Magazine Cuisine

Les Éco-Charlie, super-héros de l'anti-gaspi

Par Nestoufy @Nestoufy
Cela fait maintenant 7 mois que j'ai intégré les Éco-Charlie et depuis, je ne cesse de me dire qu'il faut absolument que j'y consacre un article pour vous les présenter ! Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises, notamment sur ma page Facebook – à laquelle je vous invite à vous abonner si vous souhaitez en découvrir plus sur Tomate sans graines –, mais je n'avais jamais encore pris le temps de rédiger un article entier sur l'association, malgré mon envie. Le voici donc enfin, j'espère qu'il vous plaira comme j'ai pris plaisir à l'écrire ! 😃

Qui sont les Éco-Charlie ?

Les Éco-Charlie, c'est une formidable association éco-citoyenne qui lutte contre le gaspillage alimentaire, tout en créant du lien social et en promouvant une alimentation saine. En effet, l'association a pour but de récupérer plusieurs fois par semaine les invendus des magasins bio. Des fruits et des légumes amochés ou trop mûrs, des denrées dont la date de péremption arrive à échéance (alors que l'on sait très bien que la plupart peut encore être consommée bien après cette date), des produits dont l'emballage est abîmé... Grâce aux Éco-Charlie, toutes ces denrées alimentaires encore consommables sont ainsi sauvées de la poubelle (dans laquelle aucun tri n'est réalisé, toutes les matières organiques pouvant être compostées étant incinérées avec le reste, entraînant pollution, énergie, coûts...).
L'association a vu le jour à Paris, début 2016. Un an après, une antenne était créée à Nice, suivie quelques mois plus tard par  la ville de Lyon.

Pourquoi des magasins bio uniquement ?

Parce que les Éco-Charlie souhaitent sensibiliser au mieux vivre et au mieux manger. Parce que l'agriculture biologique est meilleure pour notre santé, celle des agriculteurs et celle de notre planète.

Une tournée des Éco-Charlie type

Trois fois par semaine, en fin de journée, une équipe de « récoltants » se retrouve pour effectuer la tournée des magasins bio partenaires (nous comptons également à Nice une boulangerie bio, dont les récoltes se font à part). C'est un rendez-vous que j'attends toujours avec impatience : l'ambiance est super, on rencontre des personnes de tous horizons, on tisse des liens, c'est très enrichissant et ça met de bonne humeur. 😏
Il est 17h30, équipée de mon caddie et de mon sac à dos, je m'apprête ainsi à aller prendre le tram pour retrouver les copains de la tournée devant l'un des magasins. Aujourd'hui, je serai avec Julien, Ramazan et Aurélie et nous effectuerons deux magasins sur sept ensemble. Le tour des magasins se fait en effet en plusieurs sous-équipes, chacune devant se rendre à un ou deux magasins particuliers. À la fin de la récolte, tout le monde se réunit dans un local dédié pour peser les denrées et effectuer leur tri par nature (yaourts, fromages, fruits, légumes, pain, produits préparés, etc.). Puis un partage équitable est réalisé entre tous les bénévoles présents, et le surplus est donné à des associations.
À Nice, nous donnons principalement à l'association Un Geste pour Tous, qui, parmi ses diverses activités, cuisine et distribue des repas aux SDF et aux réfugiés. Nous redistribuons également à l'association Habitat et Citoyenneté, qui vient en aide aux migrants et déplacés venus chercher asile, protection, hospitalité et travail dans le département des Alpes-Maritimes, à laquelle nous donnons des produits secs, notamment à destination des enfants, tels que des biscuits ou des petits pots pour bébé.
Ce soir nous terminons tôt : il est 19h30, je rejoins la ligne de tram avec certains des récoltants pour rentrer chez moi. On papote, on se sépare au fur et à mesure des arrêts, en se disant à la semaine prochaine. 20 heures et quelques : le Doudou m'accueille, curieux de découvrir ce que je ramène aujourd'hui. Nous étalons tout sur la table, enlevons rapidement les parties trop abimées de certains fruits et légumes pour ne pas que cela se répande, rangeons dans le réfrigérateur, en veillant bien à placer les produits qui doivent être le plus rapidement consommés devant, et choisissons ce que nous allons manger ce soir. Il est 20h45 : À taaaable ! Nous nous souhaitons bon appétit, remercions les Éco-Charlie et dinons de ces denrées gratuites sauvées de la poubelle. Nous sommes devenus freegans.
À chaque récolte, c'est entre 70 et 235 kilos de nourriture sauvée.

Les Éco-Charlie, super-héros de l'anti-gaspi

Crédit photo : Anaïs La Rosa

Les Éco-Charlie, super-héros de l'anti-gaspi

Crédit Photo : Kawtar


Ateliers D.I.Y. et participation à des événements

Les Éco-Charlie, c'est aussi des ateliers pour apprendre à fabriquer ses produits ménagers et cosmétiques bio, des ateliers de jardinage, des ateliers de création de bijoux... ainsi que des ateliers de transformation des invendus récupérés, notamment des fruits et des légumes, afin de les proposer sous forme de bocaux lors de festivals ou autres événements.
Voici d'ailleurs une petite vidéo réalisée par Marie Lajoie, nouvelle recrue, blogueuse elle aussi (! 😉), qui a filmé notre dernier atelier de transformation en juin : gaspachos, confitures, compotes et tartinades étaient au menu de cette journée intensive chez Joani, une Éco-Charlotte qui nous a accueilli chez elle pour cuisiner dans une chouette ambiance... et chez qui nous avons également mangé car il fallait bien reprendre des forces avant de poursuivre ! 😊

Alors, tentés par l'aventure ?  Si vous aussi vous souhaitez créer une antenne des Éco-Charlie dans votre ville, n'hésitez pas à contacter les Éco-Charlie à l'adresse contact@lesecocharlie.org ou via leur page Facebook.

Et si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager et à laisser un commentaire ! 😉


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nestoufy 2757 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines