Magazine Cinéma

L'Echange - The Changeling Angelina Jolie...galerie photo

Par Michcine

eastwood jolie at Cannes
Pour la seconde fois dans sa carrière, Clint Eastwood célèbre les losers qui fouettent le système.., le cow-boy qui demande justice sans s'occuper du reste. Avec Hilary Swank dans "Million dollar baby", et aujourd'hui, le combat d'une mère célibataire, avec "Changeling, où Angelina Jolie incarne Christine Collins qui encaisse tous les coups, mais en sort néanmoins gagnante.  Mais le plus dur des ses combats ne se déroule pas sur un ring, mais dans un département policier corrompu jusqu'à l'os, dans les coulisses d'un asile psychiatrique, et la cour de justice, où elle n'a qu'une question: Qu'est-il arrivé à mon fils? Une histoire vraie poignante, qui balaie tous les préjugés dont certains se faisaient les gorges chaudes dans les années de dépressions vers 1928, à savoir  "l'innocence" des pouvoirs en place à LOs Angeles, cependant tous  englués jusqu'au cou dans de sordides affaires de corruption, et persuadés que la femme est un personnage hystérique et parfaitement incontrôlable, lorsqu'elle se hasarde à se mesurer aux mâles. sur leurs terrains de prédilection, leur intélligence.....(les temps ont bien changé depuis!)
angelina One

Changeling"   est Inspiré de faits réels,d'une femme à la recherche de Walter son fils de 8 ans, dont elle a perdu la trace à Los Angeles dans les années 20, et qui conteste l'enfant que lui remet la police 5 mois plus tard, avec l'aide de la LAPD, comme n'étant pas le sien. . 
Toutefois, lorsque  des indices démontrent que son enfant a été assassiné par un sérial-killer, et que le faux-fils admet la fausse idendité et l'escroquerie, elle procèdera à une plainte en bonne et due forme auprès des plus hautes instances de la ville, afin de demander la démission collégiale du maire du chef de la police et de plusieurs  policers corrompus.  Parce que pour faie taire l'opinion publique, et ne pas perdre la face, le capiaine Jones, lui avait demander de garder l'enfant "à l'essai".....Lorsqu'il se rend compte que la mère continuera son combat, envers et contre tout, il n'aura d'autre resources pour amener le calem dans sa juridiction que de faire enfermer Christine Collins dans un asile psychiatrique....Son cas sera pris en considération par Gustav Breigleb (Malkovitch) et ce dernier fera éclater la vérité au grand jour...ni la police, ni le maire ne seront épargnés par le scandale....

angelina Two

Jolie délivre une superbe interprètation d'une jeune femme au tempéramment émotionnel à fleur de peau, mais dotée d'une tenacité à toute épreuve, parfois vulnérable, parfois déterminée, et nous prouve avec talent que rien n'est plus qu'une mère défendant sa progéniture...En principe, la collaboration Jolie/eastwood, signifie pour reprendre le terme utilisé par un chroniqueur Us "a Boffo" cad Box-office product, cependant "Changeling" est un film délicat, qui délivrera ce pour lequel il a été abordé par Clintie, à savoir, l'immense peur des parents qu'est celle du rapt ou de la disparition d'enfants....En cela, le film décape vraiment, car il est difficile à notre époque d'imaginer que nos policiers, nos services d'aides à la recherche d'enfants disparus, et les politiques puissent agir comme tous les hommes décrit le film d'Eastwood...Clint innove dans un domaine, où c'est dans les films de Scorcese que l'on retrouve le plus souvent ce genre de personnages...

jolie changeling

Jolie  est incarcérée en compagnie de la fabuleuse Amy Ryan  (Gone by Gone- une autre "erreur" policière) et le duo fonctionne parfaitement. Les autres acteurs, à part John Malkovitch, n'ont que des rôles secondaires...

Changeling "rajoute" quelques pages  aux autres dossiers noirs de l'époque "Chinatown"  de Polanski et "L.A. Confidential" ET Eastwood non seulement dépeint d'une main subtile les travers du système dans les années 20/30, mais il magnifie également l'ambiance de la ville, et toute une région au bord d'un changement d'orientation radical....Le fameux Wall Street crash de sinistre mémoire, lequel changeat complètement la donne politique et commerciale à l'aube des années 30.

Avec  John Malkovich, Jeffrey Donovan, Michael Kelly, Colm Feore, Jason Butler Harner, Amy Ryan

Clint Eastwood nous parle de son film:


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Michcine 21497 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines