Magazine Bd

Guardians Of The Galaxy #27

Publié le 26 mai 2015 par Noisybear @TheMightyBlogFR
Guardians-of-the-Galaxy-027

Dernier épisode de Guardians of the Galaxy avant Secret Wars. Brian Michael Bendis conclut les différentes intrigues en cours avec un épisode bourré d'action, d'humour et d'émotion.

J'son of Spartax a été viré de son rôle d'Empereur de Spartax par le peuple à cause de son fils, Star-Lord. Les Spartoi ont décidé d'élire Peter Quill comme leur nouveau chef. Poussé par les autres Gardiens, Quill se rend sur la planète natale de son père mais celle-ci se fait attaquer. Une étrange planète apparaît dans les cieux et les Chitauris.

Sincèrement, il est impossible de ne pas voir que Bendis fait des efforts pour rendre la série Guardians of the Galaxy intéressante. Bien sûr, il utilise toujours autant les dialogues pour placer de l'humour - parfois un peu trop d'ailleurs - mais, il y a une construction des personnages.

Mais ce qui étonne le plus, c'est d'avoir un épisode dans lequel les héros ne se regarde pas dans le blanc des yeux en balançant des blagues. Ici, il y a de l'action dense et chaque personnage est utilisé. D'ailleurs, le scénariste en profite pour mettre plus en avant Venom qui était le grand absent de Black Vortex alors que le scénariste lui avait "dédié" un arc complet. Nous découvrons également les conséquences du Black Vortex sur Groot. J'avoue que ce point me gène un peu. Les gens qui se sont soumis au miroir ont des pouvoirs cosmiques les transformant en semi-dieux, cela sans conséquence négative. Ceux qui ont décidé de rendre leur pouvoir, comme cela a été le cas pour Groot, ont de nouveaux pouvoirs les rendant plus forts. Encore, une fois, il n'y a aucune conséquence négative. Sincèrement, je trouve cela très étrange... Je pense que Bendis n'a pas encore dévoilé tout à propos de ce point. En tout cas, je l'espère.

Le personnage central de l'épisode n'est pas Star-Lord mais Gamorra. La menace qui vient s'en prendre à Spartax est liée à elle. Mais, elle a encore les pouvoirs que lui a conféré le Black Vortex. Ce qui est intéressant c'est que la décision qu'elle prend en fin d'épisode a deux motivations qui rentrent dans la balance. La mort de Richard Rider et la révélation que Peter a faite et les nouveaux pouvoirs qu'elle a obtenu. Elle a déclaré une guerre ouverte à son père et elle ne veut pas mêler ses amis à ça. En tout cas, avec cette fin d'intrigue, il est certain que nous retrouverons l'univers tel qu'on le connait après Secret Wars. Cette conclusion me fait penser aux séries X-Men avant Age of Apocalypse. Il y a trop d'intrigues en cours pour que cela se termine de la sorte.

Enfin, la page finale est très bien écrite. Les dialogues sont rudement bien menés et Kitty trouve des mots justes. Bendis est un dialoguiste hors-paire et c'est bien qu'il mette à contribution son talent pour ces moments mélancoliques plutôt que des blagues.

Valerio Schiti va pourvoir se reposer. Je me répète mais ce dessinateur a un talent fou mais on sent des faiblesses par moment. La première double-page est réellement bluffante mais il y a des visages déformés ou trop "cartoon" par rapport au reste. Le dessinateur est une valeur sûre mais il ne faudrait pas que Marvel l'épuise trop.

Guardians-of-the-Galaxy-027-Cover
Guardians of the Galaxy #27

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Valerio Schiti • $3.99
Si toute la série avait été à ce niveau, les gens se seraient moins plaint. Non pas que ça soit un excellent épisode mais il est divertissant et Bendis montre qu'il avait une histoire à raconter, qu'il a construit quelque chose.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Noisybear 9022 partages Voir son blog

Magazines