Magazine Brico

Qu’est-ce qu’un suivi de chantier ?

Par 123bricolage

Un suivi de chantier comprend :

  • la réunion de chantier
  • l’approvisionnement
  • gestion des délais
  • le contrôle de la qualité des travaux
  • la gestion financière

Un projet de construction nécessite une organisation, un suivi et un contrôle rigoureux du chantier, afin de respecter les délais et l’enveloppe financière fixée, d’être livré au bon moment, etc. Ils doivent également vérifier que les travaux sont conformes à la réglementation, notamment en ce qui concerne le respect des normes de construction, mais aussi les conditions de travail, l’environnement, la sécurité, la qualité d’exécution, etc.

Si la tradition veut que le suivi de chantier soit attribué à une personne ou à un département précis, de nouvelles solutions de suivi de chantier externalisé naissent de nos jours, proposant de réels services de qualité.

La réunion de chantier organisée par le suivi de chantier

La réunion de chantier est un rendez-vous récurrent et  indispensable au bon déroulement de l’opération de construction ou de rénovation. Elle permet de faire le point sur l’avancement des travaux et le respect du contrat, et d’adapter des différentes étapes de construction en fonction du délai global d’exécution. Modifications, ajustements, changements de calendrier, tout doit être notifié car le rapport a une valeur juridique.

Il est généralement hebdomadaire, mais peut être plus fréquent en fonction des travaux et de la manière dont ils sont réalisés.

Cette réunion peut par exemple servir à déterminer la période durant laquelle les ouvriers devront poser le placo.

L’approvisionnement supervisé par le suivi de chantier

L’approvisionnement du chantier se fait généralement en fonction des besoins : le prix, la proximité et la disponibilité étant les principaux critères de choix. Une bonne organisation des approvisionnements doit permettre de réduire sensiblement le nombre et le coût des fournitures.

Pour ce faire, il est nécessaire de prendre en compte :

  • la nature et les quantités des produits à traiter ;
  • l’origine des produits ;
  • le mode de livraison et de conditionnement envisagé ;
  • la sensibilisation au vol et à la détérioration ;
  • le calendrier des travaux et des livraisons ;
  • les éventuelles contraintes imposées aux fournisseurs ;
  • les contraintes en matière d’accès, de circulation et de stockage ;
  • les moyens de manutention et de distribution dans l’ouvrage ;
  • la nature et la quantité des déchets produits et les moyens d’élimination.

Selon les modes d’intervention, il existe différents modes de fourniture :

  • approvisionnement du fournisseur à l’entrepôt du CRF, stockage et distribution de l’entrepôt du CRF sur le chantier
  • la fourniture du fournisseur directement sur place

La gestion des délais par le suivi de chantier

Le délai est l’une des clauses essentielles du contrat entre le client et le contractant. Le non-respect du délai entraîne l’application des pénalités prévues dans le contrat.

La différence entre la date contractuelle et la date réelle d’achèvement déclenche automatiquement les pénalités de retard. Pour éviter une application trop stricte des pénalités, il est possible de prolonger la date d’achèvement soit par décision du maître d’ouvrage, soit par le client, pour diverses raisons (substitution de travaux différents de ceux prévus au contrat, difficultés imprévues en cours de travaux, etc.)

Le contrôle de la qualité des travaux par le suivi de chantier

En termes de qualité, il est habituel de se référer aux “règles du métier”. Cette notion est vague car elle n’est pas codifiée. Afin d’avoir une définition plus précise de ces règles, il est préférable de rendre certaines normes et règles obligatoires dans les documents de marché.

La gestion de la qualité ne peut être dissociée des visites de chantier, régulières ou inopinées, au cours desquelles la conformité des ouvrages avec les documents du marché et par référence aux plans et spécifications est vérifiée.

Il est également nécessaire de s’assurer que les produits ou matériaux commandés et livrés sur le site sont conformes aux normes et spécifications du marché (y compris la règle de nationalité et la règle d’origine s’il n’y a pas de dérogation à ECHO). Des échantillons pourront être prélevés lors des différentes livraisons afin de vérifier leurs caractéristiques. Les produits fabriqués doivent être de qualité, et cela doit être vérifié via le suivi de chantier. En particulier dans le cas d’un projet de construction en béton, au cours de laquelle des essais et des contrôles doivent être effectués sur le béton frais ainsi que sur le béton durci.

La gestion financière du suivi de chantier

Le circuit de paiement de l’entreprise commence par le bilan, document établi par l’entrepreneur indiquant le montant cumulé des travaux effectués à la fin du mois. Sur la base de ce montant et en appliquant les clauses du contrat, le maître d’œuvre calcule ensuite l’avance qui sera versée à l’entrepreneur par le client.


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazines