Magazine Entreprise

Les panneaux solaires peuvent-ils être à la hauteur de l’enjeu carbone ?

Publié le 29 avril 2021 par Franckbaty @Bouygues_C
bouygues Construction Piolenc panneaux flottants

Les panneaux photovoltaïques sont une véritable source d’énergie verte. Raison pour laquelle, ils s’immiscent de plus en plus dans le paysage urbain. Pour autant, la production d’énergie solaire peut-elle être déployée à suffisamment grande échelle pour répondre aux besoins énergétiques de la France ou d’autres pays dans le monde ? Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE) et le gestionnaire du réseau RTE, il serait techniquement possible en France d’ici 30 ans de remplacer l’essentiel de l’énergie nucléaire utilisée par de l’électricité issue d’un mix énergétique vert : solaire et éolien en tête de liste. Dans la pratique, pour succéder au parc nucléaire actuel à l’origine de 70% de la production électrique, le défi est grand et l’alternative double. Solution n°1 : miser sur des énergies renouvelables couplées à un programme nucléaire. Solution n°2 : s’appuyer uniquement sur une production renouvelable. Un bilan prévu à l’automne par le réseau RTE, précisant les coûts, les impacts sociaux et environnementaux de ce changement de production, devrait amorcer les prémices d’un choix raisonné.

D’ici là, Sandra Chabrier-Breil Martin, Directeur général Transmission, Distribution et Activités Photovoltaïques chez Bouygues Energies & Services, nous aiguille sur la réalité actuelle du photovoltaïque.

Où en est le développement des panneaux solaires en France et à l’international ?

Nous avons installé des fermes photovoltaïques – implantées au sol ou flottantes – de grande capacité appartenant à des investisseurs ou producteurs indépendants.en France et à l’international, à peu près en égale proportion depuis 2013 Elles sont directement connectées aux réseaux de transport ou de distribution nationaux et l’énergie produite est comptabilisée dans la part solaire du mix énergétique national. Concrètement, le solaire est aujourd’hui une énergie certes intermittente, mais très compétitive.

« De nombreuses projections annoncent une multiplication par 30 de la quantité d’énergie solaire produite d’ici 2030. La raison ? La baisse importante des coûts des équipements, la capacité à mixer des solutions de stockage aux solutions solaires, l’augmentation de la performance des panneaux solaires et l’optimisation des implantations. »

À quel type de besoin l’énergie solaire est-elle en mesure de répondre ?

La production d’énergie décarbonée peut être injectée sur un réseau sans distinction d’usage – au même titre que toutes les autres productions primaires d’énergie (centrale nucléaire, charbon, hydraulique, éolienne…). En dépit de l’intermittence de la production d’énergie – en moyenne 6h/jour fluctuant selon les saisons, la météo, les contraintes du réseau, etc. – cette énergie est bien considérée comme une source première d’énergie permettant de verdir le mix énergétique global. D’ailleurs, nos fermes photovoltaïques ont permis d’augmenter la capacité d’énergie disponible en un temps record et à un coût très compétitif par rapport à un autre type de production. À titre d’exemple, 250MW sont produits en moins d’un an ! Nos fermes sont implantées un peu partout et répondent à différents besoins : dans les îles des Philippines pour localement faire face au manque d’électricité ; à l’échelle d’un pays comme la France et le Royaume-Uni pour verdir le mix énergétique ; sur un continent comme l’Australie pour prendre le relais de production d’origine fossile ou au Japon pour prendre le relais du nucléaire.

En dehors du solaire, quelles sont les potentielles énergies vertes du futur ? 

L’éolien, qui répond à d’autres critères d’implantation que le solaire. Ce sont des solutions complémentaires, mais non concurrentes. Il y a aussi les batteries qui peuvent permettre de stocker une énergie fossile ou nucléaire produite en heures creuses pour être restituée en heures pleines. Toutefois, la durée de vie des batteries est bien en deçà de celle des panneaux solaires. L’hydrogène, pour sa part, complètera à terme la solution photovoltaïque ! Nous y croyons fortement et c’est pour cette raison que le groupe Bouygues Construction se positionne déjà largement sur l’H20.

Cliquez pour découvrir à quoi ressemblerait une ville alimentée à l’hydrogène ou encore l’actualité liée à Powidian.

En résumé, quels sont les freins et les atouts du photovoltaïque ?

Les panneaux ne sont pas produits localement et la composante transport reste inéluctable. Pour autant, nous nous évertuons à maximiser la fourniture locale des équipements lorsque cela est possible et que le produit existe. De plus, nous faisons en sorte d’ancrer nos projets dans l’économie locale en confiant le montage et la maintenance à des équipes locales. Enfin, les installations solaires ­- outre leur grande capacité de production mentionnée précédemment – s’intègrent parfaitement dans les paysages. Elles contribuent à la biodiversité locale par le maintien de la faune et de la flore, et ne génèrent aucune pollution sonore ou aucun rejet dans l’air.

bouygues Construction Saint Maurice panneaux flottants
Saint Maurice - Centrale flottante

Saint Maurice - Centrale flottante

Télécharger l‘image
bouygues Construction Piolenc panneaux flottants
Centrale Piolenc

Centrale Piolenc

@JulienCresp

Télécharger l‘image
bouygues Construction Piolenc panneaux flottants
Centrale Piolenc

Centrale Piolenc

@JulienCresp

Télécharger l‘image
Ferme Solaire Japon_Bouygues Construction
Ferme solaire Japon

Ferme solaire Japon

Télécharger l‘image
panneaux solaires
panneaux solaires

panneaux solaires

Télécharger l‘image

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Franckbaty 17028 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte