Magazine Culture

Charles Bukowski

Par Amaury Watremez @AmauryWat

La misère mène toujours à un voyage au bout de la nuit, au bout d'un tunnel, sans fin, parsemé d'archanges grotesques, d'anges du bizarre, d'alcool, de bitures et de destruction. Ce livre, composé de fragments, explique pourquoi l'auteur a vécu le tout, l'origine du tout est son enfance comme beaucoup d'autres grands brûlés de l'existence. Loin de la littérature trop polie, trop honnête, Bukowski ne fait que montrer sa misère, mais la vraie misère. Il est aussi à mi-chemin entre Céline et Dostoïevski, pas si loin que ça de Montaigne, car persuadé des faiblesses de l'humaine nature et sachant également que le plus important est ce que l'autre donne, ce qu'il apporte. On pourrait s'arrêter à cela et sombrer dans le pathos et le cliché de l'écrivain en dérive, du génie méconnu trop longtemps parce que trop original ; c'est l'argument massue de tous les minables qui cherchent absolument le succès ou la célébrité, rechercher cette célèbrité le plus souvent même pour du rien, du néant, de la vacuité intersidérale, parce que comme on ne croit en rien d'autres, ça donne l'impression de survivre après le retour à la glèbe après la mort, ceci que le cercueil soit plaqué or ou pas.

Bukovski n'en a rien à fiche de gagner des médailles, de passer à la télévision chez l'un ou chez l'autre, d'être bien vu de sa crémière ou de la charcutière, que l'on cause de lui dans les universités ou qu'il y ait de doctes articles sur son oeuvre. L'essentiel, c'est de continuer à écrire et d'être lu parfois. Il a une haute idée de la littérature, très loin de l'actuelle qui la réduit à des formules chocs vaguement provocatrices. Il enchaîne les petits boulots minables, les jobs où il doit subir la connerie de petits chefs beaucoup moins intelligents mais qui compensent cela en gravissant les échelons de la société pour se consoler. Bukovski s'en fiche aussi, tant qu'on le laisse coucher sur le papier ses mots. Il prend la responsabilité de sa situation, elle lui convient, il n'en rejette pas la responsabilité sur d'autres, il ne pleurniche pas sur le passé et son nombril. Et il sait bien qu'il a fait de mauvais choix, aux yeux du reste de la société, à ses yeux, aux yeux des ses proches, et que ce sont ces choix qui engendrent en grande partie la dèche et la précarité. On sent un désamour de lui-même, et finalement l'amour du reste de l'humanité, un amour vache et lucide certes. Il contredit tous ceux qui pensent que la littérature c'était mieux avant, qu'avant le ciel était plus bleu, qu'avant les filles étaient plus jolies. Il suffit de regarder dans la bonne direction.

Titre : Avec les damnés | Auteur : Charles Bukowski | Editeur : LGF


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Charles Pennequin

    né en 1965 à Cambrai, Nord de la France. Il vit à Lille. Et il a un site qui dit qui il est ou n’est pas, donc il faut visiter le site, ici, ne serait-ce que... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Charles Pennequin

    Il est particulièrement difficile d’extraire des textes des livres de Charles Pennequin. Je tente ici de donner un aperçu de son travail en puisant à trois... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Mort de Jean-Claude Charles, écrivain haïtien

    L’écrivain haïtien Jean-Claude Charles est mort ce 7 mai à Paris à l’âge de 58 ans, des suites d’une longue maladie, apprend-on auprès de Thomas Spear et son... Lire la suite

    Par  Christian Tortel
    CULTURE, LIVRES
  • Rencontre inédite autour de Charles Juliet

    ATTENTIVEMENT CHARLES JULIET J’ai entre les mains l’ouvrage que m’a récemment fait parvenir Marie-Thérèse Peyrin : Attentivement Charles Juliet. Lire la suite

    Par  Angèle Paoli
    CULTURE, LIVRES
  • Treize lunes de Charles Frazier

    Voyage littéraire en terre indienneAprès Retour à Cold Mountain, Charles Frazier nous offre un nouveau roman majestueux, dédié aux grands espaces de l'Ouest... Lire la suite

    Par  Grandlivredumois
    CULTURE, LIVRES
  • Joyeux Anniversaire Jean-Charles Kraehn !

    Jean-Charles Kraehn est un auteur breton de bande dessinée. Il vient de sortir son 5ème tome de Bout d’homme et poursuit le scénario des aventures de Tramp. Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Charles Vignier et les Décadents

    J'extrait aujourd'hui de la Revue Moderniste, un article de Charles Vignier, quelques notes critiques qui auront des conséquences dramatiques. Lire la suite

    Par  Bruno Leclercq
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines