Magazine Côté Femmes

Chronique : « Altitudes » sur France 3 [spoilers]

Publié le 08 mars 2017 par Dounia Joy @Dounia_Joy

Je viens de voir le film « Altitudes » qui passait ce soir sur France 3. Pour tout vous avouer, je n’étais pas forcément très emballée par le synopsis. Mais très emballée à revoir Sagamore Stévenin que j’ai découvert dans Falco et dont j’ai adoré le jeu d’acteur. J’apprécie également Claire Borotra, alors je me suis dit pourquoi pas ?!

Et bien, je ne regrette pas du tout d’avoir abandonné le visionnage de mes séries pour me plonger dans ce film. Il a permis à mon imagination de se déclencher et m’a laissé sur une fin me laissant planer le doute. Une fin me permettant d’envisager que ce que j’avais imaginé était en fait la réalité.

Claire Borotra, Déborah Krey, Sagamore Stévenin

synopsis

Après 20 ans d’absence, Isabelle, ancienne championne d’escalade, retourne dans son village des Alpes pour l’enterrement de son père, guide de haute montagne. Elle décide d’entreprendre avec la complicité de Kenza, sa jeune protégée, l’ouverture d’une grande voie qu’elle devait réaliser avec son père avant son départ. Mais le passé et ses secrets vont resurgir à travers la figure d’Antoine, brillant alpiniste devenu cristallier, et amour de jeunesse d’Isabelle.

Mon avis

Le film débute par Isabelle qui revient donc dans son village natale dans la montagne pour les obsèques de son père. On la voit à l’église et une jeune fille vient la rejoindre. On ne connaît pas leurs liens, mais rapidement j’imagine que c’est sa fille. Une scène dans le début du film me met la puce à l’oreille quand la mère de son ex Antoine est avec elles, et qu’on voit une photo d’Isabelle et Antoine avec un bébé…

Antoine lui a refait sa vie avec le médecin du village et ils ont perdu un enfant qui avait un an lorsqu’il est mort. Leur couple ne fonctionne plus très bien. Kenza la jeune fille est montrée comme une amie d’Isabelle qui l’aurait aidée, on sait qu’elle a été de foyers d’accueil en foyers d’accueil et qu’elle ne connaît pas son père. Mais tout au long du film, mon imagination a trouvé le scénario, Isabelle et Antoine, sont les parents de Kenza.

l’ascension

Plus tard, Isabelle va vouloir monter une montagne pour rendre hommage à son père en y déversant ses cendres, mais étant atteinte d’une maladie dégénérative, elle se fatigue très vite. Kenza, ayant cru l’avoir dissuadée, se réveille en pleine nuit, remarquant qu’elle est partie, elle appelle Antoine et ils se lancent à sa poursuite. Kenza qui commence à se poser des questions, demande à Antoine ce qui s’est passé il y a vingt ans mais celui-ci ne répond pas.

Plus tard, lorsque Isabelle se repose, il lui dit qu’il était fou d’elle et qu’il voulait un enfant avec. Mais qu’un jour elle est tombée enceinte, et n’était pas de cet avis, elle disparait puis revient et on comprend alors qu’elle a avorté. Mon cerveau refuse cette information, je reste persuadée dans mon idée et n’en démord pas. Imaginant qu’Isabelle ne va pas faire long feu, je la voyais déjà mourir au sommet en leur annonçant cette nouvelle. Non, ils redescendent et l’emmènent voir le médecin. Celle-ci leur dit qu’il n’y en a plus pour longtemps, et dans une scène où Isabelle est avec le docteur, on l’entend lui faire promettre une chose.

les signes

Là encore j’imagine qu’elle lui a dit et qu’elle veut que ce soit elle qui leur annonce… Mais on ne voit jamais clairement la chose se dire, le médecin dira simplement à Kenza, qu’elle ressemble fortement à Isabelle à son âge. A la fin, à sa mort, Isabelle laisse une lettre à Kenza, là encore je me dis qu’elle va lui dire la vérité et non. Elle lui lègue l’hôtel et lui dit qu’elle en fera ce qu’elle voudra avec qui elle voudra.

Deux ans plus tard, on voit Kenza qui est devenue guide dans la montagne, et Antoine la regarde de loin, et lui envoie un bisous… Le film se termine comme ça, à chacun d’en faire son interprétation. La mienne, je me la suis donc faite dès le début. Kenza est bien la fille d’Antoine et Isabelle.

Chronique : « Altitudes » sur France 3 [spoilers]

tout de même une incohérence dans mon scénario ?

Je note tout de même une petite incohérence à mon scénario. En effet, la photo qui montre Antoine, et on imagine Isabelle avec un bébé, s’il croyait qu’elle avait avorté, signifiait quoi ? Parce-qu’en fait cette photo, j’ai l’impression que c’est Antoine et Isabelle il y a 20 ans avec un bébé. Or s’il croyait qu’elle ne l’avait pas gardé ? A moins que ce ne soit une photo d’Antoine avec le médecin et leur bébé mort à un an ?… J’ai trouvé que lorsqu’on a vu la scène de la photo, on a vu la mère regarder sa fille qui voyait cette photo et qui était mal à l’aise… Pour moi ça voulait dire, qu’elle savait que c’était sa fille…

scènes et jeu d’acteurs

Le jeu d’acteurs est époustouflant. La jeune Déborah Krey qui interprète Kenza, est très convaincante. L’interprétation des trois acteurs principaux est juste. Les paysages sont magnifiques. Le scénario reste classique et sans surprise. Plusieurs scènes sont prévisibles. J’imagine que tout le monde aura eu plus ou moins la même interprétation. A mon avis, il y en a deux différentes. Cependant, j’aime beaucoup l’idée que justement rien n’est clairement dit et le fait de laisser le spectateur dans sa propre imagination et le propre scénario qu’il s’est inventé au fil du film… J’ai passé un très bon moment devant ce film du réalisateur Pierre-Antoine Hiroz. Et vous, vous avez regardé ? Vous avez bien compris comme moi ?

une fin selon la propre imagination de chacun ?

J’ai échangé sur Twitter avec un réalisateur qui regardait le film avec l’actrice qui jouait Kenza. Il a lu mes hypothèses. Il a aimé les lire, et me laisse aussi dans mon suspens. Me disant que mon imagination doit faire la suite. Une autre personne a pris par à notre conversation et elle, elle pense comme ma maman. A savoir que Kenza et Isabelle étaient vraiment amies et que Kenza serait maintenant avec Antoine… Le réalisateur qui commentait avec nous a alors dit à cette autre fille que c’était ça mais moi je préfère ce que mon imagination m’a dictée… Il a aussi dit que notre imagination doit nous donner la réponse. Alors je pense que la réponse est personnelle et propre à l’interprétation de chacun. J’aime ce genre de film qui laisse place à diverses fins… Alors, c’est quoi votre idée à vous ?

Chronique : « Altitudes » sur France 3 [spoilers]

L’article Chronique : « Altitudes » sur France 3 [spoilers] est apparu en premier sur Dans la tête de Dounia-Joy.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dounia Joy 1450 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine