Magazine Journal intime

A cercueil cercueil et demi

Par Deuxcentcinquanteetun @DeuxCent51

A cercueil cercueil et demi

Le comble est de pouvoir le choisir de son vivant

Drôle de destin que celui de rêver à l'immortalité

Sous ses différentes formes

Pour se confiner à un quart d'existence

A sourire sourire et demi

La force ne m'étreint plus

Je la regarde comme une farce

Elle n'est pas drôle mais j'y souris

Dernier soupir d'un éclat de vie

A pleurer pleurer plus jamais

Mon sang circule déjà librement

Mon sang s'arrêtera bien à temps

A oublier oublier complètement

Je ne laisserai rien pas même une rancœur

A disparaître tout comme le néant

Un tas de cendres avec qui joue le vent


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Deuxcentcinquanteetun 544 partages Voir son profil
Voir son blog