Magazine Conso

Levothyrox nouvelle formule : Direction les urgences

Publié le 19 février 2018 par Reead

Au bout du presque 3ème mois de prise du Levothyrox nouvelle formule, ce fut mon tour de subir les effets de ce changement imposé.

Levothyrox nouvelle formule : Direction les urgences

Terminer aux urgences quelques semaines après avoir du prendre le Levothyrox nouvelle formule, découvrir une hyperthyroïdie sévère. Impossible selon les " experts ", pourtant, cela vient de m'arriver.

Depuis quelques temps, je partage avec vous une partie de ma vie, après la découverte d'un cancer de la thyroïde en 2011.

Mes premières semaines avec la nouvelle formule du Levothyrox, semblaient se passer bien jusqu'au moment... de cette hyperthyroïdie sévère !

Je respecte toujours les délais de bilan sanguin pour vérifier mes dosages de TSH, T4 et T3.

Depuis presque sept ans, aujourd'hui sous Levothyrox 175 mg et stable au niveau de ma TSH, je supporte bien le traitement tout en étant dans une très bonne forme physique.

Je suis passé à la nouvelle formule de Levothyrox avec le même dosage de 175 mg. Environ 3 mois plus tard, bilan sanguin. Le résultat : une TSH à 0,08.

Pas d'inquiétude, jusqu'ici je me sentais relativement bien même si je ressentais parfois une fatigue, des troubles de la vision, des palpitations bizarres depuis quelques temps.

J'avais des sensations inhabituelles comme de plus en plus souvent mal de cœur, je ne parle pas ici de mal à l'estomac, mais de mon cœur. Il me faisait mal du côté droit, de façon persistante et permanente.

Récemment, un jour plus difficile que les autres, je me couche pensant que je suis juste fatigué, que cela ira mieux le lendemain matin. Pourtant, au fil des heures, l'énergie baisse, je suis comme paralysé dans mon lit.

Impossible de dormir tellement la douleur au niveau de mon cœur est persistante ! Plus les heures passent, plus je ressens cette fatigue monter en intensité, je ne trouve même pas le courage de me lever pour aller prendre un verre d'eau.

En pleine nuit, vers 4h je commence à ressentir des fourmillements au niveau des pieds et des bras. Je reconnais là les symptômes possibles d'une crise cardiaque à venir. La panique me gagne je m'endors épuisé par la fatigue sans m'en rendre compte.

Levothyrox nouvelle formule : Direction les urgences

Levothyrox nouvelle formule : Direction les urgences !

Le lendemain, réveil à 14h, un petit léger mieux, de courte durée ! La douleur revient subitement et là je me pose plusieurs questions :

Est-ce normal ? Qu'est-ce que j'ai, et surtout que va-t-il m'arriver ?

Je me présente aux urgences expliquant la situation, avec ces éléments : cancer de la thyroïde, ablation totale de la thyroïde il y a 7 ans, stabilisé sous Levothyrox ancienne formule 175 mg.

Le médecin me pose une série de questions, dont " Avez-vous un autre traitement ?" " Une autre pathologie ?" etc. Non, c'est bien là mon seul traitement au quotidien et pas d'autre maladie.

S'en suit électrocardiogramme, questionnaire de santé, analyse de mes résultats sanguins, puis le médecin me reçoit à nouveau d'un air inquiet et circonspect.

" Vous sentez-vous bien ? " me demande le médecin, elle continue " Savez-vous que vous risquez une crise cardiaque voir un coma au vu de vos résultats ? "

J'ai eu " cinq très longues secondes ", comme un blocage, mes pensées dans ces instants ? Un film ? Une blague ?

Non, je suis bien dans un hôpital, dans une chambre médicalisée, couché dans ce lit, avec ce professionnel, médecin, ici devant moi, déclarant que je risque la mort ou devrait peut-être l'être !

La suite ? Cinq jours sous calmant, changement de dosage du Levothyrox, pour la première fois en près de sept ans.

Le médecin me précise clairement que si dans les 4 prochains jours je ressens encore ces douleurs, je dois me représenter immédiatement aux urgences les plus proches et demander une hospitalisation.

Je ressors de cette expérience peu rassurée.

Le personnel des urgences s'est très bien occupé de moi. Mon endocrinologue ne semble pas s'être inquiété des résultats reçus une semaine avant

Après découverte de témoignages sur différents cas, je constate que ce n'est pas un simple effet secondaire dont je ne suis pas le seul touché.

Il y aurait une mise en danger de la vie d'autrui, ici de ma propre vie, même si tout ceci ne semble pas inquiéter les autorités.

Je veux me battre pour récupérer l'ancienne formule, avoir la vérité pour toutes celles et ceux qui vivent très mal ce Levothyrox nouvelle formule et savoir qui ment depuis la mise en vente de celle-ci

J'ai pris la décision de déposer plainte contre le laboratoire Merck. Et vous ? Combien de personnes touchées ? Combien de cas tragiques ? jusqu'où nous dira-t-on qu'on invente des douleurs imaginaires ?

Partagez votre expérience sur les réseaux sociaux sur le nouveau Levothyrox imposé ici en France.

Ce post permettra de laisser une trace datée. J'ai peur de revivre cette sensation étrange, celle de me dire que je vais peut-être mourir sans connaitre la vérité. Mais je garde le sourire, ai-je le choix ?

Article rédigé le 16 février, j'ai du me rendre aux urgence une seconde fois le 19 février pour douleur persistance au niveau du coeur et troubles de la vision, à suivre...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Reead 3861 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines