Magazine Entreprise

Ehpad et hôpitaux : digitaliser pour construire utile, confortable et durable

Publié le 19 janvier 2021 par Franckbaty @Bouygues_C
plateforme de management numérique de projets digitalisation

En termes de construction, le BIM (Building Information Modeling) a été une révolution puisqu’il permet de faire collaborer l’ensemble des acteurs d’un projet autour d’une maquette numérique. Toutefois, cela n’est plus suffisant. « Pour répondre aux besoins des usagers des bâtiments de santé, nous devons comprendre avec plus de précision leurs attentes et aller plus loin, explique Frédéric Gal, directeur du projet de modernisation des métiers de Bouygues Construction. Il s’agit aujourd’hui de construire à la fois efficacement et rapidement, tout en étant en parfaite cohérence avec la réalité des besoins des différents usagers (patients et soignants), en répondant aux exigences de développement durable de notre époque et en garantissant davantage de sécurité à nos équipes sur les chantiers. »

Une plateforme collaborative pour digitaliser la construction, dédiée à tous les métiers de la construction

Pour relever ce défi, Bouygues Construction travaille depuis deux ans sur une Plateforme de Management Numérique des Projets (PMNP), en partenariat avec Dassault Systèmes. Un outil de travail collaboratif regroupant toutes les données dont les données du bâtiment (BIM) et les outils dont ont besoin les différents professionnels qui interviennent sur un projet de construction. Une seule plateforme pour partager avec l’ensemble des acteurs – internes et externes – l’information des projets et des ouvrages tout au long de leur cycle de vie, assurer la continuité, l’intégrité, l’unicité, la traçabilité, le partage et la capitalisation des données (projets et ouvrages).
Traduction ? Une plateforme permettant d’échanger instantanément, de visualiser des maquettes 3D mis à jour instantanément dès qu’un des acteurs réalise une modification, de valider des documents, de réaliser des suivis de qualité, d’actualiser des plannings, de faire réagir les clients…

plateforme de management numérique de projets digitalisation

2021 : un configurateur de chambre d’Ehpad et d’hôpital pour construire juste et durable !

À partir de 2021, toutes les chambres d’Ehpad réalisées par Bouygues Construction pourront être conceptualisées grâce à un configurateur numérique. Ce dernier disposera de plusieurs chambres types dotées d’éléments standardisés (fonctionnels, réglementaires et techniques). Une structure de chambre fiable répondant à la quasi-totalité des besoins des lieux de santé mais que le client aura la liberté de personnaliser et de visualiser en 3D.

L’éclairage de Claude Rolland, Directeur du Pôle santé de Bouygues Construction

Le configurateur de chambre d’Ehpad de Bouygues Construction mixe standardisation et personnalisation, pourquoi ?

Les chambres représentent 50% de la surface des Ehpad. À chaque fois qu’un nouveau projet s’enclenche, un architecte et un bureau d’études sont missionnés pour réinventer un prototype. Pourtant, en comparant les chambres réalisées ces dernières années, nous nous sommes aperçus que les différences entre les prototypes sont minimes. Pour cause, toutes les chambres doivent répondre aux mêmes normes et réglementations en matière d’accès, de sécurité, de mobilité, etc. Outre la perte de temps que ces nouvelles études de conception représentent, repartir à zéro c’est prendre le risque de créer des malfaçons. Raison pour laquelle, nous avons pris le parti de standardiser la structure des chambres d’Ehpad.

Objectifs :

– Gagner du temps sur l’étude et sur la réalisation afin d’optimiser les coûts, le planning et la qualité de conception.
– Réduire les risques de malfaçons en réutilisant des études de conception fiables et éprouvées pour les bâtiments de santé.
– Prendre plus de temps pour adapter l’espace intérieur, le mobilier et la décoration aux réels besoins des usagers (soignants et patients).

Pour les architectes et les bureaux d’études, cette standardisation va permettre de passer davantage de temps sur l’aménagement du bâtiment – relatif aux flux et à l’organisation des espaces communs. Par rapport au laps de temps dont nous disposons aujourd’hui dans la construction, il est préférable de donner du temps à la valeur d’usage d’un projet plutôt que d’essayer de réinventer une structure technique qui, pour des raisons de réglementation, mais aussi de fiabilité, a tout intérêt à être standardisée.

Se projeter en 3D pour créer des lieux de santé cohérents avec les usages du quotidien

En pratique, le configurateur part d’un plan paramétrable de chambre standardisé. Le client peut ensuite – en fonction de ses impératifs – l’ajuster et le compléter jusqu’à ce qu’il réponde parfaitement à la réalité d’usage et au type de confort souhaité.
Le configurateur offre de nombreuses options : possibilité d’agrandir la surface de la chambre (en longueur et en largeur), grand choix d’équipements (mobilier, type de salle de bain, sol, peinture, sens d’ouverture des portes…), et différents types d’ambiances.

Grâce à la 3D, le client peut visualiser instantanément le rendu de ses choix et prendre conscience de ce qui fonctionne ou pas en matière de surface ou encore d’aménagement spécifique à certaines dépendances ou pathologies. D’un simple clic, il peut profiter d’une perspective différente de la chambre, passer le pas de la porte, s’arrêter à côté du lit. Une mise en situation extrêmement réelle qui lui permet de créer une chambre sur mesure. Y compris avec l’aide des principaux intéressés (patients et soignants).

Enfin, grâce à un logiciel de conception qui est en lien avec le configurateur, la maquette 3D est générée dans un langage commun (IFC) compréhensible par tous les utilisateurs du BIM. Simple, rapide, efficace et résolument collaboratif !

La suite courant 2021, où l’on pourra découvrir l’usage du configurateur pour créer des chambres d’hôpital. A suivre !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Franckbaty 17028 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte