Magazine Société

Hexenaat en Moselle

Publié le 01 mai 2016 par Groupe Ble Lorraine @BLElorraine

Tradition multiséculaire, la Hexenaat, ou Nuit des Sorcières, est encore très présente en Moselle-Est et dans le Pays de Nied.

Il faut dire que cette partie de la Lorraine regorge de superstitions, d’histoires et de légendes de lutins, de gnomes, de farfadets, de fées et bien entendu de sorcières. On raconte d’ailleurs que ces dernières se retrouvaient le samedi soir pour danser dans de nombreuses forêts de Moselle-Est. Le Chêne des Sorcières de Saint-Avold rappelle encore aujourd’hui ces cérémonies.

Château de Freistroff

La Hexenaat est célébrée chaque année au Château de Freistroff, dans le Pays de Nied (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

La tradition rapporte également que les sorcières se rassemblaient dans la nuit du 30 avril au 1er mai dans les forêts. Elles étaient alors invoquées pour user de leur magie et chasser définitivement l’hiver. C’était la seule fois de l’année où elles avaient le droit de se manifester. Le désordre et le chaos que symbolisaient les sorcières se retrouvaient en réalité au premier matin de mai. Toutes les communes de Moselle-Est se réveillaient ainsi sens dessus dessous. Les jeunes hommes, généralement les célibataires, déplaçaient en effet pendant la nuit tous les objets non scellés pour les remettre n’importe où dans les villages. Aujourd’hui encore, même si la pratique est moins constatée, il n’est pas rare de retrouver des panneaux modifiés, des poubelles déplacées et des nains de jardin emballés de papier.

La Hexenaat trouverait son origine au XVIème siècle au moment où la chasse aux sorcières faisait rage, en particulier dans le Pays de Nied. Catherine de Vaudreching fut par exemple accusée en 1594 de se métamorphoser en chatte, d’ôter la virilité des hommes et de tuer les animaux domestiques.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Groupe Ble Lorraine 50670 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine