Magazine Culture

Les critiques // The Gifted : Saison 1. Episode 6. got your siX.

Publié le 09 novembre 2017 par Addictedtoseries @AddictToSeries

Les critiques // The Gifted : Saison 1. Episode 6. got your siX.

Rédigé par Julie Debelfort

The Gifted revient pour un épisode encore une fois à la hauteur de nos attentes, mêlant avec justesse scènes d’actions et d’émotions. Retour sur le sixième épisode d’un succès déjà confirmé de la Fox. Avec got your siX, on aura eu l’occasion de se prendre certaines claques émotionnelles. Pour commencer, le départ de Blink de la team des mutants, ce qui nous aura pris de court. On ne s’attendait certainement pas à ce que Blink décide de partir, après avoir confronté John sur les actions de Dreamer, et on doit avouer que ce fut une agréable surprise. Non seulement cela rajoute de la cohérence à la romance qu’on voit naître entre John et Clarice malgré la présence de Dreamer toujours dans les parages, mais en plus, son départ offre plusieurs possibilités quant à son personnage. Depuis le début, le passé tourmenté de Blink a été mentionné, notamment dans l’épisode deux où elle ne cessait d’ouvrir un portail vers une seule et unique route. La voir ainsi s’éloigner de l’équipe pourrait la pousser à revenir vers ce fameux endroit et à en apprendre plus sur elle et sur ce qui l’a mené à être toujours aux aguets, toujours contrainte de lutter pour sa vie, en dehors, bien sûr, de la pression qu’exerce le Sentinel Services. En somme, on pourait avoir droit à de belles scènes sur son passé comme on a eu avec Marcos, qui est d’ailleurs loin d’être libéré de sa vie d’avant. En parallèle, les Strucker reviennent sur le devant de la scène. On assiste à des moments père/fils qui ne terminent pas toujours bien, lorsqu’Andy avoue se sentir bien en détruisant des choses, choquant ainsi son père. De son côté, Caitlin refuse que Lauren devienne une sorte d’enfant-soldat à la solde des mutants. C’est intéressant de mener ainsi ces conversations ou ces moments qui peuvent paraître agaçants ou dérisoires mais c’est aussi ce qui fait la force de la série. Des moments réalistes, avec des parents concernés qui ne savent pas comment agir alors que leurs enfants sont des mutants, et qui ne prennent pas toujours les bonnes décisions. Il en va de même du côté des enfants, qui ont l’air de se sentir plutôt invincibles sur le moment avec leurs pouvoirs, et c’est exactement le genre de réactions que doit avoir tout adolescent en se découvrant soudainement doué de divers pouvoirs, du moins on l’imagine. La famille est à la fois unie et soudée, tout en étant brisée à sa manière, que ce soit par les agissements passés de Reed que par la bataille qui fait rage et qui les implique tous, plus ou moins malgré eux. A certains moments on notera que Caitlin semble être la plus combative de tous pour finir par être la plus inquiète, des moments assez contradictoires qui ont de quoi lasser le spectateur, mais qui restent compréhensifs.  Enfin, alors que Marcos et Reed semblent nouer un lien complice, de père à futur père et ce malgré leurs différends, on assiste à Lorna qui prend le commandement d’un groupe de jeunes mutants, décidée à les entraîner pour une bataille inévitable. Il y a vraiment un aspect très cool face à cette prise de pouvoir, avec une Polaris désabusée qui ne cherche pas à croire en un monde idéal, et ça nous fait vibrer. Elle est une future mère, qui sait prendre soin des siens, à n’en pas douter, mais surtout une combattante sans peur, parmi les plus puissants mutants de l’Underground. Autant dire qu’elle nous donne de sacrés frissons à pousser ainsi tout le monde à utiliser ses pouvoirs. Cet épisode avait définitivement un côté X-Men et Institut de Xavier, avec d’un côté, Caitlin qui voulait enseigner des matières aux jeunes, et de l’autre Lorna qui souhaitait les préparer au combat pur et dur. Note : 8/10. En bref, got your siX nous démontre une nouvelle fois que The Gifted est le succès du moment, et une des séries Marvel les plus réussies, égalant presque celles de Netflix. Ce sixième épisode est, avec le quatrième, certainement le meilleur de la série à ce stade, et c’est très galvanisant, alors que The Gifted n’est qu’à sa première saison et qu’au commencement de son histoire. 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Addictedtoseries 98484 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte