Magazine Bd

Thors #1

Publié le 22 juin 2015 par Noisybear @TheMightyBlogFR

Aux annonces de la série Thors de Jason Aaron et Chris Sprouse, tout le monde se demandait comment c'était possible d'avoir autant de Dieux de la Guerre devant cohabiter dans un même monde. Depuis Secret Wars #2, nous le savons : Doom, Dieu de Toutes Choses, a une armée de Thors qui lui servent de police. Dans ce système, le peuple est représenté par deux groupes distincts mais d'égales importances : les Thors qui enquêtent sur les crimes et les Thors qui poursuivent les criminels.Voici leurs histoires...

Allez, dites-moi que vous avez reconnu l'introduction des séries de Dick Wolf, Law ans Order notamment. Parce que l'hommage était volontaire. En effet, cet épisode nous montre une enquête policière que doit mener un duo de Thors : Ultimate Thor et Beta Ray Bill.

Jason Aaron utilise de nombreux gimmicks du genre pour construire ce premier épisode. Il y a le bleu qui vomit sur la scène de crime. Il y a le médecin légiste un peu frappa dingue comme dans NCIS. Il y a le co-équipier raciste. Le capitaine qui hurle très fort comme dans L'Arme Fatale. Et la scène de l'indique mystérieux n'est pas sans rappeler True Detective.

Cette visite des coulisses des gardiens de la loi du monde de Doom est incroyablement fun. Mais, ce n'est pas tout. Il y a l'enquête policière qui est pour le moment relativement simple : plusieurs corps de femme ont été trouvé à travers le Battleworld et il semble que ça soit la même personne qui ait commit ces meurtres. Chose encore plus étrange, il s'agit de la même femme qui est assassinée. À la fin de l'épisode nous apprenons qui est cette mystérieuse victime et cela permet de faire le lien avec les deux précédentes séries de Thor que Aaron a écrit.

Enfin, Aaron inscrit complètement sa série dans le Battleworld. Les Thors étant, avec Strange et la Future Foundation, les seuls à pouvoir se déplacer de baronnie en baronnie. Ainsi, le début se passe dans Weirdworld, il y a les renégats les Ghost Racers qui voyagent illégalement, etc. Cela donne un consistance au monde créé par Marvel à l'occasion de Secret Wars.

Thors, c'est aussi l'occasion d'apprécier les dessins de Chris Sprouse, un dessinateur bien trop rare. Il a marqué de nombreux lecteurs notamment sur Supreme ou sur un tie-in à The Multiversity. Sur Thors, on reconnait indéniablement sa maîtrise et les expressions faciales qu'il donne à ses personnages sont plus que réussis.

Thors #1
Thors #1

Marvel Comics * Par Jason Aaron & Chris Sprouse * $3.99
Aaron transforme la série sur les Thors en véritable film policier. Au-delà de l'effet de style, le scénariste nous propose une intrigue intéressante avec un rebondissement qui ouvre de nombreuses possibilités. J'imagine déjà le lien possible entre cette intrigue et une scène deSecret Wars #3. J'ai hâte de lire la suite.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Noisybear 9022 partages Voir son blog

Magazines