Magazine Mode femme

La Muse du Mois #53 : Annabelle Belmondo par Romain Rigal (exclusif)

Publié le 30 juin 2019 par Folkr

Annabelle Belmondo c’est, certes, un nom de famille équivoque, un physique gracieux et un visage angélique. Mais ce sont aussi des valeurs, une personnalité, des ambitions…

A 31 ans, elle oscille entre la France et les États-Unis, où elle est née, a grandi et étudié et ne se contente jamais d’un seul projet. Après des études de journalisme, elle va finalement s’orienter vers le mannequinat et, plus récemment, le cinéma. Sans pour autant abandonner totalement les photos, c’est désormais devant les caméras et sur les plateaux de tournage qu’elle souhaite continuer à s’épanouir (elle vient de tourner dans deux long métrages : l’un américain qui sortira en septembre et l’autre, français, qui verra le jour l’année prochaine).

Quels points communs alors entre tous ces univers ? Satisfaire son besoin de curiosité et épancher sa soif de découverte. C’est bien là ce qui caractérise Annabelle : elle aime partir à la rencontre de nouvelles cultures, de nouveaux horizons et univers. Apprendre… Toujours… Continuellement.

Et une fois les lumières des plateaux éteintes ? Le quotidien presque ‘classique’ d’une jeune parisienne, où elle vit depuis 6 ans : passer du temps avec ses amis, voyager, faire du shopping (de préférence en trouvant des petites pépites vintage, son style préféré, loin de celui des californiennes overlookées), prendre soin de soi. Sa trousse à maquillage n’est d’ailleurs remplie que de produits bios, cruelty free, vegan : une cause qu’elle considère comme essentielle pour la santé, bien sûr, mais aussi pour l’amour qu’elle porte à la nature et aux animaux. Quand elle veut s’échapper du tumulte parisien, c’est dans l’Oregon qu’elle rejoint sa mère, entourée de grands espaces, de chevaux, d’ânes… Et donc de quiétude, de sérénité. Déconnecter, se ressourcer : indispensable pour affronter des semaines de tournage, souvent intenses. C’est d’ailleurs l’un des aspects de ce métier qu’elle aime : s’immerger dans la peau d’une autre avec toute l’énergie que cela demande, fusionner avec l’équipe. Un univers au sein duquel elle espère continuer à avoir sa place dans les années qui viennent mais Annabelle ne se ferme aucune porte, jamais. Elle reste à l’écoute de toutes ses rencontres mais surtout, de ce que lui dicte son cœur.

Sur ces photos, c’est Annabelle en toute transparence, avec la simplicité et la beauté naturelle qui la caractérisent. Elle est sublimée par le photographe Romain Rigal dont le travail s’illustre par des clichés épurés, sobres et élégants. Privilégiant souvent le noir et blanc, il joue sur les paradoxes : des environnements sombres pour laisser éclater la lumière de ses modèles. Ici, la lumière d’Annabelle est profonde, sans artifice, franche et délicate.

La Muse du Mois #53 : Annabelle Belmondo par Romain Rigal (exclusif) La Muse du Mois #53 : Annabelle Belmondo par Romain Rigal (exclusif) La Muse du Mois #53 : Annabelle Belmondo par Romain Rigal (exclusif) La Muse du Mois #53 : Annabelle Belmondo par Romain Rigal (exclusif) La Muse du Mois #53 : Annabelle Belmondo par Romain Rigal (exclusif) La Muse du Mois #53 : Annabelle Belmondo par Romain Rigal (exclusif) La Muse du Mois #53 : Annabelle Belmondo par Romain Rigal (exclusif) La Muse du Mois #53 : Annabelle Belmondo par Romain Rigal (exclusif) La Muse du Mois #53 : Annabelle Belmondo par Romain Rigal (exclusif) La Muse du Mois #53 : Annabelle Belmondo par Romain Rigal (exclusif) La Muse du Mois #53 : Annabelle Belmondo par Romain Rigal (exclusif) La Muse du Mois #53 : Annabelle Belmondo par Romain Rigal (exclusif)

Crédits

Texte : Mylène Ikhelif
Mannequin & actrice : Annabelle Belmondo
Photographe : Romain Rigal


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Folkr 13371 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte