Magazine Culture

André Bellon, la République, "la" crise, les racines

Publié le 09 octobre 2008 par Jcgrellety

"Il y a plus de deux siècles, en France en 1789, le roi d’un État en banqueroute convoquait les États généraux pour demander la solidarité financière de ses sujets. La crise financière était alors due, pour une large part, aux dépenses extravagantes d’une aristocratie sans contrôle et à la concentration d’un pouvoir sans opposition. Faire des analogies historiques est, certes, un exercice aussi facile que périlleux. Mais on ne peut s’empêcher de voir un parallèle avec la situation d’aujourd’hui. Depuis des décennies, des responsables économiques en nombre ridicule concentrent à la fois les richesses et le pouvoir, remettent en cause tous les acquis sociaux, bafouent la souveraineté populaire, cassent les votes exprimés, bref détruisent la démocratie. Les attaques contre la volonté populaire et les droits des citoyens se sont multipliées ces dernières années. On ne compte plus les déclarations des responsables économiques contre le programme du Conseil National de la Résistance ou contre ceux qui refusaient la « mondialisation heureuse ». Tous les instruments de contrôle et de régulation ont été détruits, les services publics mis à bas et l’argent roi a envahi l’espace. Les prétendues lois économiques ont remplacé la vie politique au nom de cette mondialisation qui n’est qu’un instrument idéologique. Le système institutionnel a permis que, depuis plus de 20 ans, des décisions soient prises au nom du peuple sans que les intérêts de ce dernier soient pris en compte. Et c’est à l’instant où ce système révèle de façon dramatique sa vacuité et sa nocivité, au moment où les dirigeants se révèlent incapables de faire autre chose que des incantations sans conséquences, qu’ils appellent à la solidarité. Comme autrefois, au temps des États généraux, il faut dire clairement que la solidarité ne peut pas être à sens unique. Le seul détenteur du pouvoir est le peuple. Il n’est pas de solution à la crise actuelle en dehors de ce rappel. La règle du jeu politique est aujourd’hui inacceptable."

La suite du document est à lire ici au format PDF Téléchargement OCTOBRE2008ANDREBELLONLACRISELACONSTITUANTE.pdf


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Joyeux Anniversaire André Juillard !

    Le dessinateur francilien André Juillard célèbre aujourd’hui ses 60 ans. Ce surdoué du dessin est devenu au cours de ces dernières années l’un des chefs de... Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Joyeux anniversaire André Taymans !

    Joyeux anniversaire André Taymans

    André Taymans fête aujourd’hui ses 41 ans. L’auteur belge s’est fait une spécialité de reprendre des séries mythiques de la BD franco-belge comme Lefranc de... Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Anthologie permanente : André Frénaud (10)

    La lettre première Et si le chuintement initial par les très sages bouches aspiré– à grandes bouffées d’images énigmatiques, s’articulant – si la promesse... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • André des Gachons par Pierre de Querlon

    Une note sur André des Gachons ... Grand, front large, yeux bleus, cheveux et barbe noire – l'imagier André des Gachons n'a pas un signalement quelconque. Lire la suite

    Par  Bruno Leclercq
    CULTURE, LIVRES
  • Décès de Pierre-André Boutang

    Dans un communiqué, Arte nous informe du décès accidel hier de Pierre-André Boutang qui avait été directeur délégué aux programmes de la chaîne mais aussi le... Lire la suite

    Par  Lezappingdupaf
    CULTURE, MÉDIAS, TÉLÉVISION
  • André Pieyre de Mandiargues

    (né à Paris le 14 mars 1909) commence une licence de lettres puis, passionné d’archéologie, voyage en Europe et autour de la Méditerranée : un héritage l’a mis ... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Premier manifeste du surréalisme, par André Breton

    Après quelques considérations générales , il est peut-être intéressant de parler plus en détail du premier Manifeste du surréalisme, paru en 1924. Lire la suite

    Par  Alain Bagnoud
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Jcgrellety 408 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine