Magazine Journal intime

Muse entourée par l'hiver

Par Deuxcentcinquanteetun @DeuxCent51
Le froid voudrait tenter de s'emparer de tout
Les souvenirs, la vie, le futur et l'amour
Il n'est pas encore présent là tout autour
Qu'il voit déjà la glace emprisonner ce fou
Mais le dément obscur ne s'en laisse compter
Il maintient, tête droite et cœur ouvert son temps
Ce temps sans attache, ce temps à contre-temps
Sa pensée s'évade sans se laisser dompter
La beauté magique, les yeux bleus, lèvres roses
Ne saurait disparaitre au grès du sens du vent
De la mémoire émue d'un exalté vivant
Il en fait son caveau, son landau, sa névrose
Grâce parmi toutes les nymphes mirifiques
Son sourire apaisé n'est plus énigmatique
Sa voix s'écrit sur du vélin initiatique
Son regard s'évade en son âme magnifique
Alors si ses doigts sont gelés, sa poésie
Saura raviver le feu divin de sa muse
Et sauver l'esprit lourd d'un passé sans excuse
Malgré l'hiver il ne connaîtra l'amnésie
Muse entourée par l'hiver

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Deuxcentcinquanteetun 544 partages Voir son profil
Voir son blog