Magazine Côté Femmes

Les primaires de la droite et du centre... et moi et moi et moi.

Publié le 28 novembre 2016 par Unechambreamoi

Les primaires de la droite et du centre... et moi et moi et moi.

Moi, dimanche 27 novembre matin... avant d'aller voter (oui, je sais, je ressemble beaucoup à Bernadette Soubirous)


Mon blog n'a pas vocation à être politisé. Je n'ai quasiment rien publié pendant les primaires de la droite et du centre ici (même si le sujet m'a personnellement beaucoup intéressée)


Je n'ai aucune intention de vous gratifier ici de mes grandes et belles idées pour la France, d'une part parce que ce n'est pas la vocation de mon blog au départ, d'autre part parce que je suis, dans ce domaine, plus quelqu'un qui doute que quelqu'un qui a des certitudes (même si, bien sûr, je penche plutôt d'un côté, j'ai aussi des idées qui pourraient être attribuées à l'autre... comme la plupart des français "modérés" et pour l'alternance, je pense), enfin parce que, en règle générale, la politique à tendance à me dégoûter de plus en plus, les militants m'interrogent (même si je respecte vraiment leur engagement quand il est cohérent) les courtisans, les retourneurs de veste et autres opportunistes professionnels, les mêmes qu'on voit depuis trente ans, restent des personnages mystérieux et surtout agaçants pour moi, sans parler des hommes politiques eux-mêmes que je trouve, pour la plupart, et quel que soit leur bord... quasi-psychopathes.
J'ajoute que, globalement, je comprends que les gens votent différemment, que tout cela n'est pas que rationnel, mais a aussi un rapport avec l'héritage, l'éducation, le milieu dans lequel on a grandi... je ne suis pas de ceux qui sont prêts à déployer une énergie monstrueuse pour aller convaincre les autres de lutter contre le Mal pour aller vers le Bien.
NÉANMOINS, et parce que, même si j'ai beau être une française moyenne et discrète sur ce sujet, j'ai quand même quelques idées et opinions, je me permets de partager cet article de Camille Emmanuelle paru sur le site de l'Obs, intitulé sobrement "Cher François Fillon, je vous écris depuis le 21ème siècle, venez nous rejoindre".
Je le partage car c'est selon moi, le type-même de propos qui représente, pour moi, par son côté caricatural voire mensonger (faire de Fillon un candidat "traditionaliste, homophobe, moyen-ageux et anti-avortement" me paraît tellement à côté de la plaque, intellectuellement fragile voire malhonnête, et tout à fait contre-productif) tout ce qui me paraît de plus en plus détestable chez une partie de la gauche (vous savez celle à qui Elisabeth Badinter ne "pardonne pas", celle de la complaisance, de l'entre-soi très privilégié, des beaux quartiers, de l'arrogance teintée de condescendance -à moins que ce soit l'inverse?- qui ne représente qu'elle-même... j'en ai fréquenté beaucoup dans mon ancienne vie parisienne. Je n'en connais plus beaucoup depuis que je vis chez les ploucs)...
Cette micro-société qui prouve à quel point une certaine catégorie de la gauche, pourtant en difficulté aujourd'hui, n'a toujours pas fait son bilan, n'a toujours rien compris à ce qu'attendent beaucoup de Français aujourd'hui, n'a toujours pas compris qu'elle se trompait de combat, n'a toujours pas compris qu'en enjoignant le peuple à "bien voter", cette intolérance idéologique complètement hors-sol est plus qu'exaspérante pour de plus en plus de gens, n'a toujours pas compris les causes du Brexit ou de l'élection de Trump (journalistes, suivez mon regard, je vous mets dans le même sac)
Au passage, la vie des gens n'est pas faite que de sexe, de culottes, de recherche de mères porteuses et de libertinage (je réagis ici à l'article paru sur l'Obs, plaçant l'hédonisme comme valeur suprême). Choquer le bourgeois est toujours amusant, mais ça n'a rien de révolutionnaire, c'est même un divertissement quasi-ancestral voire préhistorique... et surtout... ca ne suffit pas à faire un programme.
La vie des gens est faite de fins de mois à boucler, d'enfants à élever et à protéger, de valeurs à transmettre, d'un cadre rassurant à leur apporter, de familles à consolider, de travail à trouver et à garder, de salaires à faire augmenter/égaliser avec les hommes, de menace islamiste et de risque terroriste. La France n'est pas exactement la même chose que Paris intra-muros.

Pour le reste, évidemment -et heureusement- que l'avortement n'est pas remis en cause, évidemment que le mariage homo n'est pas remis en cause tant il est passé dans les moeurs aujourd'hui (les soutiens "manif pour tous" ne représentent pas la majorité), on peut aussi penser que l'adoption par les couples homo ne sera pas remise en cause (Fillon sera le candidat fédérateur de l'ensemble de la droite et du centre, soutiens d'Alain Juppé y compris, il s'assouplira peut-être sur l'adoption plénière)... les articles et rumeurs prétendant le contraire me paraissent disproportionnés.

Le fait que François Fillon ait déclaré ne pas être, "à tire personnel", pour l'avortement pour des raisons liées à sa foi et à sa conscience ne me parait pas nécessairement être un problème (et c'est même très respectable) puisqu'il reste pour l'avortement pour la société entière. Cela me semble même être une preuve d'ouverture d'esprit, de faire passer l'intérêt général avant le sien propre.
Il y a donc des programmes intelligents et des personnalités que je trouve plutôt dignes, non dénuées de nuances et de fond, capables de hauteur, à droite bien sur après le succès de ces primaires qui ont permis de mieux connaître certaines personnalités et leurs programmes (elles m'ont personnellement permis d'affiner mes idées), ainsi qu'au centre (j'attends d'entendre Macron avec impatience, je le trouve intéressant) et à gauche (bon là, j'avoue, j'attends de voir quel zébulon sortira de la boite).... pour ne pas à tomber aussi bas que cet article. 

Selon moi, certains se focalisent sur une prétendue remise en question de l'avortement (ce qui me parait être le résultat d'un véritable enfumage médiatique), ce qui fausse et appauvrit l'argumentaire, au lieu de s'intéresser à ce qui fait l'intérêt des débats et des programmes (économie, etc).

Ce sera sur ces sujets-là que j'aurais envie de me faire mon idée. Pas sur le fait de savoir si Macron a une femme plus âgée que lui ou si Fillon va à la messe certains dimanches. On verra ce que proposera "En Marche" en face, et s'il y aura des primaires à gauche... Mais une chose est sûre, à moins que la France connaisse rapidement le plein emploi et une belle croissance, on ne pourra pas continuer sur le même modèle.... et le système des primaires me parait être un garde-fou efficace pour contrer les idées extrêmes.

Au lieu donc de tirer vers le bas le débat par des propos mensongers et caricaturaux, voire insultants, je pense qu'on pourrait se donner un petit coup de pied aux fesses et débattre, sur le fond, avec des arguments valables et intelligibles.

Les résultats de la primaire de droite me paraissent être un signal positif, celui que la démocratie fonctionne bien dans ce pays et le signe que les français ont envie de participer à la vie politique.
(Et n'oublions pas que Marine Le Pen se tait toujours, pendant ce temps-là, et compte son temps de parole CSA -tres en retard par rapport aux autres candidats- qu'elle va devoir rattraper...)

Ce texte un chouilla engagé (quoique, on a vu plus militant ;-), qui a surtout pour but de poser des questions quant au traitement médiatique des discours des uns et des autres, plutôt que d'apporter des réponses toutes faites et de "vérité" sur le fond des idées, n'engage bien sur que moi... il m'attirera peut-être les foudres d'un certain côté, et l'adulation de l'autre (bon pour être tout à fait lucide je pense qu'il ne créera surtout ni l'un ni l'autre ;-) mais je fatigue un peu de lire ça et là soit des propos caricaturés et transformés à des fins de propagande, soit des billets de blogs éthérés et angéliques à l'extrême. 

Et puis, je n'ai pas de camelote à vendre, ici, alors autant profiter un peu de cette liberté pour essayer de réfléchir un peu.
Bien à vous,

Marine (pas celle de Jean-Marie, hein), vivant dans un fief neo-fasciste (à Nice, quoi), mère de famille nombreuse au foyer et pâlotte (la faible chaleur de l'âtre peinant à me redonner bonne mine), soumise à son mari autoritaire et rigide (et a sa belle-famille aussi, bien sûr!), maquillée au Monsavon, dame patronnesse traditionaliste qui ne raterait les vêpres pour rien au monde (d'ailleurs 18h approche, il va falloir que j'enfile mon serre-tête), élevant ses enfants -en latin- dans la haine et le mépris de la différence, le dégoût des choses du corps ("tu ne t'épileras point" est mon 11ème commandement) et le respect strict des traditions et de la décoration de la crèche de Noël -j'ai dit l'Ange Gabriel au fond à droite, bordel!-, et ne daignant avoir une relation amicale avec les gens uniquement après s'être (r)assurée qu'ils sont hétérosexuels, critère nécessaire mais non-suffisant, à compléter par la vérification d'une pratique de la contraception naturelle, ainsi que la possession d'un Grand C4 Picasso -7 places minimum pour une bétaillère à cathos digne de de ce nom, in-dis-pen-sable pour y ranger les gourdes en fer blanc- et surtout qu'ils se sont signés ET lavé les fesses apres avoir pratiqué la position réglementaire du missionnaire, la seule admise en période d'ovulation. D'ailleurs la mienne approche, je vais mettre une jolie jupe courte tartan longueur mi-mollet pour émoustiller Jean-Chou, qui ne devrait pas tarder à revenir de la chasse (c'est notre petit nom de code à nous pour ne pas heurter les enfants quand il rentre de son hobby du lundi soir, le "licenciement massif") . Et bien d'autres choses encore... Je m'éparpillerais si je vous disais que j'aime lui susurrer quelques jurons avant d'être honorée de ma saillie mensuelle... savez-vous ce que veux dire "Zemmour-moi" dans notre patois secret? oh non, je crois que je m'égare.... une prochaine fois, peut-être! (j'ai un billet sur les bienfaits du cierge en préparation).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unechambreamoi 22389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte