Magazine Journal intime

Nuit mystérieuse, nuit merveilleuse

Par Deuxcentcinquanteetun @DeuxCent51
Silence sur la plaine ensanglantée du soirLorsque tous les oiseaux, fatigués de voler,Se reposent enfin, leurs yeux pleins de Gloire,Sur l'arbre paresseux, ses branches harassées...
Quand le soir, lentement, laisse place à la nuit,Cette vie brûlante le jour, fugace et vive,Cette vie là s'endort. Mais une autre la suit ; Plus sombre, moins visible mais toute aussi vive !
Les hiboux et d'autres prennent possessionDes étendues vides, abandonnées du jour.Et la plaine assombrie est hantée par des sons,D'un parfum si brumeux, et des couleurs si sourdes...
L'air privé de lumière apparaît impotent :Une Vieille aveugle incapable sans ses yeuxGris de se diriger dans ce chaos absent.Les sons semblent figés par un sort malicieux...
Mais plus que tout autre, des ombres apparaissentEt s'évanouissent, gravant des cicatricesSensibles aux sons courts de branches qui s'affaissent,Ou à ces silences soudains, glacés, si tristes !
Hélas, cet Univers d'ombres et de secrets,D'apparence éternel, fantastique et cruel,Va, fort loin des regards indiscrets, se cacher,Là, dans quelques forêts, lorsque l'Aube se lève !
Et il faudra attendre encor la fin du jour,Avant de replonger à nouveau dans le noir,Comme il faut attendre après la mort d'un amour,Qu'un parfum sensible renouvelle l'Espoir !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Deuxcentcinquanteetun 544 partages Voir son profil
Voir son blog