Magazine Focus Emploi

We don’t like banners : Doritos signe t’il l’arrêt de mort des bannières publicitaires ?

Publié le 08 octobre 2008 par Emode

Quand une marque souhaite intégrer internet et devenir rapidement un acteur incontournable sur le web, elle ne peut se limiter à créer une campagne de communication basée sur des bannières publicitaires, un site corporate ou quelques commentaires sur des blogs plus ou moins influents. Pour cela, elle doit se différencier, et aujourd’hui la différence se fait sur l’innovation et le respect de l’internaute.

L’agence de communication qui avait été choisi par Doritos pour réaliser sa nouvelle campagne webmarketing l’avait bien compris et a proposé à la marque de développer un plug-in novateur effaçant les bannières publicitaires en les remplaçants par des zones de couleurs ou mieux par des photos de son choix. Cette brêve explication n’est pas assez démonstrative, mais la vidéo ci-dessous est plus que représentative d’une guerre ouverte contre la publicité en ligne.

Ma première impression après avoir vu cette vidéo fut l’étonnement, le respect et l’interrogation quant à l’impact d’un tel plug-in. Imaginez que demain, tout un marché puisse s’effondrer à cause d’une entreprise rêvant d’un monde où l’Homme ne serait pas sollicité à chaque seconde par des campagnes publicitaires, et imaginez que cette entreprise n’est pas du tout spécialisée dans la recherche et le développement d’outil respectable mais que son activité se concentre sur la production de junk food produits alimentaires aux qualités gustatives exceptionnelles… A cet instant précis l’imagination semble quelque peu illogique, car une entreprise qui réalise chaque année des investissements publicitaires évalués à plusieurs millions de dollars peut-elle se permettre de supprimer ses propres outils de communication ?

Non, Doritos n’a pas choisi d’intégrer le collectif anti-pub. Non, Doritos n’est pas devenu un consommacteur. Non, Doritos n’effacera pas la communication on-line… Mais alors pourquoi une telle vidéo ?

Cette campagne intitulée ”We don’t like banners” renaît de ses cendres, puisqu’elle a été développée en mai 2008 par Thomas Jonsson et Cark Fredrik Jannerfeldt, étudiants à la Berghs School of Communication, mais c’est aujourd’hui qu’elle se déverse véritablement sur la toile. C’est intéressant puisqu’elle apparaît au moment même où Doritos vient de mettre en place une stratégie on-line comprenant plusieurs sites corporate, un advertgame et une chasse au trésor réelle à travers le monde…

Finalement, cette campagne est née de la créativité de deux étudiants, qui souhaitaient proposer à Doritos un concept en décalage avec leur logique de communication. Alors même si Doritos n’a pas entrepris d’effacer de l’oeil de l’internaute les messages publicitaires, saluons le travail de ces deux étudiants qui ont osé nous troubler la vue quelques minutes… Toutefois, en tant que Webmarketer, je pense qu’un tel plug-in aurait pu nous mettre dans une position laborieuse temporairement, mais qu’au final cela nous aurait incité à innover encore plus qu’auparavant dans notre approche de la communication on-line.

Pour conclure, il existe bien un plug-in de ce genre, mais à but non-lucratif, qui propose de remplacer les bannières publicitaires par des reproductions d’oeuvres d’art : Add-Art.

Liens :

  Tagged: Agence, Buzz, campagne, Cark Fredrik Jannerfeldt, Communication, Doritos, Thomas Jonsson, We don't like banners  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Yes we care

    Le truc qui m'a frappée, en Angleterre, c'est que les gens font attention les uns aux autres. Il y a du respect. De la gentillesse. Lire la suite

    Par  Mlle A
    A CLASSER
  • In TomTom we trust…

    Vous avez un GPS, vous ?? Parce que moi oui, et avec mon nouveau job, il est forcément mis à contribution, et mon dernier voyage a été l’occasion d’une petite... Lire la suite

    Par  Philuke
    A CLASSER
  • Greyish, coldish relaxing WE

    Greyish, coldish relaxing

    Petit Week-End sans prétention. Week-End gris et frileux. Même en Californie, les Week-End sans imagination et sans soleil, ça arrive aussi. Lire la suite

    Par  Millevazion
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Les bonheurs du WE

    - plus de lames de rasoir dans la gorge, bonheur suprême - découverte d'une nouvelle série démentielle pour ados de 15 ans (mon âge mental) : Gossip girl - une... Lire la suite

    Par  Anaïs Valente
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • We Love Sonique

    Samedi prochain, le 7 donc, dans le cadre du festival Villette Sonique, We Love Art présente dans la Grand Halle de la Villette : We Love Sonique : "Festival... Lire la suite

    Par  Kanthos
    CONSO, MODE, MODE HOMME
  • Ce we...

    Ce samedi il y avait la Longalloise avec beaucoup de participants. Il y avait Dimitri qui est arrivé second : c'est superbe BRAVO DIMITRI.... Lire la suite

    Par  Hubert Martin
    ATHLÉTISME, SPORT
  • Here we go again !

    Published on juin 10th Avec une grosse centaine de topics, 1600 posts et quelques comptes d’utilisateurs en moins, mais avec un thème intact et des 21’s enjoués... Lire la suite

    Par  Edwilliamson
    SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Emode 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte