Magazine Côté Femmes

Couture: un coin à moi.

Publié le 22 novembre 2016 par Unechambreamoi
Couture: un coin à moi.
Ca y est! On a enfin notre petit coin bureau-couture... installé dans une alcôve qui abritait auparavant des étagères.
Ce n'est pas grand-chose, mais ça change tout... je n'ai plus à ressortir à chaque fois l'engin, l'installer sur la table à manger, coudre en urgence quand j'ai une petite heure de libre et dans un désordre monstre, avec des fils par terre et des tissus dans tous les sens (on ne change pas, je suis une bordélique invétérée...), et devoir tout ranger, nettoyer, à chaque fois que la vie de famille reprend ses droits - c'est à dire 98% du temps- et que la table doit servir à tout le monde (ça c'est vraiment ce que je déteste, ranger mon bordel). Parce que les envies, la création et l'inspiration, c'est quand ça veut bien venir, et généralement ça ne vient pas aux heures de bureau.
Donc voilà, maintenant, tout est en place, je peux coudre 5 minutes par-ci, trois heures par là, sans déranger personne et avec ma propre organisation (si si, je suis, à ma façon, organisée!). Et c'est trop bien.
Sinon, voici quelques unes de mes dernières petites créations. Là encore, rien de bien faramineux, simplement, je remarque que je progresse... et je me suis d'ailleurs fait ma première petite blouse pour moi! J'avais peur qu'avec mes formes plantureuses de femme (huhu) ce soit hyper compliqué de coudre des vêtements en 3D, contrairement aux vêtements pour petites filles... force est de constater qu'avec un peu de sérieux et en suivant scrupuleusement un patron -ce que j'ai enfin fait-, ce n'est pas si difficile. Ou alors, c'est que je ne suis pas si plantureuse que ça. Le mystère reste entier.
(ci-dessous, inspirée par @thebrunein qui s'est mise à coudre il y a peu et qui fait déjà des choses super jolies, j'ai pris le patron "rue de Sévigné" de la Droguerie, en retirant les manches pour simplifier).
Je compte me confectionner pas mal de nouvelles blouses...
Enfin, qui l'eut cru... la semaine dernière j'ai donné mon premier cours de couture à des copines! Et je crois qu'elles ont bien aimé, et compris deux ou trois trucs!
Quand on sait qu'il y a encore deux ans et demi, d'un oeil torve et un brin goguenard, je regardais la machine à coudre de ma mère comme un machin effrayant venu de l'enfer, persuadée que ce genre d'activité, qui m'avait l'air bien compliquée, n'était vraiment pas faite pour moi... tout arrive!
j'ai aussi donné un petit cours à la fille d'une amie, et à ma fille aînée en même temps... qui réclame régulièrement que je lui apprenne à coudre, et je pense que ça serait une bonne idée de lui permettre d'accéder à ma machine régulièrement pour qu'elle se fasse la main.
Je vous l'ai déjà dit ici, et je convertis d'ailleurs des copines super attirées par la couture sans trop savoir par où commencer... mais c'est une activité géniale. Je suis assez manuelle et créative au départ, mais pour qui que ce soit, tout ce qu'on arrive à fabriquer de A à Z de ses propres mains procure une vraie satisfaction.
Le fait même de coudre et de passer du temps sur une création, assise, en silence, dans son petit monde, est un grand plaisir... c'est une petite méditation, un moyen de se recentrer, de ne plus penser à rien tout en réfléchissant mieux à tout.
Je compare souvent la couture au yoga, pour ces raisons-là (et pour les clichés assez faux qu'on entend à leur propos, comme le fameux "ah mais j'ai pas de patience c'est pas fait pour moi")
Quant aux clichés sur la couturière, qui serait forcément une vieille branche tradi, acariâtre et vêtue de marron beigeasse, j'espère qu'ils sont bien sortis des idées reçues!
Désormais la couture c'est fashion, c'est moderne, c'est foufou, compris?
Si vous me voyiez en train de coudre, simplement vêtue d'un déshabillé de soie Vanina Vesperini, les jambes élégamment croisées (j'aime tellement la sensation du frottement de mes bas), mes mules à pompons réchauffant harmonieusement mais petits orteils, une goutte de Chanel numéro 5 derrière mes genoux délicats, la peau du visage sobre mais glowy, les lèvres rouges carmin, subtilement humectées à des fins de séduction évidente mais toujours si efficace, et les cheveux relevés, mettant en valeur ma si jolie nuque - chaque jour je l'observe de longues heures, je ne me lasse pas de cet endroit de mon anatomie- savamment retenus en arrière par le petit bitonniau en fer qui tient le bouchon de la bouteille de Champagne que Jean-Chou vient d'ouvrir, afin de me servir ma petite coupette, han! Vous vous mettriez à la couture.... immédiatement.
Pour l'heure, voici quelques unes de mes modestes oeuvres:
Couture: un coin à moi.
Couture: un coin à moi.
Couture: un coin à moi.
Couture: un coin à moi.
Couture: un coin à moi.
Couture: un coin à moi.
(et il faut que je songe à égayer un peu ce coin bureau, la déco ayant pour l'instant un petit côté minimaliste austéro-mormon, qui n'est pas pour me déplaire mais qui pourrait être savamment amélioré)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unechambreamoi 22397 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte