Magazine Culture

Ténébreuses, Karin Alvtegen

Publié le 30 septembre 2008 par Antigone

t_n_breusesGerda Persson est morte. Elle avait quatre-vingt douze ans. Marianne Folkesson, employée municipale, est chargée de fouiller son appartement à la recherche d'indices permettant de joindre d'éventuels proches.
Dans le congélateur de la vieille femme, elle découvre des romans, ceux d'un écrivain célèbre, Axel Ragnerfeldt, consacré autrefois par un prix Nobel de littérature. Les exemplaires dédicacés sont sauvagement et étrangement saccagés...

J'ai commencé cette lecture, la mâchoire contractée, encore une fois gênée par le style que semblent avoir adopté les romans policiers suédois - une écriture hachée presque maladroite - et par cette manière étrange de nous laisser en plan au détour d'un paragraphe. Et puis, je me suis laissée entraîner dans une histoire bien ficelée, attendrie par les personnages, avide de savoir pourquoi Gerda Persson, ancienne domestique d'Axel Ragnerfeldt, semblait haïr son ancien patron, qu'était devenu ce petit garçon abandonné dont on nous parle en tout début de roman, si Jan-Erik, fils de l'homme célèbre, allait survivre à tant d'affreuses révélations... Quelques "réflexions sur l'écriture" plus tard, je me suis retrouvée au final heureuse d'avoir lu ce livre et horrifiée par les rebondissements qu'une simple "nuit d'amour" peut provoquer !!

Un extrait...
"Une fois les formulaires remplis et Solveig partie, Marianne demeura debout à la fenêtre du salon. Elle contemplait la vue qui avait été celle de Gerda Persson. Un arbre, un carré d'herbe, plus loin un immeuble gris-vert. Derrière les fenêtres se déroulaient des vies mystérieuses. Tout ce dont elle avait besoin maintenant se trouvait dans sa sacoche. Si aucun membre de la famille ne se faisait connaître après la parution de l'annonce du décès, elle irait consulter les registres de la commune et de l'église. Et utiliserait le répertoire téléphonique. Elle comptait tout faire pour honorer la mémoire de Gerda Persson lors de son enterrement. Son véritable travail commençait maintenant. La quête du passé de Gerda Persson.
Mais elle avait déjà trouvé un nom.
Axel Ragnerfeldt."

bouton3
Note de lecture : 3/5

Un titre lu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices

BOOKPAGES
2009
Catégorie Policiers

ISBN 978 2 259 20744 7 - 20 € - Février 2008

Annie l'a lu, pour ELLE, ce fut un coup de coeur !
Cuné a beaucoup aimé et en parle avec beaucoup d'humour/pertinence comme d'habitude !
la lecture d'Anna Blume, et celle d'Amanda, également lectrices pour ELLE


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antigone 4082 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine