Magazine Conso

La Meilleure Imprimante 3D pour Débutant et Particulier

Publié le 01 février 2018 par Ipadzapp @ipadzapp

Découvrez le classement comparatif des meilleures imprimante 3D pour débutant. Pourquoi acquérir une imprimante 3D ? Quelle imprimante 3D choisir pour débuter? Sur quels critères se baser lors de l'achat d'une imprimante 3D ?

Voici le comparatif des meilleures imprimante 3D pour débuter :

1. FlashForge Finder : imprimante 3D conviviale

La FlashForge Finder est une imprimante 3D conviviale à cadre ouvert avec une seule extrudeuse qui est destinée à un usage personnel. D'ailleurs, elle est livrée avec toutes les pièces déjà assemblées, ce qui simplifiera la mise en marche.

Coté design, il s'agit d'un modèle au look séduisant qui allie à la fois modernité et sobriété avec sa forme cubique et ses coins arrondies. Ses dimensions compactes (42 x 42 x 42 cm pour 12,2 kg) ont malgré tout une conséquence sur son volume de construction relativement limité (14 x 14 x 14 cm) si on le compare à d'autres modèles.

Certes, la FlashForge Finder est limitée à l'impression avec un filament PLA, ce qui vous évitera les complications habituelles liées aux autres modèles équipées de plaque chauffante. De plus, elle est en mesure d'imprimer jusqu'à 50 microns, ce qui reste une belle performance pour une imprimante 3D destinée aux particuliers, surtout que le rendu final est satisfaisant que ce soit pour les détails qui sont réussis ou encore la robustesse des tirages. En tout cas, vous aurez la possibilité de choisir la résolution de la couche qui conviendra le mieux à votre impression sur une échelle variant entre 50 et 300 microns.

Equipée d'un écran de contrôle ergonomique, la FlashForge Finder dispose d'un menu de configuration en plusieurs langues qui s'avère être facile à utiliser, même pour les débutants vu qu'il suffit de se référer aux instructions du guide d'utilisation. Au guide d'utilisation s'ajoute également plusieurs accessoires comme une bobine de filament PLA, une clé USB, un câble d'alimentation, un câble USB, un tournevis et trois clés Allen. Il y a également un tube de guidage de filament, ce qui est important pour guider le filament de la bobine à l'extrudeuse.

La FlashForge est dotée d'une vitesse d'impression capable d'atteindre les 150 mm/s en régime maximal mais, elle reste relativement silencieuse lors de son fonctionnement puisque sa nuisance sonore ne dépasse pas les 50 dB.

Grâce au logiciel appelé FlashPrintqui téléchargeable gratuitement sur internet ou installé à partir de la clé USB livrée avec l'imprimante, vous pourrez visualiser facilement votre conception et y apporter toutes sortes de modification si besoin. Ensuite, vous n'aurez plus qu'à enregistrer le fichier sur un lecteur USB connecté à l'imprimante, ou bien envoyer le travail à l'imprimante grâce à une connexion USB 2.0 ou en Wi-Fi à partir de votre PC.

Au final, la FlashForge Finder est une imprimante 3D destinée à un usage domestique qui offre une bonne qualité d'impression et une variété de choix de connexion. Disposant d'une année de garantie, cette imprimante 3D est cédée à 499€, un prix justifié au regard des prestations qu'elle offre.

2. Monoprice Maker Select v2 : imprimante 3D qualité prix

La Monoprice Maker Select v2 est une imprimante 3D avec un bon rapport qualité prix qui se distingue dès le départ par son design compact et intégré. Cela change des modèles cubiques qu'on voit souvent sur le marché.

L'assemblage de ces différents composants ne devrait pas poser problème puisqu'il suffit de suivre les instructions données dans le guide d'instructions. C'est un bon point à souligner quand on sait que cette imprimante 3D se destine principalement aux débutants qui souhaitent se familiariser avec l'impression 3D.

La Monoprice Maker Select v2 est dotée d'un plateau chauffant de grande taille (20 x 20 cm) et d'un espacement vertical important (près de 18 cm), ce qui vous donnera la possibilité d'imprimer des modèles plus grands et plus complexes. De plus, il s'agit d'un appareil compatible avec un grand nombre de matériaux. Il peut réaliser des impressions 3D à partir de plusieurs déclinaisons du plastique, notamment l'ABS et le PLA mais aussi PVA, HIPS, PET et TPU. Cela vous ouvre un grand champ de possibilités pour réaliser toutes sortes d'objets en utilisant les matériaux les plus appropriés.

Avec une vitesse d'impression 3D maximale atteignant les 150 mm/s, la Monoprice Maker Select v2 semble être bien armée pour réaliser des impressions 3D de qualité dans un délai de temps qui reste raisonnable. Quant aux réglages nécessaires lors de la conception d'un objet quel qu'il soit, vous aurez le choix entre trois logiciels : Cure, Repeater ou bien Simplify 3D qui sont tous les trois compatibles Windows, Mac OS X et Linux.

La Monoprice Maker Select v2 est livrée avec plusieurs accessoires comme la carte Micro SD de 2 Go qui permet de stocker des fichiers G-Code tranchés. On retrouve également une barrière thermique de rechange en téflon, des colliers de serrage ou encore une spatule permettant de décoller les impressions. Un pousseur de filament ainsi qu'une perceuse de buse complètent la panoplie d'accessoires aussi utiles les uns que les autres.

A l'heure du bilan, la Monoprice Maker Select v2 s'en sort avec les honneurs car malgré quelques faiblesses notamment concernant la précision pour les objets les plus complexes, elle donne largement satisfaction quand il s'agit de réaliser des objets plus simples. Après tout, c'est ce à quoi elle se destine, à permettre aux débutants de s'initier à l'impression 3D. Elle offre même un des meilleurs rapports qualité/prix du marché puisque son prix ne dépasse pas les 350 Euros.

3. Earme Anet A8 i3 : imprimante 3D pas cher

L'imprimante 3D Earme Anet A8 i3 est un modèle pas cher dont le prix ne dépasse pas les 200 Euros. Pourtant, ses performances font rapidement oublier qu'il s'agit d'un produit d'entrée de gamme que ce soit au niveau de la précision d'impression ou bien le volume d'impression (22 x 22 x 24 cm) qui laisse augurer de belles possibilités pour concrétiser vos envies, y compris lorsqu'il s'agit d'objets relativement volumineux.

L'Earme Anet A8 i3 offre également l'avantage d'être compatible avec plusieurs matériaux d'impression 3D comme le PLA, l'ABS, le Luminescent, le Nylon PVA, le PP et même le bois. Vous n'aurez donc aucun mal à réaliser l'impression d'un objet particulier en utilisant le matériau de votre choix.

Concernant les performances pures de l'Earme Anet A8 i3, sa vitesse d'impression peut atteindre les 100 mm/s, ce qui vous évitera d'avoir à attendre trop longtemps pour obtenir l'objet que vous souhaitez imprimer en 3D. Le tout avec une qualité d'impression satisfaisante grâce à la remarquable précision de l'appareil, tant la précision verticale (0,1 mm) que la précision horizontale (0,012 mm).

Livrée en kit avec tous les accessoires nécessaires, l'assemblage de cette imprimante 3D risque de vous prendre un peu plus de temps que les autres modèles mais, certains y voient une façon de parfaire leur apprentissage de l'impression 3D pas à pas. Au lieu du traditionnel manuel, le fabricant a préféré mettre à la disposition des utilisateurs des tutoriels vidéo afin de les guider. Vous les retrouverez dans la carte micro SD qui accompagne l'imprimante.

Pour ce qui est des formats supportés, l'Earme Anet A8 i3 est en mesure de fonctionner avec le format STL, OBJ ou bien gcode ce qui vous laissera plus de choix pour la conception de vos objets avant de passer à l'impression, surtout qu'il s'agit d'un appareil compatible Windows XP / 7 / 8 / 10, Mac et Linux.

Finalement, l' Earme Anet A8 i3 est une imprimante qui a plusieurs atouts à faire valoir comme la qualité de son impression, sa vitesse d'impression, son adaptabilité à plusieurs matériaux, sa compatibilité avec ou encore son prix d'achat, un des moins chers du marché. C'est, d'ailleurs, pour cette raison notamment que son assemblage nécessite un peu plus d'efforts de votre part. Des efforts qui, au regard du résultat final, en valent la peine !

Pourquoi acheter une imprimante 3D ?

L'imprimante 3D permet à chacun de créer des objets en fonction de ses propres désirs. Outre les objets décoratifs en tous genres, il est donc désormais possible de réparer les pièces endommagées puisqu'il suffit de reproduire la pièce en question pour pouvoir se servir de nouveau de l'appareil endommagé. C'est une perspective intéressante dans le sens où cela vous permettra de prolonger la durée de vie des appareils, de quoi réaliser des économies sur l'achat de nouveaux appareils ou même de nouvelles pièces, plus couteuses à acheter qu'à reproduire.

D'autre part, l'imprimante 3D est en mesure d'améliorer significativement les conditions de vie des malades, notamment ceux souffrant d'handicap en leur offrant des solutions adaptées comme les prothèses qui seront fabriquées sur mesure et avec des matériaux plus légers et plus confortables comme le plastique. Le tout a un prix inférieur puisqu'une cartouche en plastique ne dépasse pas les 60 Euros.

Enfin, avec l'arrivée des imprimantes 3D sur le marché public, on assiste à l'apparition d'une nouvelle communauté, appelée les " makers ", qui regroupe les amateurs et les concepteurs d'objets réalisés grâce à l'impression 3D. Cette communauté se veut donc solidaire à travers le partage des créations et des conceptions 3D afin que chacun puisse tirer profit des expériences des autres " makers ".

Contrairement aux imprimantes classiques, le marché des imprimantes 3D reste relativement nouveau avec notamment plusieurs produits encore peu connus des particuliers et parfois même des professionnels, l'achat d'une imprimante 3D risque de se révéler être difficile. Cela dit, en vous basant sur vos besoins en impression 3D et en tenant compte de certains critères techniques, vous pourriez vous simplifier la tâche de manière considérable.

La précision / la qualité d'impression :

Comme la qualité d'impression dépend de la précision, ces deux critères n'en font qu'un en réalité. En tout cas, la précision comprend deux aspects: l'épaisseur des couches de filament qui vont être déposées, ce qu'on désigne par précision verticale et la précision du positionnement des axes XY qui constitue la précision horizontale. Pour obtenir une qualité d'impression supérieure, il faudrait que l'imprimante 3D soit capable d'imprimer des détails très fins sur les objets conçus.

Pour vous donner un ordre d'idée, la fourchette moyenne concernant l'épaisseur de couche maximale des imprimantes 3D destinées au grand public oscille généralement entre 50 et 100 microns (100 microns = un dixième de millimètre), sachant qu'une précision de l'ordre de 100 microns reste largement suffisante pour réaliser des objets avec un bon état de surface.

Quant à la précision du positionnement des axes XY, et bien qu'elle soit moins importante que la précision verticale, elle ne doit pas être négligée pour autant dans la mesure où elle détermine la précision horizontale de l'imprimante.

La vitesse d'impression :

La vitesse d'impression est mesurée en " mm/seconde ". Elle dépend à la fois des machines et de la qualité d'impression que vous souhaiteriez obtenir. A titre d'exemple, l'impression d'un objet avec une précision de 50 microns nécessitera plus de temps qu'avec une précision de 100 microns. Au final, cela vous prendra 2 fois plus de temps puisqu'il faudra compter les déplacements supplémentaires.

Le volume d'impression :

Le volume d'impression des imprimantes 3D destinées au grand public peut varier considérablement d'un modèle à un autre mais, il ne dépasse pas généralement 25 x 25 x 25cm. Cette limite s'explique par un aspect pratique car l'agrandissement du volume d'impression implique l'augmentation de la probabilité d'échec d'une impression 3D étant donné que la quantité de matière à injecter ainsi que le temps d'impression nécessaire seront revus à la hausse, ce qui engendre un risque plus important quant à la réussite de votre impression.

Simple ou multiple extrusion :

La tête d'extrusion est la tête d'impression de votre imprimante 3D. Dans le cas où vous êtes à la recherche d'une imprimante 3D qui imprime une seule couleur ou bien un matériau à la fois, il faudrait opter pour une simple extrudeuse qui suffira à cet effet. Par contre, si vous voulez utiliser deux couleurs ou même deux matériaux de manière simultanée, il faudrait, dans ce cas-là, acquérir une imprimante équipée de 2 extrudeuses.

La technologie reposant sur la double extrusion vous donnera la possibilité d'utiliser du PLA pour votre objet ainsi que des supports en PVA qui vont se dissoudre dans l'eau. Il faut préciser, tout de même, que l'impression en 2 couleurs/matériaux reste plus compliqué à paramétrer qu'une extrusion simple et que les rendus de surface sont généralement moins propres.

Les matériaux compatibles avec l'imprimante 3D :

Certes, ce sont généralement les matériaux utilisés qui dépendent de votre imprimante et non pas l'inverse mais, si vous avez l'intention pour une raison ou une autre d'utiliser un matériau précis pour vos impressions 3D, il faudra dans ce cas-là intégrer la comptabilité de votre imprimante avec le matériau en question.

A noter que les modèles équipées de plateau chauffant sont capables de s'adapter à des filaments de type bois ou pierre, ce qui vous permettra d'élargir la palette des matériaux compatibles avec ce genre d'imprimantes 3D. Enfin, il convient de préciser que les matériaux classiques utilisés dans l'impression additive, à savoir l'ABS et le PLA, sont compatibles avec une large majorité d'imprimantes 3D.

Le logiciel fourni avec l'imprimante 3D :

En règle générale, le logiciel est fourni à l'achat de l'imprimante 3D même si certaines marques peuvent déroger à cette règle. En tout cas, les marques les plus réputés mettent toujours des logiciels à la fois pratiques et performants à la disposition des utilisateurs. Et pour cause, ces logiciels de modélisation graphique 3D seront d'une grande utilité lors de la création des objets, notamment lorsqu'il faudra adapter l'impression à votre imprimante que ce soit pour les réglages des dimensions ou autre.

De même, ces logiciels sont également indispensables pour faire des retouches basiques et pour communiquer directement avec votre imprimante 3D d'où l'intérêt de privilégier les marques qui fournissent un logiciel avec leur produit.

La communauté autour de votre produit :

C'est un aspect qui a son importance car plus le nombre de personnes qui utilisent la même imprimante que vous sera important, plus il sera facile de trouver de l'aide en ligne en cas de besoin. Ce sont généralement les grandes marques qui disposent des communautés les plus importantes avec notamment des plateformes de partage donnant accès à des modèles 3D qu'il est possible d'utiliser comme source d'inspiration ou même de les reproduire conformément à leur forme initiale.

La garantie :

Vu le prix onéreux auquel les imprimantes 3D sont vendus, la présence d'une garantie pour vous couvrir en cas d'aléas est un aspect primordial à ne pas négliger sous peine de vous devoir investir des sommes importantes dans la réparation voire carrément même l'achat d'une nouvelle imprimante 3D. Généralement, cette garantie est d'une durée d'une année avec parfois la possibilité de la prolonger moyennant un supplément financier.

Quelle est la meilleure imprimante 3D pour débuter ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ipadzapp 1052 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine