Magazine Côté Femmes

L’entretien d’embauche… Ce j(a)ugement… !

Publié le 04 novembre 2016 par Dounia Joy @Dounia_Joy

Je vous annonçais dans un précédent article que j’avais postulé à un autre poste au sein d’une autre collectivité toujours dans le même service. Le service État Civil d’une mairie beaucoup plus conséquente que celle où je suis actuellement. Je ne m’attendais plus à recevoir de réponses positives ou négatives même car il était indiqué dans l’annonce que si nous n’avions pas de nouvelles après le 15, nous devions considéré que nous n’étions pas retenu.

Et pourtant j’ai reçu mon courrier il y a de cela quelques jours pour m’inviter à une mise en situation professionnelle et un entretien ce jour. Je me suis bien habillée pour l’occasion, j’ai révisé quelques trucs, je me suis mis en tête 3 qualités et 3 défauts que j’amène dans le positif et j’avais préparé la question de ce que je pouvais apporter au poste.

Je suis arrivée à l’entretien, on m’envoie vers une première personne qui me demande de patienter. Quelques minutes plus tard, elle m’emmène dans une pièce seule et je comprends que la mise en situation professionnelle est une petite étude de cas par écrit. Je ne suis pas du tout satisfaite de ce que je produis, répondre par écrit à une difficulté que tu peux rencontrer à la mairie, je trouve ça un peu difficile et pas du tout concret. La deuxième épreuve est raturée alors qu’ils voulaient certainement voir la rigueur. On repassera !

girl-1064659_960_720

Bref, on vient me chercher au bout de 20 minutes et on m’emmène patienter dans une autre salle. Là j’attends encore un bon quart d’heure puis on vient me chercher pour l’entretien. Le jury est composé de trois femmes, la responsable du service où je serais potentiellement acceptée ainsi que deux responsables plus hautes. La responsable Ressources Humaines dirige l’entretien.

Rapidement, je vois qu’ils essayent de me mettre en difficulté et de voir mes réactions, je pense que je suis stressée, maladroite et pas du tout à l’aise dans mes réponses. Ce qui m’amenait à penser qu’un entretien d’embauche, c’est vraiment la débauche ! Se faire jauger comme cela, comme si on était un vulgaire bout de viande à qui il faudrait attribuer une note de goût, ça m’agace profondément. Un entretien d’embauche raté ne signifie pas que la personne n’est pas un bon élément de travail en plus… Ils ne savent pas ce par quoi tu es passée ni les difficultés que tu as déjà rencontrées.

Je n’ai pas aimé que les questions soient uniquement dans un but à mettre mal à l’aise et en difficulté, d’autant qu’ils n’ont pas vraiment cherché à comprendre mon expérience professionnel et à me poser des questions là-dessus. Tout ce que j’avais préparé ne m’a finalement servi strictement à rien.

board-361516_960_720

Pendant tout l’entretien, j’ai eu l’impression d’être un lion en cage que l’on admire et ça m’a profondément agacée. L’entretien m’a aussi permis de me rendre compte, mais je le savais déjà, que la fonction publique ce n’est clairement pas pour moi. Le service public n’est pas quelque chose auquel j’adhère, devoir être à la merci des gens n’a jamais été dans mon tempérament, je me rends même compte que je ne suis même pas moi-même lorsque je suis au travail et je comprends mes différences de caractère selon l’environnement dans lequel j’évolue.

J’étais bien contente quand l’entretien s’est terminé, j’ai éprouvé un véritable sentiment de soulagement, j’ai senti que si ça se prolongeait, j’aurais pu craquer ou partir en courant. Les difficultés vers lesquelles ils ont voulu m’emmener m’ont mises mal à l’aise et me font douter de mes capacités. Je sais pourtant que je suis un bon agent, mes notations le prouvent, mes chefs de service sont toujours ravis de mon travail, de ma polyvalence, de ma compréhension, de mon adaptabilité et de ma rapidité de compréhension et d’exécution des tâches. J’ai été ravie de m’entendre dire par mon chef que les tâches que j’effectuais actuellement n’étaient pas à la hauteur de ce que je pouvais prétendre, mais pourtant j’ai senti que je n’avais pas non plus les épaules, pour prétendre plus haut.

Je ne suis pas déçue. Comme on dit, on verra. Les autres candidats auront sûrement eu affaire aux mêmes difficultés et j’ai peut-être encore mes chances. J’aurais la réponse d’ici deux semaines. Si elle est négative, je saurais qu’il faut que je travaille sur ces difficultés et capacité de réaction dans lesquelles on veut m’amener, si c’est positif, je serais surprise et je prendrais même sûrement peur, car au vu de l’entretien en l’état actuel des choses, j’ai senti que le jury ne me sentait pas à la hauteur. Ou alors c’est moi qui tombe dans la facilité ne souhaitant pas non plus me mettre en difficulté.

girl-1064658_960_720

Je ne sais pas ce que je veux. Je sais que si je continue en collectivité, mon souhait serait un service Ressources Humaines, suivre la carrière et l’évolution des agents, m’occuper des paies etc etc… C’est ce vers quoi je me dirigeais à la base avec ma licence d’Administration Économique et Sociale mention Ressources Humaines et que je n’ai pas eu le temps et l’occasion de poursuivre dans cette voie. J’avais postulé à un poste dans ce genre il y a quelques mois dans une autre collectivité mais ça n’avait pas fonctionné. Le manque d’expériences, je suppose.

Je devrais sûrement demander une formation en ce sens à ma collectivité actuelle pour pouvoir évoluer ce vers quoi j’aspire et voir si effectivement ça me convient mieux que le poste que j’occupe actuellement. Vous le savez, l’accueil ce n’est vraiment pas ma tasse de thé et me retrouver dans un bureau où je n’aurais pas de public ne serait absolument pas pour me déplaire. Mais je ne sais vraiment pas si j’ai envie de poursuivre dans cette voie, le problème c’est que je ne sais pas ce que je peux et veux faire d’autres…

douniajoy



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Martinet a tête grise

    Martinet tête grise

    Martinet est le nom vernaculaire donné en français à plusieurs espèces d'oiseaux migrateurs de la famille des Apodidés. La famille des Apodidés regroupe les... Lire la suite

    Par  Hakim Allaki
    VOYAGES
  • Captain America – Civil War

    Impressionnant ! Après un dernier Avengers plutôt douteux, les attentes étaient au plus haut. Ce nouveau film réussi à mettre en scène une grande partie des... Lire la suite

    Par  Lezooom
    CINÉMA, CULTURE
  • Entretien avec le diable

    C’est déjà, le bonheur de retrouver le moine hérétique, son fils le commissaire aux morts étranges et Violetta, la jeune Vénitienne si imprévisible et si... Lire la suite

    Par  Lespetitsmots Deslibraires
    CULTURE, LIVRES
  • Nid d'abeille a la semouline

    d'abeille semouline

    BONJOUR!!!! AUJOURD'HUI JE VOUS PROPOSE UN PAIN QUE JE PREPARE PENDANT LE RAMADAN POUR ACCOMPAGNER LA CHORBA!!!! IL S'AGIT D'UN PAIN A LA SEMOULINE EN FORME DE... Lire la suite

    Par  Oranie
    CUISINE, ORIENTALE, SAVEURS DU MONDE
  • Captain America, Civil War by TheSka-Thaïland

    Captain America, Civil TheSka-Thaïland

    Bie The Ska est un groupe de musique et, accessoirement, effectue des incursions dans le déjanté (voir FB et YT)Il nous communique ici, ce message a caractère... Lire la suite

    Par  Voyageurasie
    ASIE, RÉGIONS DU MONDE
  • Réseaux sociaux et troubles du COMPORTEMENT ALIMENTAIRE

    Réseaux sociaux troubles COMPORTEMENT ALIMENTAIRE

    Se connecter fréquemment à un réseau social serait associé à des troubles alimentaires chez les jeunes adultes. Les magazines féminins et la télévision... Lire la suite

    Par  Santelog
    SANTÉ
  • A day in Movie's History

    Movie's History

    05/26/2013 Le film La Vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche reçoit la Palme d'Or lors du Festival de Cannes. C'est le premier film adapté d'une bande-dessinée à... Lire la suite

    Par  Emidreamsup
    CULTURE, HUMEUR, JOURNAL INTIME

A propos de l’auteur


Dounia Joy 1556 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine