Magazine Culture

Petit précis (illustré) de décomposition de l'éditocratie littéraire V, Made in France, ou Les liaisons fructueuses de Gallimard avec le Figaro Littéraire, par Damien Taelman

Par Juan Asensio @JAsensio

Petit précis (illustré) de décomposition de l'éditocratie littéraire V, Made in France, ou Les liaisons fructueuses de Gallimard avec le Figaro Littéraire, par Damien Taelman

Photographie (détail) de Juan Asensio.
Rappel de l'imposant dossier (avec l'aide de Damien Taelman) réuni contre Philippe Sollers et ses bouffons.
4213302744.jpgPhilippe Sollers et ses bouffons dans la Zone.
469904796.5.jpgLe Mouvement Sollers ou l'Art de dérober les joyaux de la poésie chinoise, suivi du Système Sollers et ses satellites, par Damien Taelman.
1421247987.2.jpgÀ France moisie écrivains rancis, par Damien Taelman.
469904796.4.jpgContre-Attaque de Philippe Sollers fait pschitt..., par Damien Taelman
4055562228.3.jpgContre-attaque de Philippe Sollers et Franck Nouchi obtient le score maximal au néantomètre.
239282225.jpgLe Dao de Philippe Sollers : Profession de Moi, Tapages et Dérapages, par Damien Taelman.
3037321411.jpgCopinage éditorial à L'Infini au Figaro littéraire, par Damien Taelman.
Série intitulée Petit précis de décomposition littéraire.
980715838.jpgPetit précis (illustré) de décomposition de l'éditocratie littéraire, Made in France, par Damien Taelman.
1200523751.jpgL'orbite Sollers, ou Petit précis (illustré) de décomposition de l'éditocratie littéraire II, Made in France, par Damien Taelman.
91228393.jpgLe commerce éditorial soldé qui corrompt le monde littéraire ou Petit précis (illustré) de décomposition de l'éditocratie littéraire III, Made in France, par Damien Taelman.
840595846.jpgLe commerce éditorial soldé qui corrompt le monde littéraire ou Petit précis (illustré) de décomposition de l'éditocratie littéraire IV, Made in France, par Damien Taelman.

26617745349_3c100aca57_o.jpg


Le cinquième volet de notre passionnant feuilleton, signé Damien Taelman, sur les liens petits et grands unissant la clique sollersienne de Gallimard et la presse française se poursuit, cette fois-ci avec deux de nos plus fidèles habitués, j'ai nommé Étienne de Montety, le journaliste le plus insignifiant du monde et pour cette raison-même, sans doute, gardé à la tête du Figaro (dit) Littéraire, et le bon Mohammed Aissaoui, qui jamais n'a su hésiter une seule seconde lorsqu'il s'est agi d'appuyer très fermement sur le bouton Renvoi de l'ascenseur. Dans ce nouvel épisode, il s'agit de lustrer les chaussures vernies de Jérôme Garcin, auteur d'un parfaitement inutile, mais gallimardesque, Le syndrome de Garcin qu'il s'agit donc de vanter copieusement, et celles d'un certain Benjamin Pitchal, lui aussi auteur, comme c'est étrange, chez Gallimard.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Juan Asensio 35489 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines