Magazine Culture

MOVIE | Coco : Notre critique !

Publié le 09 décembre 2017 par Addictedtoseries @AddictToSeries

MOVIE | Coco : Notre critique !

Rédigé par Pravine Barady

Quelles sont les limites du cinéma d’animation ? C’est une question qu’on ne se posera pas pour le moment puisqu’il est dans une ère de succès à la fois commercial et filmique. Coco est sans aucun doute un des meilleurs films de l’année, mais c’est également une grande réussite pour Disney Pixar après Vice-Versa, qui fut un véritable succès. Lee Unkrich s’est occupé de ce projet, et comme à son habitude, il ne déçoit pas (Toy Story 3, Cars, Le Monde de Nemo…). Synopsis : Au Mexique, lors du traditionnel Jour des morts, Miguel, 12 ans, tente coûte que coûte d’accomplir son rêve et de devenir musicien. Coco est une claque sidérale et sans comparaison. Sans parler de son statut en tant qu’un des meilleurs films de l’année, c’est également un des films d’animation les plus tristes qui puissent exister. Préparez-vous à sortir les mouchoirs parce qu’il pourrait transpercer la carapace des plus coriaces. Si Coco est une aussi grande réussite, c’est pour sa créativité : depuis quelques années, les films d’animations essayent d’aller plus loin que les Disney que nous connaissions en grandissant : les princesses banales sont exclues, et les sujets sont plus particuliers, et ainsi plus attrayants. Qui a envie de voir un film d’animation aussi médiocre que la Reine des Neiges toutes les années ? La fête des morts passionnent les étrangers pour sa vision que nous avons d’elle, avec les déguisements, les maquillages, c’est une forme d’Halloween pour nous. Mais Coco va beaucoup plus loin que nous donner quelque chose qui nous plaît, il va nous offrir une clé à la compréhension de la culture mexicaine, c’est une ode à la famille et à la musique. Exceptionnel à tous les niveaux, Coco se démarque tout d’abord par son histoire, celle de Miguel, un enfant attachant que nous suivons à travers des périples dans le monde des morts, un monde incroyable puisque les morts s’y trouvent, mais c’est un Pixar, et non pas simplement un Disney, le film va beaucoup plus loin que cela, puisqu’il creuse en profondeur des thématiques comme la perte des proches, la disparition des mémoires… Et si la mort est un thème macabre, il est dans ce film lié à des sujets plus probants à la joie comme la musique et le partage. Des chansons qu’on pourrait chanter à ses côtés, cela faisait un petit moment que nous n’avions pas eu de chanson marquante, on pourrait sans aucun douter réciter quelques paroles de « Ne m’oublies pas » après le film. Visuellement, c’est une bombe qui explose à travers ce monde qui brille de mille feux. Les thématiques et les morales sont évolutives, elles ne restent jamais figées : elles sont sans cesses justes parce qu’elles ne viennent pas seulement illustrer des propos, mais elles s’ancrent en nous et évoluent au fur et à mesure que le film avance. Note: 10/10. En bref, Coco livre une expérience cinématographique émouvante à travers un bon traitement de la psychologie des personnages et le développement de thématiques profondes et universelles qui nous touchent tous. Bande-annonce : 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Addictedtoseries 99308 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte