Magazine Conso

mes meilleurs coins de champignons

Publié le 29 août 2008 par Richard Gonzalez

Champignon  
Amanite vireuse (Amanita virosa), mortelle, massif de Belledonne, Isère, août 2008


Petit aparté dans ma saga indienne. Ces jours-ci, j'ai des flux conséquents de lecteurs avec des requêtes qui sentent bon les sous-bois : "Où trouver des champignons en Isère", "Champignons dans les Alpes", "Où cueillir les morilles" (qui comme chacun sait sont des espèces terriblement automnales), "Recette pour les chanterelles violettes" etc. Je me sens redevable de ces personnes affamées qui contribuent au bonheur de mes statistiques de visites. Aussi, je m'empresse de satisfaire leurs demandes. UNE FOIS POUR TOUTES.

Les Amanites phalloïdes, je les trouve généralement sous les chênes, très près de l'agglomération grenobloise. Il suffit de monter sur la colline du Murier, à Saint-Martin-d'Hères. Trois virages et hop, c'est là. Les Amanites vireuses sont plus alpestres. On en voit plein en ce moment dans la mousse des sapinières qui courent sur les balcons du massif de Belledonne, par exemple sous les stations de ski de Chamrousse et des Sept-Laux, souvent avec les Amanites Tue-Mouches d'ailleurs. Le Cortinaire montagnard, malgré son nom, pointe son chapeau roussâtre à des altitudes modestes : je ne l'ai guère vu que dans les forêts de Chambarans, autour de Roybon. Le Lactaire à coliques, si bien nommé, préfère les stations acides sous les pins du Trièves, vers Monestier-de-Clermont. Quant au Bolet satan, il hante ces jours-ci les forêts calcaires des rebords exposés de la Chartreuse, vers Saint-Hilaire-du-Touvet.

Voilà pour les espèces les plus décoratives du moment. Si le besoin devait malgré tout se fait encore sentir, je vous parlerai dans un prochain billet des Gyromitres, des Tricholomes tigrés et du Clitocybe du bord des routes (qui ne pousse pas que sur la côte de Moirans - les gens du cru apprécieront le jeu de mots). Et d'ici là, bonne cueillette, cette fin d'été est très propice !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (6)

Par sergio
posté le 26 septembre à 17:01
Signaler un abus

ben voila encore un site bien fait,mieux vaux prévenir que guérir ,la meilleure façon de trouver des "champings" c'est encore de marcher,prendre son temps,pique-niquer,et surtout s'aérer!!!!!. a vos chaussures et bonnes omelettes !!!

Par crvcou
posté le 24 septembre à 18:24
Signaler un abus

mon coin champi, ou je trouve des cèpes ainsi que des chanterelles ce trouve sur la route de chamrousse au lieu dit les seiglières. arrivé au lieu dit prendre la route à droite aller jusqu'au bout de cette cette route environ 3km et voilà. une foie garé je préfère chercher vers le haut mais cette année je n'y ai trouvé que des bolets tête de nègre pour le moment pas une seule chantrelle. si vous avez des coins je suis preneur hervé

Par Marie-Pierre
posté le 23 septembre à 11:30
Signaler un abus

Bonjour, venez discutez gastronomie sur beboomer.com . Je souhaiterais vous inviter à découvrir beboomer.com, le réseau social européen des 45+ où l’on partage ses rêves, ses passions, ses engagements. J'y ai mon blog, mes groupes, mes articles.

Voici la rubrique culture par exemple: http://www.beboomer.com/articles.p [...] ticleId=80

Inscrivez-vous, c’est gratuit.

www.beboomer.com

Marie-Pierre

Par cyssou
posté le 21 septembre à 07:16
Signaler un abus

On attend tes coins à cèpes gros malin!

Par perouges
posté le 18 septembre à 14:58
Signaler un abus

Tout le monde n'a pas une belle-mère a se debarrasser ....

Par vg57
posté le 17 septembre à 11:40
Signaler un abus

Bonjour,

et les cèpes, on en trouve en Isere???

Virginie.

Ajouter un commentaire