Magazine Côté Femmes

Je ne suis pas sensible à la cause animale, et alors quoi ?!

Publié le 21 novembre 2016 par Dounia Joy @Dounia_Joy

Au cours de ma vie, j’ai parfois lu et entendu des choses qui m’ont fait halluciner. La dernière fois, m’interrogeant sur la façon et le pourquoi des gens pouvaient penser comme cela, j’ai écrit un statut sur Facebook où je disais que je ne comprenais pas les gens qui portaient plus d’intérêts aux animaux qu’aux humains.

Il est vrai que je ne comprends toujours pas. Je n’ai pas d’animal de compagnie mais j’en ai eu un quand j’étais petite. Un chien qui a malheureusement mal fini. Il était devenu agressif car il restait enfermé seul à la maison quand ma mère était au travail et nous à l’école. Ma mère devant s’occuper de ses trois petits toute seule, elle n’avait pas vraiment de temps pour s’occuper du chien. Il a fini chez mon oncle qui a fini par l’empoisonné parce-qu’il était devenu méchant.

Je trouve que c’est une bonne chose. Quand un chien devient trop incontrôlable et agressif et qu’il commence à mordre et agresser les gens, oui je trouve que c’est une bonne chose de l’euthanasier. Vous allez me dire qu’il pourrait être repris mais je pense qu’à partir du moment où il commence à devenir méchant et agressif, un animal ne redevient pas gentil.

dog-624951_960_720

Je n’aime pas les chiens. J’en ai peur, je ne sais pas si c’est l’épisode du chien que j’avais petite qui m’a rendu peureuse mais toujours est-il que dans la rue, je ne suis jamais sereine quand je croise un chien dans la rue. Encore plus s’il est gros, réputé « méchant » et qu’il n’a pas de laisse ou de muselière, je change alors de trottoir en pestant contre son propriétaire !

Je peux comprendre les gens qui ont une relation particulière avec leur animal de compagnie qui leur a aidé à surmonter une absence par exemple ou autre, mais pas le fait de placer systématiquement l’animal avant un humain. Quand je lis qu’une personne serait prête à tuer sa voisine parce-que son chien vient faire des conneries dans son jardin, ça me fait peur ! Quand je lis qu’à choisir entre sauver un animal ou un humain, on préfère sauver l’animal, je fais des bonds et je ne comprends pas.

C’est peut-être également car je ne suis pas très animal de compagnie et autres, que je ne défends aucunement non plus la cause animale. Et alors là, ce que je ne comprends pas ce sont les vegans sectaires, extrêmistes que j’ai pu lire ou entendre sur Youtube. Je ne dis pas que tous le sont et j’ai pas eu énormément d’expériences de lecture ou de visionnage de vegans car ce n’est pas un sujet qui m’attire, mais les quelques personnes que j’ai pu écouter, m’ont franchement fait peur.

clay-pot-622750_960_720

Je suis tombée sur une vidéo Youtube d’une nana que je ne citerais pas mais qui évoquait la raison de pourquoi elle avait arrêté le veganisme après deux ans. En effet au bout d’un an, elle a eu des maux de ventre chroniques et après plusieurs médecins, plusieurs tentatives, plusieurs recherches et un an de torture, elle s’est rendu à l’évidence que son corps ne tolérait pas cette façon de manger et ses problèmes se sont arrangés quand elle a réintégré petit à petit de la viande. Elle expliquait que ça avait été dur pour elle de revenir à cela et qu’elle défendait toujours la cause animale à d’autres niveaux. J’ai trouvé son discours très sensé et elle avait surtout l’air de bien s’y connaître dans le veganisme car elle faisait pas mal de recettes sur son blog et Youtube, c’est un mode de vie auquel elle s’était beaucoup renseigné avant de se lancer. Alors ce qui m’a choquée c’est que suite à cette vidéo, j’ai regardé une autre vidéo d’une nana qui répondait à cette youtubeuse et qui disait qu’elle ne voulait absolument pas la clasher mais lui donner quelques conseils. Je l’ai trouvé très ingrate et en total manque de respect allant jusqu’à dire qu’elle avait laisser son éthique à la trappe et qu’elle n’avait pas du combiner les bons aliments ni être bien suivie (alors que dans sa vidéo la nana explique bien qu’elle a vu plusieurs spécialistes quand même!).

Elle dit même qu’on peut tous être vegan comme si elle voulait pousser tout le monde à l’être et ne se rend absolument pas compte que non chaque corps est différent et a son degré de tolérance et de sensibilité et qu’un régime alimentaire bon pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre ! Le fait que ça se passe bien pour elle ne veut pas dire que ça se passe bien pour tout le monde ! De plus bah, on est pas forcément tous sensible à la cause animale, moi je ne le suis pas et alors ? Je suis bonne à être reniée dans mes choix alimentaires etc etc ? Ce n’est pas la première fois que je sens qu’une personne vegan extrême dans ses propos à renier toute personne qui continue à manger de la viande en s’offusquant que ces derniers ne sont pas sensibles à la cause animale.

salad-498203_960_720

En plus, j’ai vu pas mal d’incohérence entre certains qui s’affirment vegan dans la façon alimentaire mais qui continuent à porter du cuir ! Ils ne comprennent pas qu’ils ne sont pas vegans mais peut-être seulement végétariens. Bref, je ne connais pas exactement toutes les nuances et je ne vais pas me lancer dans un débat sans fin. Je ne dis pas que tous sont incohérents, je ne dis pas que tous sont intolérants, j’ai sans doute eu de la malchance dans mes découvertes également, mais je ne pense pas que ce soit une bonne chose de vouloir à tout prix faire entrer quelqu’un dans ta cause et renier tous les autres.

Alors, oui, je mange de la viande, je mange des produits laitiers etc etc mais ça ne veut pas non plus dire que je cautionne les conditions des animaux ni leur souffrance. Mais je ne suis pas prête à subir à nouveau de modification de comportement alimentaire. J’en ai bavé pour arriver à celui-ci qui me convient à part quelques petits ajustements que j’effectue encore. Je mange de la viande car j’ai besoin de protéine pour aider ma masse musculaire à se développer. En effet, j’ai perdu 25 kilos en l’espace de trois ans suite à une modification alimentaire, j’étais très gourmande et je ne mangeais pas du tout sainement et j’ai modifié tout ça. J’ai fait aussi du sport mais essentiellement de la cardio, à chaque fois que j’ai essayé la musculation j’ai eu des problèmes de dos et je ne fais donc pas de renforcement musculaire comme je le souhaiterais. Mon corps a donc beaucoup minci mais pour moi, il n’est pas très ferme et parfois encore un peu flasque, pas tonique. J’ai besoin de protéines, j’ai besoin de fer car sinon, étant devenue plus maigre, je pourrais risquer de faire des malaises à répétition.

meat-1329684_960_720

Je n’ai pas besoin de me justifier car après tout je fais bien ce que je veux, comme je ne cherche pas à critiquer les vegans qui font tout aussi bien ce qui veulent du moment que c’est pour eux mêmes car je peux tout à fait comprendre leur positionnement, leur envie de défendre cette cause qui leur paraît juste, je leur demande juste de faire aussi preuve de tolérance et de respecter ceux qui n’adhèrent pas à cette façon de se nourrir et ceux qui ne peuvent pas ! Car non, malgré ce que j’ai pu entre, tout corps ne réagit pas de la même façon, on est tous différents, et chacun doit se trouver son propre rythme, sa propre façon d’être bien à la fois dans son corps et dans sa tête.

Et toi, tu places les animaux avant les humains ? Tu serais prêt à tuer ta voisine parce-que son chien a fait pipi dans ton jardin ? Tu es vegan extrême qui ne supporte pas les mangeurs de viande ou tu fais preuve de tolérance et respecte les choix alimentaires des uns et des autres ?

Et pour finir sur une petite touche d’humour :

PS : Je suis prête à ouvrir un débat constructif et intelligent. Les commentaires sur ce blog sont toujours soumis à approbation et je n’ai que rarement boycotté de commentaires mais tous ceux qui se verront insultants, méprisants ou haineux ne seront pas validés.

douniajoy



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dounia Joy 1577 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine