Magazine Journal intime

L'ange s'est envolée

Par Deuxcentcinquanteetun @DeuxCent51
L'ange s'est envolée très loin de mes contrées
L'ombre de ses ailes ne me réchauffent plus
Son parfum de rose s'est enfui, effacé
Son aura est partie le plus loin de ma vue
Des souvenirs aimés se rappellent à moi
Comme autant d'armées se cachant dans ma vallée
Prêtent à fondre sur mon village sans émoi
Mes remparts fortifiés tiendront pour résister
Le Soleil brille autour de ma cabane grise
Mais ses murs sont épais et reste froid dedans
Afin de compenser la chaleur de l'emprise
De douces émotions qui brule mon néant
La Lune ajuste ses rayons d'un bleu reflet
Sur mon corps isolé, m'enveloppant d'un drap
Tendresse érotique pour une âme apeurée
Pour me réconforter d'un amour d'apparat
Les sentiers de terre conduisant à ce monde
Sont embourbés, glissants, mais j'entreprends ma course
Peu importe quand, où, pour découvrir ma blonde
Non celle du passé, replonger dans ma source

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Deuxcentcinquanteetun 544 partages Voir son profil
Voir son blog