Magazine People

Jacob Banks, nouveau talent de la scène anglaise

Publié le 22 octobre 2017 par Folkr

Jacob Banks est l’un des nouveaux talents de la scène anglaise. Il a su démontrer tout son potentiel grâce à plusieurs EP où il navigue entre soul, hip-hop et gospel. Quelques heures avant son concert au Pop-Up du Label, le chanteur s’est confié. Il parle de ses inspirations, ses collaborations et de l’album qu’il prépare.

Comment définirais-tu ta musique et les 3 EP qui sont sortis ?

‘Je me définirais comme un ‘storyteller’. Chaque EP que j’ai sorti est complètement différent. Pour chaque projet je raconte une histoire unique. Je ne m’impose pas de style en particulier. Je ne fais pas que de la soul ou du gospel. J’aime avant tout raconter des histoires.’

Qu’est-ce qui a changé depuis que tu as signé avec une maison de disque ?

‘J’ai beau avoir signé avec un label, je travaille toujours en équipe réduite. Mon entourage direct ne se résume qu’à 4 ou 5 personnes. Je fais attention à tout le monde, car nous formons une petite famille. Dans tous les cas ma musique reste la même.’

Tes clips sont toujours très forts et émouvants…

‘Je réalisé tous mes clips. Pour moi la musique est avant tout quelque chose de visuel. Quand j’enregistre une chanson, je pense automatiquement au clip qui va l’accompagner. Je réfléchis aussi immédiatement au scénario de la vidéo.’

Comment tes chansons ont fait pour se retrouver dans plusieurs séries américaines (Power, Empire) ?

‘Ce sont les producteurs de ces séries qui m’ont contacté. J’en suis ravi car je découvre moi-même certains artistes grâce à des films ou des séries. Al Green est l’un de mes musiciens préférés, et je l’ai découvert par le biais du cinéma. Son titre ‘Lets Stay Together’ figure dans la BO de ‘Love and Basketball’. Pour moi la musique et l’image sont indissociables. Être présent dans ces programmes, permet aux gens de découvrir mon univers.’

Tu as assuré la première partie de la tournée d’Emeli Sandé en 2013. Quels conseils t’a-t-elle donné pour la suite ?

‘Emeli Sandé est une chanteuse incroyable. Je suis parti en tournée avec elle au tout début de ma carrière. C’était une très belle opportunité pour moi à l’époque. Elle m’a surtout donné des conseils techniques sur la mise en scène des concerts. Elle m’a aussi appris à préserver ma voix sur le long terme, afin de ne pas l’abîmer.

Ces conseils me servent encore aujourd’hui car j’enchaîne les shows depuis février. Ma voix est donc très sollicitée et je veux donner le meilleur de moi-même en live. Quatre ans plus tard nous sommes toujours en contact. Elle est elle-même en tournée actuellement et je lui souhaite le meilleur.’

Et cette année tu es partie en tournée avec LÉON…

‘J’adore LÉON. Je suis un grand fan de sa musique. En tournée on s’est beaucoup amusés. Nous étions entourés de plein de gens hyper cool. Pour l’instant, il n’y pas de collaboration prévue avec elle, mais on reste en contact.’

Tu viens d’entamer ta propre tournée en solo…

‘Le début de ma tournée a été merveilleux. Les trois premières dates étaient complètes (Berlin, Amsterdam et Paris). Ce que je vis est assez surréaliste. J’ai écrit certains titres seul, dans ma chambre et je suis impressionné de voir que ça plaise autant aux gens qui les découvrent lors des concerts.’

Après 3 EP, un album est-il en préparation ?

‘Oui, je travaille actuellement sur un album. Il s’intitule ‘Village’ et devrait sortir début 2018. C’est un disque très introspectif. J’y raconte ma propre histoire, mais également des choses auxquelles j’ai assisté. Dans ma vie, j’ai dû traverser beaucoup d’épreuves seul. J’espère donc que ce disque va tenir compagnie aux gens qui se sentent isolés.’

Kanye West semble être l’une de tes principales inspirations…

‘J’adore ce que Kanye West a fait pour la culture hip-hop. Il a changé la manière dont les gens écoutent cette musique. Ses albums sont clairement influencés par son amour de la mode. De plus, il n’a pas eu peur de monter son côté sensible. Il a modernisé le hip-hop, et je tente de faire pareil avec la musique soul et blues.

J’aime aussi Amy Winehouse, car elle a toujours été très honnête vis-à-vis du public. Bob Marley, D’Angelo et John Mayer m’inspirent aussi beaucoup.’


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Folkr 8189 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine