Magazine Beaux Arts

Hansel et Gretel mise en scène Samuel Hercule & Métilde Weyergans

Publié le 19 octobre 2019 par Mlascene
La Cie La Cordonnerie revisite le conte allemand Hansel et Gretel, popularisé par les frères Grimm, et crée un objet théâtral qui renoue avec le cinéma muet et la magie du bruitage en direct.

Conte populaire allemand remis en lumière par les frères Grimm, Hansel et Gretel, raconte l'histoire de deux enfants abandonnés dans la forêt par leurs parents. En proie à la famine, ceux-ci les sacrifient à leur propre survie. Après quelques péripéties durant lesquelles la ruse de Hansel fait merveille, les enfants se retrouvent seuls. Au cœur de la forêt, Hansel et Gretel rencontrent une sorcière dévoreuse de chair enfantine qu'ils finissent par tuer. Puis, le frère et la sœur retrouvent le chemin de leur maison, les mains pleines des richesses dérobées à la sorcière.

La Cie La Cordonnerie, co-dirigée par Samuel Hercule et Métilde Weyergans, revisite le conte en plongeant le spectateur dans une esthétique volontairement surannée où la magie transfigure le réel. Nous sommes dans les années soixante-dix. Un homme au chômage vit avec ses parents dans une caravane au bord d'une voie ferrée désaffectée. Pour survivre, ils se partagent quelques biscottes et les œufs que leur poule veut bien pondre. Pour se distraire, ils regardent, sur leur petite télévision, " La Piste aux étoiles " où, jadis, les parents magiciens eurent leurs heures de gloire. La rencontre avec une femme mystérieuse va bouleverser leur vie. Celle-ci le convainc d'abandonner ses vieux parents dans la forêt.

Pour raconter ce conte actualisé, les metteurs en scène ont imaginé un objet scénique, le ciné-spectacle qui renoue avec le cinéma muet et la magie du bruitage en direct. Sur l'écran, un film muet -la mise en image du conte- est doublé en direct par les voix des deux acteurs. Les musiciens, comme les bruiteurs sur scène, composent, sous nos yeux, la bande sonore du long-métrage. Tubulum, piano, " bandolele ", contrebasse, mélodica, percussions, batterie, timbales sont convoquées pour accompagner musicalement les personnages du conte en action. Tandis, que toutes sortes objets hétéroclites du quotidien -huche à pain, bac à tortue, batteur à œufs, glacière en polystyrène, guirlandes de noël- participent à la création sonore et visuelle d'un champ poétique scénique.

Visuel, sonore, olfactif même, se mêlent. Quand les parents arrivent devant la maison de la sorcière -un stand à sucreries-, une odeur de vanille et de caramel se diffuse depuis le plateau, faisant dialoguer la fiction de l'écran avec le présent de la salle. Le spectateur attiré " par l'odeur alléchante " partage l'émotion vécue par les personnages. Les comédiens qui incarnent les parents, Michel Crémadès et Manuela Gourary, donnent à voir par leur présence délicate et touchante, la vibrante fragilité de ceux qui continuent à aimer malgré l'abandon. Puisqu'ils ne parlent pas, tout se lit dans leurs regards.

Hansel et Gretel, mis en scène par Samuel Hercule et Métilde Weyergans, n'est pas seulement un conte revisité. L'objet théâtral imaginé propose un univers unique qui renoue avec la magie de l'enfance et celle des précurseurs du cinéma.

Hansel et Gretel d'après le conte des frères Grimm

Cie La Cordonnerie avec (en alternance) Samuel Hercule ou Julien Picard, Métilde Weyergans ou Pauline Hercule, Timothée Jolly ou Thomas Rolin, Florie Perroud

création son Adrian' Bourget
création lumière Johannes Charvolinrégie son Adrian Bourget ou Éric Rousson
lumière et régie générale Johannes Charvolin ou Sébastien Dumas
régie plateau Pierrick Corbaz en alternance avec Marylou Spirli
assistanat à la mise en scène Pauline Hercule
équipe du film Michel Crémadès, Manuela Gourary, Samuel Hercule, Métilde Weyergans


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mlascene 540 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte