Magazine Mode femme

At home with Anouchka Gauthier

Publié le 06 mai 2020 par Folkr

En cette période tout particulièrement compliquée, nous avons souhaité laisser carte blanche à des stylistes, mannequins, anonymes, photographes, créateurs et autres créatifs pour une plongée en immersion dans leur intimité.

Découvrez avec nous l’envers du décor de leur confinement, leurs looks, leurs pensées, leurs appartements… Tel un journal intime, ils vous inviteront à découvrir l’invisible à travers une série de clichés réalisés par leurs soins. Pour ce nouvel épisode de ‘At Home With‘, partez à la rencontre de la mannequin et influenceuse Anouchka Gauthier.

At home with Anouchka Gauthier At home with Anouchka Gauthier At home with Anouchka Gauthier

En ce moment

Avec la quarantaine, j’ai l’impression de faire un break de tout. Je ne suis pas forcément très productive et je ne cuisine pas tout le temps non plus. Sur Instagram , on pourrait penser que je le suis alors qu’au final, mes journées se résument à passer du temps sur mon ordinateur, me reposer, jouer aux jeux vidéos et prendre soin de moi.’

‘Je lis en ce moment ‘L’espèce fabulatrice‘ de Nancy Huston et ma prochaine lecture sera ‘The Course of Love‘ d’Alain de Botton. Je travaille aussi sur des projets plus personnels et différents que ceux que je montre sur les réseaux.’

At home with Anouchka Gauthier At home with Anouchka GauthierAt home with Anouchka Gauthier At home with Anouchka Gauthier At home with Anouchka GauthierAt home with Anouchka Gauthier At home with Anouchka Gauthier

J’essaye réellement de prendre du recul sur la situation et de prendre ce temps pour moi. Parfois, j’ai un peu de mal avec cette pression sur l’hyper-productivité. Quand j’arrive sur Instagram, les gens cuisinent, mangent healthy, font du sport ou des shootings FaceTime, et sont hyper créatifs. Je trouve ça assez étouffant. La quarantaine m’a réellement permise de mettre de l’ordre dans ma tête et de revoir mes priorités. Même si je continue à créer du contenu, car j’aime ça, je n’essaye en aucun cas de m’imposer quoi que ce soit.

At home with Anouchka Gauthier At home with Anouchka Gauthier At home with Anouchka Gauthier At home with Anouchka Gauthier

J’ai un film qui m’a particulièrement marqué pendant le confinement , c’est ‘1917’ de Sam Mendes. L’histoire est incroyable et elle est filmé uniquement en plan-séquence. C’est assez incroyable visuellement ! Du côté des documenataires, je regarde ‘Tiger King‘, ‘Don’t F*** With Cats‘, ‘Tell me who I am‘ ou ‘The Pharmacist‘ que je vous recommande a 3000%. Ce sont 4 histoires totalement différentes et ahurissantes. Pour les series, j’ai enfin terminé ‘The End of the F**** world’ et je commence à peine Peaky Blinders (avec beaucoup de retard cette fois-ci!).

Sa playlist

Anouchka nous propose l’emploi du temps musical qui rythme ses journées. A chaque heure, une ambiance différente, des chansons festives pour danser toute la nuit ou encore des titres plus calmes pour se détendre.

10H : Pour un réveil entre douceur et bonne humeur, La Gatta de Gino Paoli, ‘Je te laisserai des mots‘ de Patrick Watson et ‘Perfect Day‘ de Lou Reed.

At home with Anouchka Gauthier

12H30 :  Mes chansons préférées de tous les temps pour ne pas déprimer : ‘Here come the sun‘ des Beatles, ‘Wild World‘ de Cat Stevens et ‘Suzanne‘ de Leonard Cohen.

19H : Pour l’apéro avec mon amoureux, des classiques des années 80 (en boucle, c’est encore mieux) comme ‘Words don’t come easy‘ de F.R. David, ‘Square Rooms‘ d’Al Corley ou bien ‘Just an Illusion‘ d’Imagination.

At home with Anouchka Gauthier At home with Anouchka GauthierAt home with Anouchka Gauthier

23H : N’importe quel soir de la semaine (car le confinement ne nous empêche pas de continuer à danser, même à la maison) : ‘I feel love‘ de Dona Summer, ‘Arco Iris‘ de Flavien Berger & Etienne Jaumet et ‘Leila‘ de Mira (Berlin).

Après le confinement

‘La première chose que je vais faire c’est rendre visite à ma sœur, son mari et mes neveux ! Plus de 2 mois que je ne les ai pas vu et il me manque terriblement. Après ça, j’irai sûrement réparer mon vélo pour éviter les transports en commun à Paris et me déplacer plus facilement sans polluer. Enfin, et dès que ce ne sera plus risqué, j’irai voir ma famille, la mer et la nature, chez moi, dans le sud à Antibes. Je pense qu’avec le confinement, je ressens le besoin de faire un break avec Paris.’

At home with Anouchka Gauthier At home with Anouchka Gauthier


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Folkr 13371 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte