Magazine High tech

Salarié et Freelance : trouver le bon équilibre

Publié le 21 novembre 2016 par Julia @dj0uli0u

Pendant une période, j’ai cumulé un boulot salarié avec mon statut d’indépendante. C’est pour moi une des solutions pour se lancer en douceur dans le monde qu’est le Freelancing. Mais lorsque c’est le cas, il faut tout de même être vigilant : cette situation peut vite devenir une mauvaise expérience.

Optez pour le statut d’AE

Le statut d’Auto-Entrepreneur (enfin maintenant Micro-Entrepreneur) est le plus adapté pour exercer une activité secondaire en plus de son activité salariée (qui reste donc la principale). C’est d’ailleurs pour ça qu’a été créé le statut : pour « tester » son activité tranquillement en parallèle de son salariat. Vous avez une idée de business ? Lancez-vous ! Le tout est de bien veiller à ne pas faire de la concurrence à son employeur. 

Investissez dans 2 cerveaux

Exercer deux activités à la fois c’est casse gueule si l’on ne s’organise pas un minimum. Et l’organisation passe par une compartimentation (ça se dit ?!) de votre pensée. Je préfère résumer ça comme si vous optiez pour 2 cerveaux différents : le cerveau salarié et le cerveau Freelance. Le salarié ne doit pas oublier d’honorer ses fonctions au sein de l’entreprise qui l’emploie tous les jours, et exercer son job comme si c’était le seul. Le cerveau Freelance doit, quand à lui, rester alerte tout au long de la journée mais doit comprendre qu’il devra travailler à des heures bien précises afin de ne pas vous faire perdre le contrôle de votre emploi du temps. Faites des emplois du temps bien distincts, des to do list distinctes, en bref créez une barrière, sinon vous êtes cuits !

Séparez vos emplois du temps

Tout comme il est important de structurer et de séparer vos pensées et vos missions, il est hyper important de vous fixer des horaires. Il est parfois difficile de se remettre au travail une fois sa journée terminée, mais croyez moi, si c’est un projet dans lequel vous croyez ça passera tout seul :) Vous savez que vous avez une journée salariée moins chargée le vendredi ? Bloquez-vous 3h pour bosser sur votre auto-entreprise ce jour-là.

Gardez en tête que c’est temporaire

Au départ je n’en étais pas consciente. J’étais persuadée que je pourrais cumuler salariat et vie de freelance toute ma vie (ahah, l’insouciance), j’avais des journées de dingue ! Et puis au fur et à mesure des mois, j’ai commencé à avoir des contrats signés plus régulièrement et pour des durées plus longues, avec des missions plus complexes. Il était donc nécessaire de prendre une décision, j’ai donc démissionné. Mais ce n’est pas toujours l’issue ! Certains pourront se dire « bon… je n’ai pas de contrat, je préfère mon job salarié, je laisse tomber », quand d’autres prendront conscience que leur activité d’indépendant prend le dessus sur leur salariat (d’un point de vue du temps et de l’attractivité des missions notamment).

Etes-vous Salarié ET Freelance ?

backstages

Au programme : je te raconte mes projets, mes envies, et les évolutions futures pour la professionnalisation d’I Don’t Think. Parce que j’ai envie de partager tout ça avec toi, en sollicitant ton avis :)

Twitter

Prends contact sur Twitter !

Facebook

Viens suivre mes aventures sur Facebook !

Youtube

Je partage mes astuces sur YouTube !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Julia 3263 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte