Magazine Journal intime

Foison de vies - Chapitre 23

Par Deuxcentcinquanteetun @DeuxCent51

Chapitre 23

Vie 3

Je me réveille, secoué légèrement par l'épaule et un son doux d'une brise sur un océan calme s'échouant sur une plage de sable fin. Je m'extirpe de mon sommeil et vois devant moi : lui ! Il n'est déjà plus du tout la boîte à savon que j'avais fabriqué de bric et de broc, avec les moyens du bord. Il a une forme toujours aussi robotique, avec des roues, mais dont il a limé les crans pour ne pas faire de bruit en roulant, à ce que je constate lorsqu'il se recule avec précaution.
Il a deux bras maintenant, mieux agencés. Il a une synthèse audio de meilleure qualité, pour preuve cette ambiance douce qui émane de lui. Il a aussi implanté les circuits que j'avais récupéré de la pièce en quarantaine, ainsi que celles de rechange. Mais j'ai quand même un doute. Fonctionne-t-il correctement ? Déjà, cette façon de me réveiller, cette musique, ce recul, comme un humain ferait pour me laisser mon espace vital alors que je reprends conscience.
Comment fonctionnes-tu ?
Question stupide ! Comme s'il pouvait s'auto-analyser ! Il n'a même pas les programmes pour...
"J'ai construit un premier programme de checkup, et selon les résultats obtenus, je suis dans les limites acceptables de fonctionnement nominal de mes circuits. Les radiations n'ont semble-t-il pas trop atteint leurs composants électroniques. Et quand à mon programme, j'avais pris soin d'en faire une copie sur l'avant du vaisseau avant que les radiations ne l'atteignent. Je suis donc a priori intègre."
Je reste bouche bée. Certes, je sais que c'est un ordinateur quantique, mais de là à ce qu'il puisse créer son propre programme de checkup ? Je lui demande si cela faisait partie de ses fonctionnalités de s'auto-programmer ?
"Évidemment ! Les ingénieurs ont pensé qu'il se pourrait que nous fassions face à des choses inexplicables et qu'il faudra pourtant que je vous aide du mieux que je puisse. Ils m'ont donc mis un programme d'intelligence artificielle, qui, bien que très limité, me permet une part d'assimilation et d'évolution raisonnable."
Évolution raisonnable... Il faudra que je trouve un moyen de m'en assurer et d'implanter un système de sécurité, au cas où. Je ne voudrais pas que ce robot devienne un nouveau "HAL"... Mais en attendant, nous avons plus urgent.
Bien, qu'en est-il de cette anomalie pour dans cinq jours ?
"Presque quatre", me corrige-t-il. "C'est une anomalie cosmique, dont les paramètres sont aberrants selon les mesures dont nous disposons. Vous avez corrigé, pour partie, le spectromètre de masse. Il me faudra compléter vos réparations pour avoir plus de paramètres. Mais il est probable que nous sommes face à un de ces phénomènes que vous décriviez dans votre thèse, une antithèse des concepts astrophysiques traditionnels."
En disant cela, il ne pouvait ignorer que cela piquerait ma curiosité ! Et pourtant, il ne peut pas devancer les émotions humaines. Mais j'entends une musique qui contredit ce principe : Carmina Burana !
Comment fais-tu ? Je veux dire... Tu ne peux pas comprendre les émotions humaines et pourtant, tu viens de piquer au vif ma curiosité et la musique que tu joues maintenant confirme mon impression que tu le sais...
"J'ai appris à vous connaître... avec le temps... Et c'est possible aussi que ce soit une des conséquences inattendues des radiations sur mes circuits. Voulez-vous que je supprime cette partie de mon fonctionnement ?"
Non, non. Au moins, cela me donnera l'illusion d'être moins seul.
"Mais vous avez toujours voulu être seul..."
Je vois... Ne pousse pas trop, tout de même, dans la psychologie... Tu pourrais me gêner et m'empêcher de penser clairement.
Il se tient en silence devant moi, tout son éteint. Je dois penser à ce que nous allons faire. Il nous faut savoir ce que c'est mais aussi prévoir une trajectoire d'évitement si jamais cela s'avérait dangereux. Je lui répète mes instructions.
"Oui, je confirme vos hypothèses et votre conclusion. Je m'occupe de réparer le module spectromètral tout en calculant une trajectoire et les poussées nécessaires pour éviter cette anomalie si nous devions le faire. J'estime déjà que nous devrions prendre la décision au plus tard deux jours avant la rencontre, au risque de ne pouvoir s'en éloigner suffisamment."
Bien, nous aurons donc deux jours pour l'analyser. Je vais me restaurer et continuer à regarder les résultats que tu as compilé sur l'écran principal...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Deuxcentcinquanteetun 544 partages Voir son profil
Voir son blog