Magazine Culture

Brothers & Sisters [3x o2]

Publié le 09 octobre 2008 par Lulla

29478266

Book Burning // 1o 33o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_133255

   Tous les membres de la famille Walker sont tellement attachants (excepté Tommy bien sûr) qu`il est toujours très difficile de désigner celui que l`on préfère. Je crois malgré tout que ma préfèrence suprême va à Kitty. Parce que Calista Flockhart, je le reconnais, mais pas seulement ! Kitty est au centre de cet épisode alors qu`un grand dîner familial se prépare en présence de la madame qui donne un avis favorable ou défavorable quant à l`adoption d`un enfant par Kitty et Robert. Dès lors que l`on apprend que la famille va être réunie, on sait pertinemment que le repas va se transformer en foire d`empoigne. Et ça ne rate pas ! Curieusement, on ne s`en lasse pas. C`est pourtant comme ça depuis le début de la série ... C`est tellement bien écrit et joué que chaque dispute est différente, ses enjeux sont toujours différents. Parfois elles permettent de faire avancer les intrigues -comme pour le season premiere par exemple-, parfois elles permettent de souder encore un peu plus les personnages, les faire avancer, les faire comprendre certaines choses.

   A la base de la dispute du jour, un livre écrit par Kitty, "A Family in Politics", où un portrait de chacun des membres de la famille Walker est brossé. Kevin va tomber sur le manuscrit, puis Nora, tous les deux vont en parler à Sarah et Justin ... La chaîne classique qui nous fait toujours autant rire. Ce n`est même plus un comique de répétition au point où on en est ! C`est dans les gènes Walker, ça ne s`explique pas. Ces portraits ne plaisent évidemment pas aux intéressés. On connaît le goût de Kitty pour l`honnêteté -et c`est aussi pour qu`on l`aime-, il n`y va donc pas par quatre chemins. Elle force même le trait parce que c`est ce qui drôle aussi dans l`écriture. Au fil de la plume, on se laisse aller, on s`épanche jusqu`à trop en dire, trop en faire et les mots en viennent à dépasser nos pensées. C`est ce qui m`arrive souvent en écrivant mes petites critiques. Solidaire de Kitty je suis. C`est Robert qui va mettre fin à la grande dispute façon Walker et d`une belle manière. Lui qui a un certain recul, n`étant pas un Walker à la base, il sait trouver les mots justes pour leur faire tous comprendre qu`ils agissent constamment avec égoïsme. C`était très fort de sa part ! Kitty et Nora vont se réconcilier dans la plus pure tradition de Brothers & Sisters, c`est-à-dire avec quelques larmes et des dialogues parfaitement ciselés, magistralement interprétés. On ne dira jamais assez que Sally Field est une actrice formidable. Ce qu`exprime Nora est très touchant et cela a dû parler à de nombreuses mères.

   L`autre partie de l`épisode est consacrée au couple Justin/Rebecca qui n`en finit pas de convaincre. C`est quand même un sacré tour de force de la part des scénaristes. Rendre une union pourtant si abjecte à la base si mignonne, ça force le respect. Il est question de sexe. L`idée c`est d`attendre car Justin ne se sent pas vraiment prêt. J`apprécie que la question soit soulevée. Ca peut paraître bête mais si s`embrasser était déjà déstabilisant pour eux, que dire de faire l`amour !? On ne s`éternise heureusement pas trop là-dessus pour parler des 2 millions de dollars de William que Rebecca est censée toucher à l`âge de 25 ans. Holly a le pouvoir de les lui faire toucher tout de suite maintenant. Elle le lui propose. Rebecca pense que c`est une manière pour sa mère de se faire pardonner. Ce que je pense c`est qu`avec ce Ryan qui traîne dans les parages, Holly préfère que sa fille touche tout de suite le pactole plutôt que d`attendre qu`il entre dans la vie des Walker et qu`ils prennent ainsi la moitié de l`argent. Je ne sais pas si c`est juridiquement possible mais Holly ne perd jamais le Nord quand il s`agit de gros sous de toute façon ! Elle reste un personnage difficile à cerner. Je n`arrive pas à la détester même s`il faut reconnaître qu`elle accumule les coups de pute ces derniers temps, alors qu`avant je la voyais plus comme une victime qui essayait de relever tant bien que mal la tête. Là, elle va loin puisque elle engage un détective (appelons-le ainsi) pour retrouver la trace de Ryan ! Je ne comprends pas bien le but de la manoeuvre ... A coté de ça, les personnages de Kevin, Sarah et Tommy sont un peu plus en retrait dans cet épisode mais c`est pas plus mal. Chacun son tour. Ce serait bien que le tour de Saul arrive rapidement quand même. Pauvre Ron Rifkin. Il mérite sa storyline. J`espère qu`un amoureux va lui tomber du ciel quelque part dans la saison.

vlcsnap_130472


// Bilan // Même avec un épisode qui fait du surplace au niveau des intrigues, Brothers & Sisters reste ce divertissement intelligent qui émeut, qui fait rire et réfléchir, qui touche au plus profond par sa justesse. 

dnesv2finarticleminibanpk8


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte