Magazine Côté Femmes

A l’aube de mes trente ans…

Publié le 14 mars 2017 par Dounia Joy @Dounia_Joy

Une vie bien trop calme

A l’aube de mes trente ans…

L’écriture de mon dernier article n’a pas été chose aisée. J’en avais déjà parlé un un peu sur le blog mais pas façon si ouverte dans un article entier. J’ai d’abord voulu mettre cet article sous mot de passe et ne l’envoyer qu’à celles qui me le demanderait. Et puis, je me suis dit, pourquoi ? Et si cet article pouvait m’aider à y voir plus clair ?

Je ne pense pas que ça m’ait aidée. Pourtant vos commentaires m’ont beaucoup touchés par leur bienveillance et leur non-jugement surtout. C’était très important pour moi. J’ai appris à faire le tri dans les commentaires et à prendre du recul donc je savais que j’aurais pu gérer quasi n’importe quoi.

Mais, je me suis rendu compte en vous lisant que la situation me pesait encore bien plus que je ne le pensais. C’est bien simple, je ne supporte plus ma vie et ce peu d’action. Pas uniquement dans ce domaine là d’ailleurs mais dans tous les domaines de ma vie. C’est le calme plat, je veux une tempête. Que ça bouge…

Ma vie est routinière. Je me lève, je vais au boulot, parfois au sport, seuls moments où je me sens vivante d’ailleurs. Puis je lis, j’écris ici ou ailleurs. Pus ici qu’ailleurs. Ce projet de roman est resté en suspens. Comme à peu près tout ce que j’aurais aimé entreprendre.

ces choses que j’aime…

A l’aube de mes trente ans…

La photographie est un talent que j’ai eu longtemps envie de développer, il fut un temps ou j’étais même plutôt douée ou en phase de l’être. Et puis quand il est parti, cette envie est partie avec lui. Tenir un appareil photo est devenu assez compliqué depuis… Et puis la peur toujours et encore. Je ne suis pas une aventurière dans l’âme qui pourrait partir seule en vadrouille photographique, j’aurais bien trop peur de me perdre…

Il y a aussi le chant. J’ai toujours aimé chanter depuis toute petite. Mais étant donné que je ne chante que dans ma chambre, je ne sais pas si je suis douée. A part sur quelques vidéos Youtube, personne ne m’a jamais entendue chanter en vrai longtemps voulu prendre des cours puis je n’ai jamais osé franchir ce pas. Peur de ne pas être douée, et qu’on ne me dise que je ne soit pas du tout faite pour ça.

L’écriture. Elle aussi elle me poursuit depuis toute petite. Déjà en primaire j’écrivais des nouvelles. Je suis triste de les avoir jetées plus tard. J’aurais aimé me relire. Je me rappelle que c’était sûrement très cucul la praline mais au moins j’écrivais… Adolescente, j’ai écrit des paroles de chanson… Peut-être les chanterais-je un jour ?

Et puis, le sport. Une révélation depuis plus de 3 ans moi qui n’était pas sportive pour un sou et la dernière à être choisie dans les équipes à l’école. Aujourd’hui j’ai appris à nager alors que il y a deux ans j’étais encore aquaphobe et je fais du sport en salle environ deux ou trois fois par semaine. C’est ma soupape. Mon bol d’air frais. J’ai tellement besoin de ça pour aller bien…

trop seule…

A l’aube de mes trente ans…

Malgré toutes ces choses, ma vie est plate. En réalité, je n’ai que très peu d’ami(e)s. Ou alors ceux qui vivent loin et rencontré sur Internet, pour la plupart vu au moins une fois et sinon pas encore eu l’occasion. Mais du coup, quand je ne suis pas au boulot, quand je ne suis pas au sport. Je m’ennuie. Même si je passe mon temps à lire, à écrire ou à regarder des séries.

Je crois que j’aimerais passer du temps avec des gens. Faire des rencontre amicales qui seraient près de chez moi. Faire des sorties, d’amuser. Tout ce que je n’ai jamais fait dans mon adolescence et qui me manquent malgré que j’ai toujours donné l’impression que non.

Je me sens dans une impasse. Me voilà à un tournant de ma vie. Je ne sais pas si ce sont les trente ans qui approchent mais j’ai envie de tout changer. De me sentir vivante. De faire un tatouage, qui expliquerait ma détermination parfois… Le courage que j’ai eu de perdre 25 kilos, d’affronter ma peur de l’eau. Ce courage que j’ai eu mais qui me manque dans ma vie amoureuse, dans ma vie amicale, dans ma vie professionnelle.

oser la confiance en soi

J’aimerais que ce courage me donne confiance en moi dans tous les pans de ma vie. Oser faire des rencontres, me casser la gueule aussi parfois, tomber mais toujours se relever. Ne plus avoir peur de rien, jamais. Faire ce dont j’ai envie. Chanter, écrire, rencontrer, sortir, m’amuser. Faire du sport, apprendre les bases de la nutrition. Terminer le roman commencé. L’envoyer à des maisons d’édition. Participer à des concours d’écriture.

Me trouver jolie. Ne plus avoir peur de rencontrer un mec après lui avoir parlé sur un site de rencontres. Ne plus avoir peur qu’il ne me trouve moins joli qu’en photo. Avoir suffisamment confiance en moi et en mon charisme pour qu’il me trouve charmante. Ne plus être jalouse, possessive et excessive. Ne plus attendre trop de lui. Me suffire à moi-même. Vivre… Être en paix avec moi-même…

A l’aube de mes trente ans…

L’article A l’aube de mes trente ans… est apparu en premier sur Dans la tête de Dounia-Joy.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dounia Joy 1450 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine