Magazine Cyclisme

L’ALSACE ATHLÉTISME: Samir Baala, pour le plaisir

Publié le 22 juin 2015 par Marathonien67
L'ALSACE ATHLÉTISME
SAMIR BAALA, POUR LE PLAISIR
 
À la surprise quasi générale, Samir Baala a pris le départ de la Course nature de
Saint-Louis, organisée samedi par son club. Mais sans surprise, il s'est imposé, en douceur et pour le plaisir.
L’ALSACE ATHLÉTISME: Samir Baala, pour le plaisirTellement peu intéressé par son chrono du jour, Samir Baala a préféré se délester de sa montre au beau milieu de la course, samedi soir.  Photo L'Alsace/Guy Greder
Il ne s'arrête plus de courir. Samir Baala (Saint-Louis Running Club) enchaîne les courses et les bonnes performances. Une semaine après avoir participé au LGT Alpin Marathon au Liechtenstein, où il a pris la 4e place d'une course qui comptait pas moins de 1870 m de dénivelé positif en 42 km, le tout avec une bronchite qui lui faisait ressentir comme des « petits coups de couteau au niveau des bronches », le Ludovicien a pris le départ de la Course nature organisée par son club, samedi soir.
Normalement, il devait simplement venir pour donner le départ des courses jeunes. Après son marathon de la semaine dernière, quelques footings dans la semaine, une séance vélo de 60 km, une séance de fractionnés jeudi, et encore un footing samedi matin, le 10 km de Saint-Louis n'entrait pas spécialement dans son programme. Mais apparemment, ses jambes le démangeaient de trop.
« C'est la course du club, donc c'est normal que je vienne, même si en principe je n'aurais pas dû prendre le départ, sourit l'intéressé. J'ai fait le lièvre pour les courses jeunes, et j'ai couru avec eux le 250m, le 600m et le 1000m, donc l'échauffement, actif, était déjà fait. D'autant qu'ils partent très vite ! Parfois, je devais les rattraper. Et j'ai vu les coureurs, l'ambiance, et j'avais emmené mes affaires au cas où, alors j'y suis allé. » Naturellement, la victoire lui était du coup promise. Le Strasbourgeois s'est donc lancé sans objectif de chrono et a d'ailleurs rapidement lancé sa montre à sa compagne pour finalement boucler les 10 km de sentiers de la Petite Camargue alsacienne en 35'30''.
« C'est un parcours agréable, note t-il. Je m'attendais à ce qu'il y ait un peu de macadam, car à l'époque où j'avais couru le 18 km, il y avait des portions goudronnées. Mais rien. Et puis c'était un peu boueux, ça ressemblait un peu à un cross. C'était sympa. »
Outre le fait de courir à domicile, Samir Baala le superstitieux a également pu se défaire d'un petit détail gênant : samedi, il s'agissait de sa 13e course de l'année, un nombre qui a son importance pour le spécialiste du marathon. « Je n'aime pas ce chiffre. Ça ne porte pas toujours chance. J'ai plein de petites anecdotes à ce sujet. Par exemple, il y a deux ans, lors de ma 13e course, c'était un marathon, j'avais un problème de lacets et j'avais dû m'arrêter. Heureusement, là, tout s'est bien passé. »
Sylvain Pernot et Jérémy Mann, qui complètent le podium, n'ont pu que le constater...

A.K   ( JOURNAL L'ALSACE du Lundi 22 juin 2015 )   
 
 
Saint-Louis Nature 10 km résultats                                     1. Samir Baala (Saint-Louis RC) 35'30''2. Sylvain Pernot (Eha) 35'58''3. Jeremy Mann (Colmar) 36'00''4. Olivier Serrand (Steinbach) 36'07''5. Mathias Striebel (Tac Colmar) 37'42''6. Mathieu Robert (Mulhouse) 37'55''7. Vincent Schlinger (Uffheim) 38'38''8. Jean-Christophe Martelle (Habsheim) 39'02''9. Alexandre Schlosser (Brunstatt) 39'07''10. Manuel Andrades (Andolsheim) 39'12''11. Thierry Bouzer (Athesans) 39'19''12. Corentin Dufaut (Strasbourg) 39'21''13. Nicolas Naas (Hesingue) 39'50''14. Joel Loriotti (Morschwiller Le Bas) 40'17''15. Nelson Fernandez (Village Neuf) 40'28''


En attendant le traditionnel récit de course, je vous propose d'écouter ou de réécouter ce tube signé par un chanteur alsacien (né à Strasbourg, comme moi). Merci Herbert ! "Rott un Wiss", vive l"Alsace libre! 

Ajouter cette vidéo à mon blog


 
Ne plus courber le dos, même pour réussir/ préférer être bien dans sa peau que sourire sur commande Avoir pendant des mois trimé comme un fou/ et un soir, tout claquer d'un seul coup... pour le plaisir
Ne plus courir, ne plus compter, prendre la vie du bon côté, sans réfléchir... POUR LE PLAISIR... 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marathonien67 142 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines