Magazine Cuisine & Santé

Thé Darjeeling – Le ‘Champagne des thés’

Par Thestef

L'histoire du thé Darjeeling

Contrairement aux autres thés Indiens qui sont produits à partir du théier Assam (Camellia sinensis var. assamica), le Darjeeling est produit à partir des petites feuilles du théier Chinois, Camellia sinensis var. sinensis. Cette spécificité est due à l'histoire du thé Darjeeling.

Arthur Campbell était un fonctionnaire Ecossais qui fut transféré du Népal à Darjeeling en 1839. Peu après son arrivée, il planta quelques graines de théiers Chinois dans son jardin privé. Il fut rapidement imité par ses voisins et onze ans plus tard il reporta que plus de 200 théiers poussaient dans la région. Il sollicita alors l'avis de la Compagnie Britannique des Indes Orientales concernant l'opportunité d'implanter des jardins de thés Chinois à Darjeeling. En 1859, la première usine de transformation du thé de Darjeeling, Makaibari, fut créée afin de tirer profit des caractéristiques uniques de Darjeeling. (Pour en savoir plus l'histoire du thé via 10 anecdotes incroyables et l'histoire du thé en Inde)

Les caractéristiques de la région de Darjeeling

Le thé Darjeeling est cultivé dans les contreforts de l'Himalaya, dans l'état du Bengale-Occidental, au nord test de l'Inde. Les plantations se situent à une altitude qui varie entre 600 et 2042 mètres et sont nourries par une terre riche et un climat tempéré (6-18 degrés) avec d'abondantes pluies. En effet il pleut 130 jours par an, en moyenne, et les précipitations, particulièrement fortes durant les moussons, atteignent 309.2 cm (121.7 in). C'est cette combinaison unique d'importantes précipitations, de terres riches et vallonnées et de climat frais et humide, qui offre au thé Darjeeling sa saveur unique et qui a permis à l'industrie de Darjeeling de devenir une référence mondiale.

Thé Darjeeling – Le ‘Champagne des thés’

L'industrie du thé à Darjeeling

Selon l'India Brand Equity Plantations Board la production annuelle de Darjeeling était, en 2014, de 8.91 millions de kilos, soit seulement environ 0.7% de la production totale de thé en Inde. La production est limitée mais la qualité exceptionnelle.

Le thé Darjeeling est en effet le thé noir le plus convoité et près de 80% de la production est destinée à l'exportation dans les pays occidentaux et au Japon. Mais si le thé Darjeeling est traditionnellement un thé noir, il est désormais aussi possible de trouver du thé Darjeeling vert, Oolong et même Blanc (pour comprendre à quoi correspond la couleur des thés, reportez-vous à notre article sur les familles de thés).

Les jardins de thé de Darjeeling utilisent encore le procédé de production 'orthodoxe' et désormais, afin de satisfaire une demande croissante dans les pays occidentaux, plusieurs plantations cultivent et produisent du thé Darjeeling organique, en accord avec les standards écologiques et de développement durable.

Les feuilles de thé Darjeeling sont soigneusement sélectionnées et cueillies à la main ce qui rend l'automatisation du processus de récolte impossible. Il faut donc de la main d'œuvre mais les familles locales qui souhaitent offrir de meilleures perspectives d'avenir à leurs enfants tentent de plus en plus souvent de les maintenir éloignés des plantations. Un autre danger qui menace la préservation de la culture du thé Darjeeling c'est le changement climatique.

L'impact du changement climatique sur la production

Depuis quelques années déjà le changement climatique affecte fortement la production de thé Darjeeling. Selon le Tea Research Association, qui répertorie et étudie l'impact du changement climatique, même si le niveau de précipitation n'a pas changé dramatiquement les pluies sont devenues erratiques, imprévisibles et plus intenses, ce qui impacte fortement les cycles de production. Les périodes de sécheresse qui tuent les théiers alternent avec des périodes de fortes pluies qui érodent les plantations de thés, créées sur le flanc des collines.

Ainsi, en 2015, une sècheresse a affecté la production annuelle de Darjeeling qui est tombée à 8 millions de kilos au lieu des 9 millions généralement produits Cette année la récolte du 1 er Flush semble avoir été sauvée in extrémis par des pluies mettant fin à une long période de sécheresse et la récolte devrait être meilleure que celle de 2015.

La protection du nom 'Darjeeling' et le Tea Board of India

Depuis 1953 le Conseil Indien du Thé (Tea Board of India) contrôle la production et l'exportation de thés Indiens, dont les thés Darjeeling. L'organisme a pour but de promouvoir et protéger ce trésor national. Le thé Darjeeling est en effet tellement prisé que des contrefaçons ont fait leur apparition.

En 2014 la quantité de Darjeeling vendue mondialement était estimée à 40 000 tonnes alors même que la production réelle de ce thé ne dépasse pas les 10 000 tonnes. Le Tea Board est donc engagé dans une lutte pour faire reconnaitre et respecter le véritable thé Darjeeling. Depuis 2014 l'appellation 'Darjeeling' est réservée aux thés cultivés dans une zone géographique délimitée, comme le champagne. Seuls 87 cultivars sont autorisés à utiliser ce label et le logo associé.

Principaux jardins de thé de Darjeeling

Jardin de thé d'Orange Valley (Bloomfield)

Située à l'ouest de Darjeeling, cette plantation cultive 220 hectares de thé à une altitude de 1524 - 1828 mètres. Orange Valley est un jardin organique qui produit 130,000kgs du thé annuellement, principalement du thé noir. Ce jardin continue à utiliser les théiers Chinois originaux dont certains ont plus de cent ans.

Jardin de thé d'Happy Valley

Etablie en 1854, cette plantation est la 2ème plus ancienne de Darjeeling. Les théiers, dont l'âge varie entre 80 et 150 ans, sont cultivés sur plus 90 hectares à une altitude de 2100 mètres. La totalité de la production, de très grande qualité, de cette plantation de thé est vendue à l'export.

Jardin de thé de Goomtee

Le cultivar de Goomtee, situé dans la zone sud du Kurseong réserve 113 hectares à la culture du théier. Le jardin se situe à une altitude moyenne de 1219 mètres. La production est organique et produit principalement de thé noir. A l'origine, en 1899, le jardin appartenait au cultivateur de thé et pionnier britannique Henry Lennox.

Jardin de thé de Giddapahar

Etabli en 1881, Giddapahar est un petit jardin familial dans la zone escarpée de Kurseong. 109 hectares du domaine, situé à 1490 mètres d'altitude, sont réservés à la culture de théiers Chinois et clonés. La plantation produit environ 30000 kilos de thé par an et le thé vert Darjeeling de ce cultivar est mondialement connu et très prisé, qu'il provienne de la première ou de la seconde cueillette.

Jardin de thé de Soom

Ce cultivar a été créé par le Capitaine J. Jerden en 1860. Le domaine qui se situe à environ 5300 pieds comporte 237 hectares de théiers. La plantation Soom qui produit des thés noirs, verts et blancs, propose une première récolte de qualité supérieure qui est très prisée sur le marché international. Le jardin produit également des thés d'automne et d'été.

Les récoltes de Darjeeling et leurs spécificités

Les saveurs et l'arôme du thé Darjeeling ne varient pas seulement en fonction du jardin de thé mais aussi en fonction de la période de leur cueillette.

1ère récolte (flush) : de février à mi-avril.

Cette récolte offre une saveur de muscat frais et c'est la plus prisée. La liqueur de cette production est caractérisée par une saveur légèrement astringente qui offre au thé un caractère vif. L'arôme de ce Darjeeling de printemps est léger et floral, son infusion est de couleur verdâtre brillante.

2éme récolte (flush) : de mai à juin.

Cette production d'été offre une infusion plus vive que celle de printemps et des notes d'amertume. Les Darjeeling d'été sont ceux qui offrent la saveur de Muscat la plus prononcée, les connaisseurs parlent de notes de muscat mûr.

3éme récolte (flush) : d'octobre à novembre

Cette production d'automne est aromatique, fraiche et boisées. La saveur est moins délicate et moins épicées mais plus ample. Elle peut parfois ressembler à la récolte de printemps.

Récolte de Mousson : de Juillet à Septembre

Le thé Darjeeling récolté durant cette période de fortes pluies contient logiquement une quantité d'eau significative. Cette récolte, dont la couleur et la saveur sont très intense, est principalement mélangée avec d'autres type de thé et vendue comme thé de petit-déjeuner ou utilisé pour préparer les Masala Chai.

Darjeeling Original - Etes-vous sur de boire du vrai thé Darjeeling ?

Le thé Darjeeling, connu comme le champagne des thés noirs, est également l'un des thés les plus copiés (les 3/4 du thé Darjeeling vendu mondialement sont des imitations). Le Tea Board of India combat ce fléau sans relâche afin de protéger l'industrie Darjeeling et les amateurs de thé. Il a des projets que vous devriez connaitre afin de vous assurer de boire le véritable, savoureux, thé Darjeeling.

Le nom 'Darjeeling' est protégé par une Indication Géographique et une Marque Collective de Certification. Cela signifie qu'il ne peut être utilisé que pour les thés cultivés dans une zone géographique délimitée, tout comme le nom 'champagne' est réservé aux vins pétillants produits dans la région du même nom. Seuls 87 cultivars sont autorisés à utiliser le label 'Darjeeling' et le logo associé.

Sandeep Mukherjee, le conseiller principal de l'Association du Thé Darjeeling, a expliqué que l'étape suivante consistera à ne permettre l'utilisation du nom et du logo qu'aux thés contenant 100 pour cent de thé Darjeeling. Les autres thés, mélanges de Darjeeling et de thés moins chers, plus mornes et plus fades, ne seront désormais plus autorisés à utiliser le nom de Darjeeling !

Le Tea board of India a déjà déposé une demande de reconnaissance et de protection IGP (Indication géographique protégée) auprès de l'Union Européenne et la décision devrait être rendu prochainement.

Lorsque vous achetez du thé Darjeeling assurez-vous donc qu'il soit certifié original, qu'il provienne véritablement d'un des 87 jardins de thé autorisés et qu'il soit 100% Darjeeling.
Vous ne voudriez pas acheter un faux Darjeeling ou un mélange de moindre qualité et vous demander 'Ou diable sont passés les exquises et subtiles saveurs, les notes de muscats, qui sont censées titiller mes papilles ?! '


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thestef Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte