Magazine Culture

Les drapeaux des districts de Paris dessinés par Moreau le Jeune

Par Librairiecamillesourget @CamilleSourget

Les drapeaux de 30 districts de Paris dessinés par Moreau le Jeune
dans la nuit du 18 juillet 1789.

Les drapeaux des districts de Paris dessinés par Moreau le Jeune

MOREAU LE JEUNE. Collection des drapeaux de l’armée nationale parisienne faits dans les districts de Paris en juillet 1789.
S.l.n.d. [Paris, 1789].

Grand in-4 composé de 30 planches à pleine page montées sur onglets. Veau marbré, plats richement décorés de fleurons d’angle et roulettes dorées, dos à nerfs orné, roulette intérieure dorée. Reliure postérieure.

273 x 215 mm.

Les drapeaux des districts de Paris dessinés par Moreau le Jeune
Le plus rare des livres français illustrés du XVIIIe siècle, de la plus grande rareté en coloris de l’époque.
Cohen 248.

Le présent exemplaire comporte la première des deux suites finement exécutées par Moreau le Jeune et imprimées successivement.
Elle est composée de 30 planches, avec autant de drapeaux, dont la hampe est tenue par un garde national ; les planches sont numérotées 1 à 30.

Les 30 planches sont ici en état avant la lettre, avec les légendes manuscrites. L’exemplaire Destailleur, le seul autre répertorié, possédait les légendes imprimées.

On sait que ces estampes, « l’un des plus rares et jolis produits de la Révolution », auraient été dessinées, imprimées et coloriées en une seule nuit, le 18 juillet 1789 et que les dessins seraient l’œuvre de Moreau le Jeune.
Les visages des gardes nationaux sont très bien dessinés et d’une grande diversité ; ils n’apparaissent qu’ici et ont été supprimés dans la réédition de 1790 qui ne présente que les drapeaux seuls.

L’improvisation est évidente pour ces 30 planches qui constituent la première suite et dont les légendes sont manuscrites.
Les drapeaux sont classés par bataillons et divisions.

Les drapeaux des districts de Paris dessinés par Moreau le Jeune
Les drapeaux des districts de Paris dessinés par Moreau le Jeune

Ils rendent parfaitement l’esprit, la contingence, l’enthousiasme et la fébrilité des heures qui suivirent la prise de la Bastille.

Précieux volume dont les 30 estampes dessinées par Moreau le Jeune ont été finement mises en couleurs à l’époque.

L’exemplaire Destailleur, avec la lettre et non colorié, le seul répertorié par Cohen, fut adjugé 710 F or en 1891 (Vente Destailleur, N° 180) contre 150 F or pour l’exemplaire de la réédition de 1790 (Vente Destailleur, 1891, n° 181).

Provenance : de la bibliothèque R. A. Chermside M.D. (ex-libris gravé).

Prix : 7 500 €


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Librairiecamillesourget 372 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines