Magazine Environnement

Préparez vos cultures de carottes au chaud pendant l’hiver

Par Gilles24 @osmosebio

Il n'est pas toujours facile de trouver des idées de sujet pendant l'hiver...

Le petit témoignage que m'a envoyé Gérard tombait donc à pic ! Merci Gérard !

Si, comme lui vous êtes retraité... ou pas, voici donc de quoi vous occuper pendant l'hiver... et vous simplifier la tâche au printemps :

je me permets de vous écrire ce que je fais l'hiver au chaud. Vous en ferez ce que vous voudrez. Je prépare mes semis de carottes ,de poireaux, de radis. Pour cela, je prends du papier wc,je le dedouble (par économie). On peut aussi le laisser entier. Je fais des bandes de 50 cm de long - c'est plus facile à manipuler. A la pince à épiler, je dispose mes graines à la distance voulue (5cm pour les carottes). Je recouvre ensuite avec une autre bande de papier wc et je mouille avec un pinceau autour de chaque graine, avec un melange d eau et de farine. Je laisse sécher et je roule les bande ensemble, tenues par un élastique. Je range dans une boite hermétique. Au moment de semer je n ai plus qu à travailler ma terre, dérouler mes bandes, arroser, recouvrir de terre puis arroser de nouveau. . Cela me permet de ne pas arracher les plants en trop, surtout pour la mouche de la carotte qui pond dans les trous laissés. Facile à désherber car je sais ou sont mes graines et je peut arracher tout ce qui est autour. Je fais cela depuis 5 ans et ça marche super ! Les poireaux grossissent, plus vite car moins serrés, que dans un semis à la volée; ainsi que les radis et cela m'occupe l'hiver. Voilà. Je vous remercie pour votre blog super. Et je tenais à vous faire part de mon astuce. "

C'est moi qui vous remercie pour ce partage Gérard !

Je partage totalement votre observation sur les conséquences de l'éclaircissage.

La mouche de la carotte pond sur le collet. Si celui-ci est recouvert au printemps. Elle ne pourra y accéder.

J'imagine tout de même que cette technique pour le moins originale demande pas mal de disponibilité pendant l'hiver, surtout si on cultive beaucoup de carottes... (ça en fait des graines à déposer à la pince à épiler !).

Mais cela doit être un sacré gain de temps au printemps... Le désherbage des lignes de carottes pouvant être bien fastidieux...

N'ayant pour ce qui me concerne pas une telle disponibilité en hiver, pour les carottes je procède de façon plus classique, au printemps (premier semis dès fin février s'il fait doux, sinon mars).

Je sème les carottes en ligne, le moins dru possible, mais néanmoins serré.

Dès la levée, je sarcle entre les lignes (les herbes sarclées sont laissées en place).

Ensuite, je désherbe manuellement sur les lignes.

Puis je butte légèrement (je les chausse si vous préférez) mes lignes de carottes, afin justement, de ne pas permettre aux mouches de venir pondre sur le collet.

Je n'éclaircie (=démarie) que très tardivement, en fait lorsque de tendres petites carottes sont formées. Ce qui m'offre de délicieuses carottes primeurs... Je veille ensuite à rebutter les collets éventuellement découverts par mon intervention...

Je passe ensuite de temps en temps pour ôter les herbes risquant de dominer ma culture, mais les laisse toujours en place pour former progressivement un léger paillage (chez moi, le paillage épais est à éviter pour une culture de carottes... les rongeurs sont à l'affût !)

Je vous invite à consuler les articles ci-dessous pour en savoir plus mon approche de la culture de la carotte et notamment les moyens naturels que je mets en oeuvre pour prévenir de la mouche de la carotte :

Mais j'ai bien envie de tenter cette technique originale pour les poireaux... Vous en dites quoi ?

Apportez votre pierre à l'édifice dans les commentaires ci-dessous... Aimez et Partagez cet article... ça fait toujours plaisir et si ça peut rendre service à quelqu'un...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gilles24 27885 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines