Magazine

La qualité des finitions à Marrakech !

Publié le 09 octobre 2008 par Caryl

Comme j'avais pu vous le signaler dans un précédent billet sur le prix du mètre carré à Marrakech, et surtout pour rebondir (boom!) sur un des derniers articles de Casawaves, un ami a fait l'acquisition d'un appartement dans un immeuble neuf, bien situé à Gueliz, en Décembre 2007, juste avant le début de l'inquiétude sur l'immobilier au Maroc (je ne parle pas encore de crise....même si je le pense très fort !).

L'immeuble, de très haut standing, a des finitions plutôt correctes avec piscine et salle de sport. Après avoir vécu 10 mois dans cet appartement, c'est l'occasion pour lui de faire un premier bilan : on devait s'y attendre.... ça vieillit TRES mal !

Les parties communes

Premier occupant de l'immeuble, mon ami a d'abord dû faire face, pendant au moins 6 mois, à la finalisation des parties communes: pas de lampes dans les escaliers, ascenseur en panne toutes les semaines (quand on habite au 5ème étage, ça agace !), pas de garde corps aux fenêtres et bien entendu syndic totalement absent.

Ne parlons même pas de la piscine et la salle de sport complètement inutilisable (vides quoi !).

Heureusement, le promoteur, a mis en construction une 2ème tranche identique accolée à l'immeuble. Pour pouvoir vendre ces nouveaux appartements il fallait que la 1ère tranche soit terminée pour en mettre plein la vue aux acquéreurs potentiels. Tout a donc été terminé très (trop !) rapidement par la suite....jusqu'aux joints de dilatation de l'immeuble qui ont été installés à grands coups de scies circulaires dans le marbre jusqu'à couper les canalisations d'eau ....on croit rêver.

Bien entendu à cela s'est ajouté le raccordement de ce nouvel immeuble par la Radeema (Eau et Electricité), qui a pris, approximativement, 4 mois....avec branchement sur le compteur de chantier en attendant et tous les inconvénients qui vont avec (coupures, hausses et baisses de tension...etc)

Aujourd'hui, à la veille de sa première réunion de copropriété (dont d'ailleurs aucun co-propriétaire n'a reçu de convocation) le bilan est assez désastreux : aux dernières pluies, l'eau s'est infiltrée partout, créant de véritables inondations dans les parties communes. La piscine du RDC en est à son énième fuite dans le parking et nécessite une expertise (je n'ose même pas imaginer les immeubles avec piscine sur le toit!!!), sans compter tous les problèmes organisationnels de femmes de ménage et gardien....un must !

L'appartement

D'abord, à la réception de l'appartement il fallait tout nettoyer ....les coulures de peinture sur tout ce qui dépasse (classique), les traces de ciment sur le Bejmat, le ciment dans les baignoires entraînant des rayures partout (un de ses voisins à même une baignoire brûlée par des mégots de cigarettes)....nécessitant un bon mois de boulot qu'il a fait lui-même pour éviter les dégâts supplémentaires....

Ensuite, les galères ont commencé :

- Des fuites de plomberie (et je mets au défi quiconque de trouver un bon plombier à Marrakech),

- Des problèmes électriques : interrupteurs qui ne fonctionnent pas et disjoncteurs qui sautent sans arrêt (De la copie made in China sans doute, avec risque d'incendie à la clef),

- Les raccordements aux satellites à refaire,

- Les façades de la cuisine " Haut de Bas de Gamme " de chez DECORA rayées et qui se décollent (marque à éviter absolument),

- Les parois de douches toujours pas livrées (après 10 mois, SANI MARK a fait semblant de passer la commande, pour finalement dire que cela n'existait pas dans cette taille et qu'il fallait se débrouiller).

- Tous les volets électriques se sont déchirés, coincés dans les vis apparentes des rails posés de travers. Obligation donc de poser des barreaux. Bien entendu, à travers ces huisseries métalliques signées PROFIL SYSTEM, l'eau s'infiltre dans tous les coins. Tous les joints sont à refaire.

- Aucun mur n'est droit donc impossible de faire des meubles encastrés sur-mesure (mais ça c'est aussi un classique, on passe)

- Et puis le top du top, la construction de la 2ème tranche a engendré de véritables crevasses dans les chambres qui venaient d'être repeintes....

Fatigué, mon ami a préféré s'arrêter ! oui, s'arrêter de réparer les problèmes incessants. En effet, dès qu'il répare quelque chose, une autre malfaçon apparaît.

Certains me diront que c'est au promoteur de tout réparer la première année. Peut être, mais quand il réussit à le joindre au téléphone, celui-ci lui promet d'envoyer quelqu'un dès que possible, Inch Allah ! Il a donc préféré refaire tout, tout seul, à ses frais (Merci Mr BRICOLAGE)...au moins c'est fait.

Voilà, bienvenue dans ce monde des nouveaux propriétaires à Marrakech à 20000 Dirhams du M2 ! et vous ne connaissez pas la meilleure : le promoteur vend un appartement identique, au même étage, dans la 2ème tranche à 26000 Dirhams le M2 ! Vous êtes preneur ?

De temps en temps, certains acquéreurs potentiels viennent sonner à la porte de mon ami pour se faire une idée de la qualité des finitions. Ils repartent souvent très très vite.....bizarre !

Vous n'avez pas besoin de vous inscrire pour poster un commentaire


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Caryl 443 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog