Magazine Autres sports

Présentation de la saison 2018-2019 – NFC South

Publié le 31 août 2018 par Arnaud Remy

La saison dernière, la NFC South affichait trois équipes à plus de 10 victoires et plaçait ainsi trois franchises en playoffs. La tendance pourrait se confirmer cette saison car New Orleans, Carolina et Atlanta restent parmi les équipes les plus complètes et ambitieuses de la conférence NFC. Et si Jameis Winston se décide à faire franchir un cap aux Bucs, alors cette division pourrait devenir épique. 

Atlanta Falcons

Bilan de la saison 2017-2018

{10-6, 3ème NFC South}

{Playoffs : Défaite au Divisional Round face aux Eagles, 15-10}

Il y a deux ans, les Falcons sont passés tout prêt de remporter le Superbowl, mais on se rappelle tous du comeback des Pats. Le coup a été dur à encaisser, mais malgré tout, ils ont réussi à se qualifier de nouveau pour les playoffs, où ils ont affiché un très bon niveau. Car après avoir battu les Rams à Los Angeles en wild-card, ils sont passés à une action de sortir également le futur champion. En 2017, Atlanta a régressé aussi bien en attaque qu’en défense, du fait notamment de l’arrivée de nouveaux coachs (Steve Sarkisian à la place de Kyle Shanahan en attaque par exemple). Avec une année de collaboration supplémentaire, un rebond est logiquement dans les cordes.

Mouvements notables

Arrivées

Logan Paulsen (TE), Brandon Fusco (OG), Terrell McClain (DT)

Départs

Taylor Gabriel (WR), Andre Roberts (WR), Levine Toilolo (TE), Adrian Clayborn (DE), Courtney Upshaw (DE), Dontari Poe (DT), Ahtyba Rubin (DT), Kemal Ishmael (LB)

Draft 2018

1-26 (26) Calvin Ridley WR Alabama

2-26 (58) Isaiah Oliver CB Colorado

3-26 (90) Deadrin Senat DT South Florida

4-26 (126) Ito Smith RB Soutern Miss

6-20 (194) Russell Gage WR LSU

6-26 (200) Foye Oluokun LB Yale

La méthode Steve Sarkisian doit prendre

Il n’est jamais facile de s’imposer en NFL, particulièrement quand on vient du football universitaire. Steve Sarkisian est une légende au niveau inférieur grâce à ses performances avec USC, Washington et Alabama, mais peut-il faire de même dans l’élite ? Son schéma s’est avéré relativement frileux pour sa première saisons avec Atlanta, et les performances offensives de l’équipe ont considérablement baissées. Ainsi, les Falcons sont passés de 540 points marqués en 2016 à 353 en 2017. L’efficacité en red-zone laissait à désirer, comme en témoigne le faible total de touchdown de Julio Jones (3). La situation de receveur star était d’ailleurs flou en début d’été, avant qu’il trouve finalement un premier accord qui lui permettra de négocier un gros contrat avant 2019. Le chèque reçu par OBJ devrait d’ailleurs l’aider. Le receveur star des Falcons va donc être concentré et motivé, et il a déjà prévu de corriger le tir au niveau des touchdowns.

L’autre X de l’équation est Matt Ryan, MVP en 2016 sous les ordres de Kyle Shanahan et qui a lui aussi fait un pas en arrière l’année passée. Et s’il ne jouera surement jamais plus au niveau de 2016, il reste l’un des quarterbacks les plus sûrs de NFL. Une intersaison de plus à pratiquer le système de Sarkisian devrait lui permettre de mieux faire. Pour aider le duo Ryan – Jones, les Falcons n’ont pas chômé et sélectionné le receveur Calvin Ridley en fin de 1er tour de la dernière Draft. Il va permettre de pallier le départ de Taylor Gabriel et pourrait même dépasser Mohamed Sanu comme numéro 2. Et il ne faut pas oublier le duo Devonta Freeman – Tevin Coleman sur le backfield, une association complémentaire et souvent efficace. En résumé, les armes sont là, maintenant, la mayonnaise doit (re)prendre.

Calendrier

@ Philadelphia, vs Carolina, vs New Orleans, vs Cincinnati, @ Pittsburgh, vs Tampa Bay, vs NY Giants, Bye, @ Washington, @ Cleveland, vs Dallas, @ New Orleans, vs Baltimore, @ Green Bay, vs Arizona, @ Carolina, @ Tampa Bay

Pronostic

Après un départ poussif en 2017, surement lié à la gueule de bois du Superbowl perdu, les Falcons sont de nouveau apparus très compétitifs sur la deuxième partie de saison et en playoffs. Et ce malgré une équipe moins performante qu’en 2016. Si la méthode Sarkisian prend et qu’Atlanta retrouve son attaque de haut vol, un Superbowl n’est pas hors de question. L’effectif des Falcons est l’un des plus beaux de la ligue.

{10-6, 2 ou 3ème NFC South}

Carolina Panthers
Présentation de la saison 2018-2019 – NFC South

Bilan de la saison 2017-2018

{11-5, 2ème NFC South}

{Playoffs : Défaite en wild-card face aux Saints, 31-26}

De retour dans la discussion l’année dernière, les Panthers n’ont toujours pas réussi à retrouver le sommet de la division, battus de justesse par les Saints. New Orleans est d’ailleurs la nouvelle bête noire de Carolina, avec 3 succès en autant de matchs en 2017-2018 (deux en saison régulière et un autre en playoffs). Durant l’intersaison, les Panthers ont travaillé pour permettre à la franchise de surpasser les deux autres cadors de la NFC South, notamment en injectant du sang neuf en attaque.

Mouvements notables

Arrivées

C.J Anderson (RB), Torrey Smith (WR), Dontari Poe (DT), Ross Cockrell (CB), Da’Norris Searcy (S)

Départs

Derek Anderson (QB), Jonathan Stewart (RB), Ed Dickson (TE), Andrew Norwell (OG), Charles Johnson (DE), Star Lotulelei (DT), Daryl Worley (CB), Kurt Coleman (S), Jairus Byrd (S)

Draft 2018

1-24 (24) D.J Moore WR Maryland

2-23 (55) Donte Jackson CB LSU

3-21 (85) Rashaan Gaulden S Tennessee

4-1 (101) Ian Thomas TE Indiana

4-36 (136) Marquis Haynes DE Mississippi

5-24 (161) Jermaine Carter LB Maryland

7-16 (234) Andre Smith LB North Carolina

7-24 (242) Kendrick Norton DT Miami

Norv Turner peut-il faire progresser Cam Newton et l’attaque des Panthers ?

L’arrivée de Norv Turner pour remplacer Don Shula comme coordinateur offensif n’a pas fait les gros titres, mais c’est un choix important. L’objectif est bien entendu de tirer profit des meilleures années de Cam Newton, qui peine à franchir un cap depuis sa saison de MVP en 2015. Le style de Turner semble être adapté à celui de Newton, puisqu’il est réputé pour son travail avec d’autres QB aux bras puissants, capables d’envoyer des missiles dans la profondeur (Troy Aikman ou Philip Rivers). Autre caractéristique positive, les attaques de Turner reposent en général sur un jeu de courses solide, une autre force de Cam Newton. Dans ce secteur, Christian McCaffrey aura également l’occasion de briller, lui qui a franchit les 1000 yards de scrimmage lors de sa saison rookie. C.J Anderson a aussi été recruté, et il est une meilleure option que Jonathan Stewart.

En ce qui concerne la partie aérienne, les Panthers ont fait venir du sang neuf, quelques mois après avoir tourné la page Kelvin Benjamin. Ainsi, Torrey Smith a été signé pour épauler Devin Funchess et le TE Greg Olsen. Ils ont aussi pris le receveur D.J Moore avec leur premier choix de Draft, et il a le talent pour rapidement faire des dégâts.

La seule question qui reste pour le moment sans réponse de ce côté du terrain est la perte d’Andrew Norwell. Les Panthers ne souhaitaient pas donner un énorme contrat à leur Guard All-Pro et l’ont donc laissé partir. A voir qui prend le relais, sachant que personne n’a été recruté. La ligne est le point noir de l’équipe, avec les lignes secondaires.

Calendrier

vs Dallas, @ Atlanta, vs Cincinnati, Bye, vs NY Giants, @ Washington, @ Philadelphia, vs Baltimore, vs Tampa Bay, @ Pittsburgh, @ Detroit, vs Seattle, @ Tampa Bay, @ Cleveland, vs New Orleans, vs Atlanta, @ New Orleans

Pronostic

Emmenés par Cam Newton et Luke Kuechly, les Panthers ont les bases et des leaders de chaque côté du terrain. Mais pour que Carolina continue d’être compétitive et tente de récupérer la première place dans la NFC South, Newton devra se rapprocher de son niveau de 2015, Kueckly devra rester sur le terrain, et d’autres « difference maker » devront se révéler.

{10-6, 2 ou 3ème NFC South}

New Orleans Saints
Présentation de la saison 2018-2019 – NFC South

Bilan de la saison 2017-2018

{11-5, 1er NFC South}

{Playoffs : Défaite au Divisional Round face aux Vikings, }

Portés par une Draft exceptionnelle (Kamara, Lattimore, Ramczyk…), les Saints ont repris les commandes de la division en 2017, grâce notamment à une série de 8 victoires consécutives pour terminer la saison. Hélas pour la franchise de New Orleans, ils ont été les spectateurs malheureux du miracle de Minneapolis lors du Divisional Round. Piqués au vif, les jeunes Saints et leur mentor Drew Brees veulent aller au Superbowl cette année.

Mouvements notables

Arrivées

Tom Savage (QB), Cameron Meredith (WR), Ben Watson (TE), Jermon Bushrod (OT), Jay Bromley (DT), Demario Davis (LB), Patrick Robinson (CB), Kurt Coleman (S)

Départs

Coby Fleener (TE), Zach Strief (OT), Senio Kelemete (OG), Nick Fairley (DT), Gerald Hodges (LB), Delvin Breaux (CB), Kenny Vaccaro (S), Rafael Bush (S)

Draft 2018

1-14 (14) Marcus Davenport DE Texas – San Antonio

3-27 (91) Tre’quan Smith WR Central Florida

4-27 (127) Rick Leonard OT Florida State

5-27 (164) Natrell Jamerson S Wisconsin

6-15 (189) Kamrin Moore CB Boston College

6-27 (201) Boston Scott RB Louisiana Tech

7-27 (245) Will Clapp C LSU

Moins de quantité, plus de qualité pour Drew Brees

Le retour sur le devant de la scène des Saints est du à deux facteurs majeurs sur le terrain. Le premier est la construction d’une bonne défense, qui a été la priorité durant les dernières années. Les choix ont été bons, le travail paie. L’autre facteur est le changement de philosophie offensive et l’installation d’un jeu au sol performant pour épauler Drew Brees. A 39 ans, le futur Hall of Famer reste l’un des meilleurs joueurs de la ligue, mais il ne peut pas assumer autant de pression qu’avant.

Pour permettre à leur QB de star de briller encore pendant quelques saisons, les Saints ont décidé de se créer un backfield fort et complémentaire. Ainsi, deux RB ont franchi les 1000 yards de scrimmage la saison dernière, Mark Ingram et le rookie Alvin Kamara. Le premier est le runner attitré, qui a totalisé 1124 yards et 12 TD au sol. Le second est l’électron libre, qui a terminé avec 728 yards au sol, 81 réceptions et 826 yards dans les airs. et 13 touchdowns au total. Il sera intéressant de voir si Kamara peut évoluer en un runner performant lors de l’absence d’Ingram (suspendu pour 4 matchs). L’autre évolution positive pour Brees, et sa santé, est le développement d’une ligne offensive solide. Le rookie Ryan Ramczyk est venu se greffer aux vétérans Unger, Peat et Armstead pour créer une OL de qualité.

En conclusion, Drew Brees est mieux entouré (Ingram, Kamara sur le backfield, Michael Thomas comme receveur numéro 1), et mieux protégé, ce qui lui permet d’avoir une charge de travail moindre à assumer. Et le QB a répondu avec un jeu de qualité et un record de 72% de passes réussies en 2017, un record NFL. Brees va également rentrer un peu plus dans l’histoire lors de la prochaine saison, puisqu’il va surement dépasser le records de yards de Peyton Manning (il lui reste 1496 yards pour passer la barre mythique des 71 940).

Calendrier

vs Tampa Bay, vs Cleveland, @ Atlanta, @ NY Giants, vs Washington, Bye, @ Baltimore, @ Minnesota, vs LA Rams, @ Cincinnati, vs Philadelphia, vs Atlanta, @ Dallas, @ Tampa Bay, @ Carolina, vs Pittsburgh, vs Carolina

Pronostic

Les Saints avaient le niveau pour aller au bout l’année passée, et ils font partie des favoris pour être au Superbowl en janvier prochain. L’attaque est toujours l’une des plus explosives de la ligue, la défense ne cesse de s’améliorer et les jeunes joueurs vont profiter d’un peu plus d’expérience pour continuer à grandir. New Orleans va tout de même devoir se battre dans sa division avant de se frotter à l’élite de la NFC en playoffs.

{11-5, 1er NFC South}

Tampa Bay Buccaneers
Présentation de la saison 2018-2019 – NFC South

Bilan de la saison 2017-2018

{5-11, 4ème NFC South}

Lors de l’intersaison précédente, les Bucs avaient affiché haut et fort leurs ambitions pour la saison. Quelques mois plus tard, ils terminaient bons derniers de la division, sans avoir existé. Cette année, la franchise a fait profil bas (mis à part son QB), et beaucoup travaillé pour tenter de corriger les nombreux problèmes de l’effectif. Ainsi, la ligne défensive a été complètement remanié (arrivées de Jason Pierre-Paul, Vinny Curry, Beau Allen… et Draft de Vita Vea), et un nouveau running-back est là (le rookie Ronald Jones). Mais la question la plus brulante concerne Jameis Winston, son présent et son futur.

Mouvements notables

Arrivées

Ryan Jensen (C), Vinny Curry (DE), Jason Pierre-Paul (DE), Beau Allen (DT)

Départs

Doug Martin (RB), Charles Sims (RB), Robert Ayers (DE), Chris Baker (DT), Clinton McDonald (DT), Robert McClain (CB)

Draft 2018

1-12 (12) Vita Vea DT Washington

2-6 (38) Ronald Jones RB USC

2-21 (53) M.J Stewart CB North Carolina

2-31 (63) Carlton Davis CB Auburn

3-30 (94) Alex Cappa OG Humboldt State

4-17 (117) Jordan Whitehead S Pittsburgh

5-7 (144) Justin Watson WR Pennsylvania

6-28 (202) Jack Clichy LB Wisconsin

Jameis Winston sous pression

Drafté en 1ère position de la Draft 2014, Jameis Winston n’a que très peux progressé en 3 saisons pleines à Tampa Bay. Il a lancé plus de 10 interceptions chaque année, et son total de touchdowns est tombé à 19 en 2017 (contre 28 en 2016). Les questions qui se posaient sur Winston à son arrivée de Florida State sont toujours présentes, et un réel manque de confiance des dirigeants commence à naître. Cette saison apparaît donc comme cruciale pour la suite de la carrière du QB. Et autant dire qu’il ne part pas sur de bonnes bases puisqu’il sera suspendu lors des 3 premiers matchs de la saison, du fait d’un incident dans un Uber qui remonte à 2016.

En attendant qu’il revienne, c’est Ryan Fitzpatrick qui assurera l’intérim. Une solution relativement sûre pour Tampa. Ensuite Jameis Winston devra faire ses preuves. Le talent est là, car peu de QB ont franchi la barre des 4000 yards lors de leurs trois premières saisons en NFL, mais la régularité et le professionnalisme manquent. Blessé à une épaule dès la 3ème semaine, le jeune QB a montré de belles choses lorsqu’il était à 100% en fin de saison, mais son équipe à tout de même enchainé les défaites.

De grosses modifications ont été faites pour améliorer l’une des pires défenses de la ligue en 2017, et cela devrait aider. Mais Watson doit absolument passer un cap en 2018, et il a les armes offensives pour le faire. Il a à sa disposition un beau duo de receveurs avec Mike Evans et Desean Jackson, ainsi qu’un bon duo de tight-end avec O.J Howard et Cameron Brate. La ligne offensive devrait également être plus solide du fait de l’arrivée du Centre Ryan Jensen, et le backfield pourrait voir éclore le rookie Ronald Jones.

Calendrier

@ New Orleans, vs Philadelphia, vs Pittsburgh, @ Chicago, Bye, @ Atlanta, vs Cleveland, @ Cincinnati, @ Carolina, vs Washington, @ NY Giants, vs San Francisco, vs Carolina, vs New Orleans, @ Baltimore, @ Dallas, vs Atlanta

Pronostic

De nombreuses personnes sont sous pression cette saison à Tampa, à commencer par le quarterback Jameis Winston. Ce dernier devra prouver qu’il est un leader et qu’il peut emmener sa franchise plus haut, et ses dirigeants ont tenté de lui apporter encore un peu plus de soutien durant l’intersaison. Mais la tâche s’annonce quasiment insurmontable dans une division très forte, trop forte.

{4-12, 4ème NFC South}


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Arnaud Remy 49 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines