Magazine Cinéma

Howard The Duck, le Marvel disparus

Publié le 31 mai 2015 par Sebd59 @1_oeil

19416227[1]

Howard ... Une nouvelle race de héros (Howard The Duck)

Sorti le 15 avril 2015

1h50

Action - - - - Aventure - - - - Comédie

De Willard Huyck Avec Lea Thompson, Jeffrey Jones, Tim Robbins...

Distribué par

logo-elephantfilms

logo_cinetrafic
TP
Howard est un canard qui vit en paix sur sa planète. Jusqu'au soir où une mystérieuse tornade l'arrache à son fauteuil. Le palmipède se retrouve projeté dans l'espace intersidéral et finit par atterrir dans l'arrière-salle d'un bar punk, à Cleveland, dans l'Ohio. Une jeune chanteuse de rock, Beverly Switzler, s'y produit. A la fin de son numéro et alors qu'elle s'apprête à regagner ses pénates, deux loubards l'agressent. Howard vole à son secours. Reconnaissante, Beverly accueille ce courageux canard sous son toit. Sa nouvelle vie ne déplaît pas à l'animal, que son sens de la répartie cinglante protège des sarcasmes des Terriens. L'un d'entre eux pourtant ne songe pas à se moquer de lui : Phil, un ami de Beverly qui travaille au museum d'histoire naturelle, s'intéresse même de très près à son cas...

Howard_The_Duck[1]

Dans le cadre de l’opération un DVD contre une critique, en partenariat avec cinetrafic, dvdtrafic et Elephant Films, j’ai eu en ma possession le DVD Howard The Duck.

Qui est Howard The Duck ?? Howard The Duck est à l’origine un personnage de la galaxie Marvel, et il est le premier film Marvel à avoir été réellement adapté pour cinéma et par LucasFilms, sur la décision de George Lucas himself. Il s’agit également du plus gros flop de LucasFilms, qui a tout fait pour que ce film ne ressorte jamais. Et selon l’histoire de la maison LucasFilms, la revente de Pixar par George Lucas aurait été provoquée par le flop d’Howard The Duck (sans compter la chute des bénéfices vu qu’il n’y avait plus de Star Wars en exploitation au cinéma, et également le divorce de George Lucas). Si Howard The Duck remontre le bout de son bec en dvd, c’est juste après son apparition dans Les Gardiens de la Galaxie et la rumeur circulant sur le retour du personnage dans ces mêmes gardiens ou dans un film dédié à sa personne.

Howard_The_Duck_69269[1]

Avec sa réputation d’éternel roi des nanars, Howard The Duck a déjà du plomb dans l’aile bien avant le visionnage du film. Pas la première fois que je vois ce film, mais cela date de plus de 20 ans et sur une vieille VHS bien pourrie.

Même si le scénario d’Howard The Duck ne casse pas trois pattes à un canard (oui je vais toutes les faires), le film dans son ensemble est bien une série B, loin d’être réellement le roi des nanars (on a déjà vu pire), le tout en restant un divertissement plus que potable.

Le scénario d’Howard The Duck est divisé en deux parties assez inégales dont la première est assez longue et sert principalement de mise en place des différents personnages et situations. Le tout en restant toujours plus dans le genre comédie assez loufoque et parfois un peu trop lourd (principalement avec des sous-entendues en dessous de la ceinture). Et c’est cette première partie qui est la plus sympa du film, la deuxième étant plus courte et surtout faisant entrée le méchant de l’histoire.

unpopular-howard-jones[1]

Même si l’on s’habitue à un gars dans un costume de canard, on a plus de mal à accrocher avec le méchant. Principalement avec le costume (ou plutôt les prothèses faciales) et les effets spéciaux qui en découlent et encore plus quand la créature montre son vraie visage. Même pour l’époque, on ne peut pas dire que cela soit terrible au niveau des effets spéciaux et chose très étonnante vu qu’il y a les équipes de LucasFilms derrière tout cela.

Vraiment porte malheur, Howard The Duck aura eu la peau de son réalisateur Willard Huyck qui ne réalisera plus aucuns films après celui-là. Et pourtant, même si l’on prend en compte les années, la réalisation de Willard Huyck a beaucoup mieux vieillis que son film. Même pour l’époque, sa réalisation est supérieure à certaines réalisations de l’époque. Malgré qu’il n’y ait pas vraiment de quoi faire, le réalisateur obtient un résultat assez dynamique et énergique. La réalisation est en fait bien meilleure que certaines série B et autres nanars.

Howard The Duck est bien loin d’être le roi des nanars, il s’agit en fait d’une bonne série B où l’on passe tout de même un bon moment avec ce personnage Marvel. Une première partie de film assez longue et drôle même si parfois ça devient un peu lourd sur les sous-entendues. Et c’est la deuxième partie qui montre les limites de ce film, principalement au niveau des effets spéciaux très moyens, même pour l’époque, et principalement lorsque l’on sait que le film est produit par LucasFilms.

Même si Howard The Duck est le canard boiteux de l'univers Marvel, vous pouvez retrouver les meilleurs Marvel ici et encore plus de films de super héros sur Cinetrafic.

etoile-20jaune-1-4c90dc
etoile-20jaune-1-4c90dc
etoile-20jaune-1-4c90dc

Le dvd commence par des bandes annonces d’autres produits disponibles chez l’éditeur : 2 séries (Sixième Sens et Dossiers Brûlants) que j’ai envie de découvrir malgré l’âge évident des séries, la collection Hammer qui ne se contente malheureusement que de présenter les visuels des DVD et Blu-ray de la collection – pas de bande annonce, cinéma Master Class qui présente 3 films d’un même réalisateur asiatique et il reste Bugsy Malone avec la très jeune Jodie Foster.

vlcsnap-2015-05-31-21h06m11s679

On se retrouve ensuite sur le menu, plutôt classique, du film.

vlcsnap-2015-05-31-21h06m25s545

Dans les bonus, on retrouve une présentation du film par Xavier Fournier qui revient sur une présentation du personnage, sur l’histoire du film et du comic, ainsi que les différences entre les deux supports. Un making-of qui revient sur la création et le tournage du film alors que Howard:son histoire revient plus sur la période après tournage. Après, on trouve ce que l’on retrouve habituellement collé au making-of mais ici on a séparé les cascades, les effets spéciaux et la musique. On a également une galerie de photos et les bandes annonces du film. De nouveau, on peut retomber sur la présentation de la collection Hammer que l’on a déjà vu en début de DVD ainsi que la bande annonce de Terror Live, film coréen de 2013.

Que ce soit au niveau de l’image ou du son, Elephant Films a fait un très bon travail. Malgré une piste son en dolby digital 2.0 pour la VO ou la VF, le son est fluide et audible sans aucune difficulté, sans avoir à passer le film avec la télécommande à cause d’une différence de niveau entre les scènes.

Mais au niveau de l’image, également un travail semble avoir été fourni pour restaurer en douceur l’image. Cela reste assez propre dans l’ensemble sauf dans certaines scènes où le grain de l’image est très fort.

71Jc4RlzjOL

Howard The Duck, un film de Willard Huyck

distribué par Elephant Films

Disponible en DVD et Combo Blu-ray + DVD depuis le 15 avril 2015


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sebd59 10 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines