Magazine Journal intime

Volcan et Océan éveillés

Par Deuxcentcinquanteetun @DeuxCent51
Le calme est bien fragile alors que les attaques
Se multiplient sans cesse et pourtant sans raison
L'injustice subie pousse à abandonner
Malgré soi la distance envers l'exhalaison
D'effluves marines si malintentionnées
Ces reflets agités, voire paranoïaques
Le souffre dégagé du volcan se répand
Dans l'air supplicié de la vie prisonnière
Des nuages brulant s'échappant, meurtriers
Un désert aérien embrumé pour bannière
Aucun aigle ne peut survivre expatrié
Dans cet azur blanchi, les heures en suspend
L'océan englouti le reste des espoirs
Sous ses coups de butoir comme ferait l'enclume
Du forgeron usant de ces pierres de lave
Les vagues s'abattent avec force et écumes
Afin de ne laisser que des restes d'épaves
La survie ici est bien plus qu'aléatoire
Et pourtant, sous cette tempête, se maintient
Dans les fonds abyssaux, le socle du pardon
Dans les cieux argentés, au-dessus de l'orage
Se trouve l'éternel amour, ce Cupidon
Qui ne saurait se taire alors que le naufrage
Peut être évité si l'on n'est pas tragédien
Et la nature se calme alors, plus paisible
Laissant place au spectacle incroyable, émouvant
Des émotions pures, de l'égo assoupi
De sa matière brute où la houle au levant
Embrasse les côtes dressées de l'Olympie
Formant une entité belle et indivisible
Volcan et Océan éveillés

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Deuxcentcinquanteetun 544 partages Voir son profil
Voir son blog