Magazine Journal intime

Sombre parfum volant par-dessus ce corps nu

Par Deuxcentcinquanteetun @DeuxCent51
Sombre parfum volant par-dessus ce corps nuExhalaison d'une âme éperdue et perdueDans les méandres trop profonds de l'amertumeSouvenir d'un passé d'une étreinte posthume
Un air mélancolique au sein de nos aveuxUne brise d'amour sur nos cœurs malheureuxTempête d'effluves dans mon âme évincéeSoupirs vaporeux d'un temps hélas trépassé
Un nuage entoure ma vision d'une brumeEt c'est comme un regret que malgré moi je humeBrouillard sentimental ardent qui me consume
Ma quête s'estompe et fait de moi un défuntMes amours se taisent car j'ai trop souvent faimIl ne me reste de toi plus que ce parfum

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Deuxcentcinquanteetun 544 partages Voir son profil
Voir son blog