qu'ils soient attaqués par d'autres oiseaux qui n'osent pas s'approcher en notre présence... Du coup, nous offrons un peu de " récréation " aux macareux moines !

Ile de Lunga : les macareux moines à moins de 2 mètres !

Et ce ne sont pas 3 ou 4 macareux moines qui apparaissent mais des dizaines et des dizaines d'oiseaux-clowns. En quelques minutes, il y en a partout. À gauche. À droite. Devant. Derrière. Je ne sais plus où donner de la tête tellement il y en a ! C'est incroyable ! Tellement fantastique ! Comme chaque fois que j'assiste à un spectacle merveilleux donné par la faune sauvage, je suis émerveillée, enchantée, émue comme une gamine ! Hé oui, c'est peut-être con mais ça me fait toujours ça ! Et en plus, là, les macareux moines sont vraiment tout près : 2 mètres à peine, peut-être moins...

Ile de Lunga : les macareux moines à moins de 2 mètres !

J'immortalise le moment, je shoote, je shoote. Heureusement que j'ai prévu niveau carte mémoire ! Ces oiseaux peints comme des mini-clowns par la Nature sont un peu gauches mais tellement attendrissants. Le temps file à folle allure, je voudrais tant pouvoir le ralentir pour pouvoir les observer, les comprendre...

Tic-tac-tic-tac, l'heure est déjà écoulée et il faut regagner le bateau. Je traîne autant que possible. Oui oui première à accoster, dernière à remonter à bord !

Ile de Lunga : les macareux moines à moins de 2 mètres !

Durant la traversée retour, j'ai encore la rétine imprimée de ces fabuleuses images de macareux moines. Magique. Comme un rêve éveillé.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Silhouette 4791 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte