Magazine

Le renseignement à l’épreuve de la mondialisation

Publié le 02 juin 2008 par Jeromebondu
Le renseignement à l’épreuve de la mondialisation Le magazine " Défense " de décembre-novembre 2007 édité par l’Union-IHEDN a consacré un dossier très intéressant au Renseignement. Ce dossier de 31 pages, intitulé " Le renseignement à l’épreuve de la mondialisation ", dresse un bon panorama du sujet. L’amiral Lacoste, en introduction, rappelle que le propre du renseignement est de savoir s’adapter aux menaces. Or, le paysage mondial est loin d’être apaisé, ce qui pourrait indiquer que ce métier (le plus vieux du monde *) a de beaux jours devant lui. Si les Britanniques ont su préserver le rôle et l’image du renseignement, ce n’est pas le cas en France où depuis l’affaire Dreyfus jusqu’au Rainbow Warrior en passant par Vichy et la guerre d’Algérie " les services secrets français n’ont pas été épargnés par les turbulences " politiques. L’amiral rappel aussi les bienfaits " d’une meilleure coordination " entre les différents acteurs du renseignement. Le thème de la coordination est largement repris dans les deux articles suivant, dont celui de Jean-François Clair " Une mission de sécurité qui doit relever d’un service unique ", et celui de Roger Bensadoun et Patrick Rougelet " Vers une direction centrale du renseignement intérieur ". Ces derniers rappellent une vérité mainte fois vérifiée " les textes seuls ne sont pas suffisants pour une véritable réforme en profondeur. Encore faut-il aussi compter avec la fusion des mentalités, la synthèse des cultures associées et l’apparition d’un savoir-faire commun ". (Sur le sujet, voir les consacrés à Alain Bauer). L’article d’Alain Chouet " Les services extérieurs face à la menace terroriste " revient sur cette menace qui à certains moments de notre histoire a été qualifiée comme la préoccupation numéro 1. J’en retire quelques belles citations : " Contrairement à un cliché complaisamment répandu, le terrorisme n’est jamais " aveugle " et c’est à dessin qu’il frappe des " innocents " (que dirait-on d’ailleurs d’une violence qui frappe des " coupables " ?). Car le but du terrorisme est de terroriser (…) de tétaniser et de diviser un adversaire supérieur en force et en nombre, d’annihiler sa capacité de résistance collective … ". Sur la médiatisation des actions terroristes, et le rôle des politiques : " C’est exonérer sa responsabilité à bon compte et entrer dans le jeu des terroristes que de faire de la surenchère à l’horreur, de donner une importance exagérée à leur action, de répondre de manière démesurée à leurs attaques et de faire "monter les enchères" ". Alain Juillet traite du " Renseignement économique en France ". Il présente notamment les pratiques des Japonais, Soviétiques et Américains en la matière. Et revient sur l’importance d’une coopération entre le public et le privé " dans un esprit de partenariat où chacun doit être gagnant-gagnant dans une sorte de fertilisation croisée ". Patrick Moreau dans un long et passionnant article présente les pratiques des Services des pays du système communiste de 1917 à 1990. L’auteur postule que " sans cette efficacité de l’espionnage communiste, le système soviétique serait entré bien avant les années 80 en crise ". Et ce n’est pas fini : " Les réseaux d’espionnages installés de part le monde par les services soviétiques jusqu’en 1991 ont en majorité survécu à la disparition de l’URSS et sont intégrés dans les activités d’espionnage russe contemporaine ". On peut être frappé par deux choses : D’une part la force de la répression (entendre la liquidation des opposants politiques) opérée par ces services avec à leur actif des centaines de milliers de morts. D’autre part le climat d’oppression qui devait en résulter : ces pays étaient littéralement quadrillés par des informateurs. " Le MfS** tenait le record, avec en 1989 91015 collaborateurs, soit 1 tchékiste pour 180 habitants en RDA. En URSS, le rapport était de 1 à 595 ". Outre l’effet " nombre ", comme les réseaux étaient multiples, redondants, s’observant les uns les autres, il n’était possible de se fier à personne. Jean-Pierre Ferey a eu la chance d’avoir " Portes ouvertes à la DRM*** ". On le suit dans sa visite d’un endroit qui n’avait jamais été auparavant ouvert à un journaliste. Enfin, Philippe Charrier conclue ce dossier en rappelant l’importance de " L’irremplaçable renseignement humain ". Chaque outil du renseignement (voir, entendre, collecter, sentir, prouver, interpréter) est illustré d’anecdotes évocatrices. Onze articles en tout (je ne les ai pas tous repris) qui donnent une bonne compréhension, loin des james-bonderis, de ce qu’est cet outil indispensable de souveraineté. Laissons le mot de la fin à l’Amiral Lacoste " Le secret d’Etat est légitime au même titre que le respect de la confidentialité de la vie privée ". Jérôme Bondu Site de la revue Défense de l'IHEDN. * Comme le dit avec humour un des coauteurs de ce dossier, le renseignement est sans aucun doute possible le plus vieux métier du monde, car avant que n’existe la prostitution, il fallait bien savoir où trouver les prostituées… ** MfS : ministère de la sécurité d’Etat en RDA (Ministerium fûr Staatssicherheit). 91 015 collaborateurs / 174 000 informateurs. *** DRM : Direction du Renseignement Militaire

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Si...

    Si...

    Si je juge, je serai jugé(e) Si je critique, je serai critiqué(e) Si je suis agressif, je serai agressé(e) Si je dénigre, je serai dénigré(e) ... Lire la suite

    Par  Journaldecharlotte
    POÉSIE, TALENTS
  • [MWC] Sony Ericsson W980 : si proche d???un baladeur

    [MWC] Sony Ericsson W980 proche d???un baladeur

    Au Mobile World Congress, Sony Ericsson vient d???annoncer son nouveau t??l??phone Walkaman W980i. Ce dernier vient de plus en plus concurrencer les baladeurs... Lire la suite

    Par  Greg
    CONSO, HIGH TECH, MOBILES
  • "Mondialisation : gagnants et perdants"

    Je vous propose de lire l'excellente tribune de Jean Arthuis, Président de la commission des finances du Sénat, parue dans la revue Constructif. Le titre, "La... Lire la suite

    Par  Cabinetal
    FINANCES, SOCIÉTÉ
  • Koerner Union

    Campagne pour Swatch par Koerner Union©Studio de design fondé en 1999 par Sami Benhadj, Tarik Hayward et Guy Meldem, tous diplômés de l'Ecole Cantonale d'Art... Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Méthodologie épreuve orale de STD

    Voici une méthodo de l'épreuve orale de STD de M.H. Paturel, trouvée via le web pédagogique (plate-forme de blogs pédagogiques avec un moteur de recherche... Lire la suite

    Par  Julie Pascau
    CÔTÉ FEMMES, CULTURE, EDUCATION, ENFANTS
  • Tatouages au henné

    Tatouages henné

    Tatouages temporaires au henné sur les mains et les pieds, 10 photos à Lire la suite

    Par  Mega
    BEAUTÉ
  • Veste d???homme, fin du XVI si??cle

    Dans l’exposition « Histoires de Mode » au musée de la mode et du textile, cette veste est le modèle que m’a plus impressionné. C’est une veste d’homme en... Lire la suite

    Par  Rossana De Sordi
    CÔTÉ FEMMES, MODE FEMME, STYLISME

A propos de l’auteur


Jeromebondu 535 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte