Magazine Info Locale

Pourquoi j’aime le quartier Danton

Publié le 19 novembre 2018 par Havrais

Oubliez ce que vous savez sur le quartier du nom du révolutionnaire, qui vécut aux heures sombres de la Terreur et à qui l’on doit une forte rhétorique (quoi de plus normal pour un avocat converti à la politique), dont la désormais célèbre « Il nous faut de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace, et la France est sauvée ».

De l’audace, il en a fallu beaucoup pour redonner à ce quartier mal-aimé les lettres de noblesse qui sont les siennes désormais.

Car assurément, le quartier Danton jouit de nombreux avantages. Certains ne sont pas nouveau, mais les aménagements récents --comme ceux à venir--, offrent à ce quartier havrais un regain d’intérêt indéniable. Laissez-moi vous les présenter.

Sa place, autrefois haut-lieu des regards détournés, devient une véritable place de village ; et pas seulement à la venue de ses 2 commerçants de rue (dont les produits sont toutefois de qualité) qui s’installent pour le petit marché du samedi. La place Danton est donc, assurément, une place de village, à l’instar par exemple du quartier de Sainte Cécile. Des brasseries (une nouvelle devant également ouvrir prochainement), dont le Gavroche, où se retrouvent artistes, amoureux du quartier et habitués. Les enseignes sont locales, gérées par des Havrais libres des noms que l’on trouve (tristement) partout : boulangeries, salons de coiffure, boucherie, auto-école, pharmacie, garagiste...

Le tout autour d’une place où les voitures ont cédé la voie aux habitants du quartier et à des activités agréables. La ville a ainsi doté le lieu de splendides bacs en bois, pour que les Havrais, enfants comme adultes, découvrent ou redécouvrent les joies du jardinage. Pour que la pratique soit aisée, des fontaines à eau sont de plus mises à disposition gratuitement. Le lieu devient vivant pour tous et ce 31 octobre, une première activité a ainsi été proposée, autour de la citrouille et des décorations d’Halloween.

Mais tout le monde n’est pas Tistou les pouces verts (roman de Maurice Druon. Grâce aux fleurs, le petit garçon Tistou rend la ville plus gaie en transformant la prison, l’hôpital et le quartier pauvre. Il arrête même une guerre en fleurissant les canons. Quoi de plus beau pour illustrer la renaissance du quartier Danton ?). Mais certains n’ont pas la main verte. Qu’importe ! Laissez-vous simplement aller en vous reposant sur l’un des fauteuils placés là. Dès qu’un rayon de soleil perce le ciel havrais, vous avez ici la certitude de pouvoir en profiter pleinement et calmement. Des tables s’offrent également à nos pique-niques familiaux. Donnons une mention spéciale pour la propreté de la place Danton, puisque un distributeur de sacs pour nos amis à quatre pattes est disposé, ainsi que des poubelles, changées au quotidien. Quant au personnel d’entretien, il répond présent également chaque jour.

Côté établissements scolaires, Danton est certainement le quartier le mieux desservi : de la crèche Bouquet de Soleil à l’Université, tous les âges bénéficient de plusieurs établissements, tant publics que privés. Le tout à moins de dix minutes à pied en moyenne. Ajoutons le Conservatoire, le Centre de Formation Artistique, le Centre de danse Germain - Anne Chétoui, les écoles de karaté, le Petit Théâtre, les cinémas Le Sirius et Le Studio, la piscine municipale... et les futurs équipements sportifs et culturels actuellement en travaux de la caserne Dumé-d’Aplemont et l’ancien emplacement de la maison d’arrêt. Les amateurs de ce que d'aucuns appellent "art" contemporain peuvent également se délecter dans Le Portique (ce que d'autres appellent "la décharge", les goûts et les couleurs...).

De fait, les anciens points noirs du quartier, qui en faisaient sa réputation par-delà les murs de la ville, étaient tout autant la présence de la maison d’arrêt que des filles de rue, désormais retraitées.

La gare, quant à elle, est restée. Mieux, elle est devenue plus accessible grâce aux nouveaux aménagements. Côté transports, les nouveautés se sont ajoutées. Des rues refaites avec soin, un éclairage plus agréable la nuit pour les piétons, un tramway qui longe par deux côtés le quartier et les pistes cyclables, qui fleurissent désormais. Vous pouvez d’ailleurs voir toute la journée des petites reines déambuler dans le quartier. Quant à la principale association locale dédiée au vélo, La roue libre, elle se trouve elle aussi sur place.

De même que la splendide association Cover Dressing, qui apporte une aide inestimable aux personnes en situation de handicap, pour qu'elles puissent s'habiller le mieux possible. Elle se trouve sur la même rue que deux autres associations importantes, l'une pour les personnes dont la vision est défaillante, Point de mire, l'autre pour l'ensemble des humains, la Ligue pour les Droits de l'Homme. Ajoutons encore l'Association des Paralysés de France et AIDES. Et bien entendu le Pôle Emploi.

Le Repair Café, autre association locale, permet de participer à la réparation de son matériel électronique usagé, deux fois par mois. C'est à la Fabrique Danton que vous y êtes accueilli, lieu nouveau qui organise la vie du quartier. Juste à côté de la désormais incontournable Fabrique à souvenirs, musée participatif qui vous emmène à travers l'histoire de la ville par des documents et de très nombreux objets, parfois insolite, comme le vélo de Bourvil.

Si cela ne vous suffit pas, vous avez à une courte distance les deux centres commerciaux du centre ville, l’Espace Coty et les Docks.

Alors, clairement, je peux aujourd’hui le dire : J’aime le quartier Danton !

Alexandre Cauchois.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Havrais 23749 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine