Magazine

Il est temps de se réveiller après le "Non" irlandais

Publié le 15 juin 2008 par Amaury Watremez @AmauryWat

Les méchants "nonistes" sont-ils plus lucides ?

J'ai entendu tout à l'heure Jacques Barrot parler du "Non" irlandais au traité de Lisbonne et nous expliquer doctement qu'il fallait expliquer encore les choses aux irlandais et faire preuve de pédagogie (traduire : ils sont quand même un peu cons, on leur donne le progrès, le PROGRES, l'on vous dit, et ils n'en veulent pas, ces cons), si je comprend bien ce monsieur, il faudrait refaire les élections jusqu'au moment où le résultat lui conviendra.

Il faudrait se réveiller, depuis la mise en place de l'euro, les prix ont été multipliés par 5 ou 6, quand ce n'est pas par 10 et personne ne réagit. Le prix de l'essence dépasse un peu partout les 1 euros 50 et personne ne semble

guerreEspagnemilicien.jpg
s'en choquer, continuant à consommer docilement, rognant sur d'autres parts du budget, obéissant, se soumettant sans trop de problèmes à des mesures complètement arbitraires un peu plus liberticides chaque jour. Pour garder leur confort matériel le plus longtemps possible, je l'ai vu au Proche Orient, les peuples sont prêts à céder beaucoup de choses et à subir des contraintes de plus en plus absurdes. Bien sûr, quand il n'y a plus de liberté ou de démocratie, il est trop tard. Cela me laisse rêveur et assez circonspect quand je tombe sur des blogs qui suspectent cette même démocratie d'un peu tout les maux, lui reprochant un peu tout et son contraire, chipotant sur nos libertés.

Là aussi, réveillez vous, la liberté n'est pas négociable, il y a des pays où prendre un pot avec des amis se règle d'une balle dans la nuque. Il y a des pays où le vote n'est qu'une utopie inaccessible. Mais il y a plus important dans notre société, beaucoup plus important, c'est le fric, et la consommation qui s'ensuit, et l'allégeance au consumérisme quitte à se renier. Pour mon camp, il n'y a qu'une seule chose qui me vient quand je vois que les démocrates chrétiens votent pour le traité de Lisbonne, que certains catholiques nous encouragent à voter Sarkozy, ce n'est qu'une bande d'écervelés, qui votent pour ceux-là même qui sont à l'origine de tout ce qui va à l'encontre de la foi, de tout ce qui va à l'encontre de l'Évangile, là aussi, petit rappel, ce n'est pas un affreux libertaire dépravé, un gauchiste, qui a fait voter la loi sur l'IVG , c'est un président de droite, un libéral, comme sa ministre. De toutes façons, le libéralisme, comme le rappelait opportunément Delanoé, rejoint le libertarisme, y compris sur le plan économique, ce qu'il n'a pas cru bon de rajouter par contre ou qu'il ignore ? Il s'agit finalement en fait de continuer à danser au-dessus du volcan jusqu'à la catastrophe. Quand celle-ci arrivera, ils ne seront pas nombreux à la voir venir.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog